Mon chat a vomi : Que dois-je faire ?

mon chat a vomi : que faire ?
Accès direct à vos questions via le sommaire

Observer son chat vomir peut être impressionnant. Le vomissement n’est pas une maladie en soi mais plutôt un symptôme, signe d’un désordre d’origine digestive ou d’une atteinte plus grave. Il n’est donc pas toujours facile de savoir si on doit amener en urgence son animal chez le vétérinaire ou si l’on peut attendre et surveiller l’évolution de son état à la maison. Dans cet article, nous vous indiquons quoi faire si vous voyez votre chat vomir et vous donnons des clés pour savoir quand il est nécessaire de vous inquiéter et de consulter rapidement votre vétérinaire. Mais sachez que dans le doute, il vaut toujours mieux consulter votre vétérinaire pour pas grand-chose plutôt que de passer à côté d’une vraie urgence.

Définition du vomissement

Le vomissement est un acte réflexe de l’organisme en réponse à des stimulations chimiques ou nerveuses. Il consiste en l’évacuation forcée du contenu de l’estomac par la gueule. On parle d’évacuation « forcée » car elle s’accompagne de contractions abdominales parfois violentes.

Il ne faut pas confondre « vomissement » avec « régurgitation ». Dans le deuxième cas, l’élimination du contenu de la gueule ou de l’œsophage se fait de manière passive, sans aucune contraction abdominale.

Votre vétérinaire a toujours besoin de savoir si votre chat a eu des vomissements ou des régurgitations pour baser sa réflexion, car les causes médicales sont bien différentes.

Les causes possibles de vomissements chez le chat

Les origines possibles de vomissement dans l’espèce féline sont extrêmement nombreuses, balayant des hypothèses complètement anodines et des causes très graves. Nous vous présentons ici une liste non exhaustive de raisons qui peuvent entraîner des vomissements chez le chat :

  • Parasitisme intestinal ;
  • Ingestion d’herbe ou de poils ;
  • Ingestion trop rapide du bol alimentaire (croquettes ou pâtée) ;
  • Changement d’alimentation brutale sans transition alimentaire ;
  • Ingestion de nourriture périmée ou moisie ;
  • Intolérance ou allergie alimentaire ;
  • Toute infection gastro-intestinale (= gastroentérite), qu’elle soit d’origine virale (ex : typhus), bactérienne (ex : salmonellose), parasitaire ou fongique ;
  • Ingestion d’un corps étranger entraînant une obstruction digestive partielle ou totale ;
  • Tumeurs digestives entraînant une inflammation et provoquant le rétrécissement de l’espace disponible pour le transit du bol alimentaire, tumeurs abdominales comprimant les intestins ;
  • MICI (maladies inflammatoires chroniques de l’intestin) ;
  • Maladies générales chroniques : insuffisance rénale chronique, diabète sucré, hyperthyroïdie
  • Maladies abdominales inflammatoires comme une hépatite, une pancréatite, une péritonite ou une cystite avec globe vésical chez le chat mâle ;
  • Stress ;
  • Mal des transports ;
  • Intoxication due à des plantes, des produits chimiques, des aliments
  • Constipation extrême avec présence d’un fécalome ;
  • Prise de certains médicaments comme les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) …

Votre chat peut donc vomir parce qu’il a mangé quelque chose qui ne fallait pas ou parce que son tube digestif est irrité, inflammé. Mais les causes de vomissements ne sont pas toutes digestives et vomir peut être le signe d’appel d’une maladie plus générale chez le chat.

Que faire si mon chat se met à vomir ?

Voilà que vous surprenez votre chat à vomir ! Avant de vous jeter sur le téléphone pour appeler le vétérinaire, voici ce que vous pouvez faire :

1/ Regarder ce que votre chat a expulsé : poils, croquettes non digérées, bile, sang … En fonction de la nature du vomissement, il n’y a pas toujours lieu de s’inquiéter. Si votre chat a vomi de façon isolée une boule de poils (trichobézoard) ou des croquettes non digérées, pas besoin de courir chez le vétérinaire. A l’inverse, si vous trouvez des traces rosées ce n’est pas la même histoire.

2/ Analyser les circonstances d’apparition du vomissement : votre chat était-il en voiture dans sa cage de transport ? Était-il en train de manger une nouvelle marque de croquettes ou un fond de paquet ? Revient-il d’une fugue de plusieurs jours à l’extérieur ? Certaines circonstances sont plus inquiétantes que d’autres et sont des éléments intéressants à présenter à votre vétérinaire.

3/ Votre chat présente-t-il d’autres symptômes ? Si votre chat est en pleine forme et ne semble pas gêné par ce qu’il vient de se passer, une surveillance à la maison est possible. Mais si votre chat est abattu, présente de la diarrhée, de la fièvre, une perte de poids ou d’appétit, la situation est sans doute plus problématique.

4/ Surveiller si votre chat urine correctement et fait bien ses selles.

Si votre chat a l’habitude de sortir, mieux vaut le garder enfermé chez vous pendant 24h afin de pouvoir le surveiller correctement et de ne pas passer à côté de quelque chose.

Votre chat semble en pleine forme

Si votre chat semble en pleine forme, ne présente pas d’autres symptômes et que son vomissement n’était pas inquiétant, vous pouvez commencer par le surveiller pendant 24h. Mettez-le à la diète mais laissez-lui de l’eau à volonté pour éviter qu’il ne se déshydrate. Mettre son estomac au repos est le meilleur moyen d’éviter les récidives en cas de problème mineur. Puis proposez-lui, au bout de 12h, sa nourriture habituelle en toute petite quantité. Si tout se passe bien, augmentez progressivement les doses de nourriture.

Evitez toute automédication au risque de faire plus de mal que de bien. Même s’il vous reste des anti-vomitifs dans votre pharmacie, ne donnez rien à votre chat sans l’aval de votre vétérinaire. Certains médicaments sont contre-indiqués dans certaines situations, notamment si on suspecte un risque d’occlusion. Le seul médicament que vous pouvez éventuellement donner si vous en avez chez vous est le Phosphaluvet©.

Tout doit rentrer dans l’ordre au bout de 24h. Si malgré tout, votre chat vomit de nouveau, a perdu l’appétit et/ou que son état se dégrade, consultez rapidement votre vétérinaire.

Dans les autres situations …

Si votre chat a vomi du sang, que vous suspectez une intoxication ou l’ingestion d’un corps étranger, ou bien que d’autres symptômes sont identifiables … prenez rendez-vous immédiatement avec votre vétérinaire. Plus vous attendrez, plus l’état de votre animal risque de se dégrader.

Chez le chaton, mieux vaut éviter la mise à la diète, même si tout semble aller bien car ils sont très fragiles et peuvent vite se retrouver en état d’hypoglycémie. Mieux vaut consulter rapidement si votre chat a moins de 6 mois.

Quand s’inquiéter et appeler le vétérinaire ?

Dans certaines situations, il vaut mieux appeler rapidement votre vétérinaire pour faire le point et faire examiner votre animal. La surveillance à la maison n’est pas toujours la bonne chose à faire si votre chat :

  • A moins de 6 mois ;
  • Vomit du sang, quelle que soit la quantité ;
  • Essaye de vomir sans y parvenir ;
  • Présente des vomissements dits incoercibles, c’est-à-dire qui ne se calment pas dans le temps ;
  • Est abattu, n’a pas d’appétit et/ou a de la fièvre ;
  • Présente un risque d’intoxication ou d’ingestion d’un corps étranger ;
  • A les gencives pâles ou jaunâtres

Dans toutes ces situations, consultez en urgence.

En fonction des résultats de son examen clinique et de l’anamnèse que vous allez lui présenter, votre vétérinaire vous proposera de réaliser des examens complémentaires afin de comprendre d’où proviennent les vomissements de votre chat : radiographie, échographie abdominale, analyses sanguines, analyses de ses selles …

Comment traiter les vomissements chez le chat

Si les vomissements de votre chat nécessitent une prise en charge médicale, c’est votre vétérinaire qui décidera ce qui convient le mieux à votre animal. En général, il vous prescrira un traitement dit symptomatique, c’est-à-dire qui va aider votre chat à ne plus vomir : anti-vomitifs et/ou pansements gastriques. La mise à la diète sera souvent préconisée par votre vétérinaire pendant les 12-24 premières heures de traitement.

Dans les cas où votre chat est vraiment mal en point, une hospitalisation sous perfusion et administration de traitements par voie intraveineuse pourra être recommandée.

En fonction de la cause sous-jacente des vomissements, votre vétérinaire pourra prescrire d’autres traitements.

Prévention des vomissements chez le chat

Bien évidemment, vous ne pourrez pas empêcher votre chat de manger toutes les bêtises qui traînent comme vous ne pourrez pas l’empêcher de vieillir et de développer une insuffisance rénale ou une hyperthyroïdie. Cependant, vous pouvez mettre en place un certain nombre de mesures pour prévenir des causes de vomissements fréquentes chez le chat.

1/ Vermifuger régulièrement votre chat, d’autant plus s’il a accès à l’extérieur. Les parasites digestifs peuvent entraîner des vomissements dans l’espèce féline. Si votre chat chasse ou mange beaucoup d’herbe, il a de grandes chances de se contaminer. Un traitement régulier avec un vermifuge efficace est donc indispensable. Pour les chats qui vivent strictement en intérieur, la fréquence de la vermifugation est moins importante. Prenez-bien en compte les recommandations de votre vétérinaire, elles se basent sur le mode de vie de votre chat et les risques associés concernant les vers.

2/ Faites vacciner votre chat contre le typhus. Cette maladie causée par un parvovirus félin entraîne une gastro-entérite hémorragique qui peut être mortelle chez le chat, en particulier chez les chatons et les individus âgés. Même si votre chat ne sort pas, il peut attraper cette maladie grave car le virus responsable de cette infection est extrêmement résistant. Vous pouvez donc le ramener chez vous, sur vos vêtements ou vos chaussures.

3/ Pensez à faire une transition alimentaire sur au moins 7 jours si vous décidez de changer l’alimentation de votre chat. Vous laisserez ainsi son tube digestif s’habituer à la composition du nouvel aliment et limiterez tout risque de troubles digestifs.

4/ Evitez au maximum de donner à votre chat des restes de tables et des à-côtés non adaptés. Ces aliments sont souvent trop gras, trop sucrés et vont irriter le tube digestif de votre chat qui n’est pas habitué.

5/ Brossez régulièrement votre chat, notamment s’il a l’habitude de régurgiter des boules de poils. Plus vous retirerez le poil mort grâce au brossage, moins il en avalera. Au besoin, vous pouvez donner à votre animal des compléments alimentaires à base de paraffine ou de malt qui vont aider à l’élimination des boules de poils.

6/ Enfin, si votre chat est à risque d’attraper des parasites cutanés comme les puces, les poux, les cheyletielles, la gale … traitez-le tous les mois avec des produits adaptés et efficaces en prévention. Moins votre chat sera infesté de parasite, moins il se démangera et avalera de poils !

Mon chat vomit de façon chronique, que faire ?

On parle de vomissements chroniques quand ils sont réguliers pendant au moins 3 semaines. Votre chat peut vomir très régulièrement sans que son état ne soit altéré. Souvent, dans ce cas, vous attendez de voir comment les choses évoluent à la maison. Mais dites-vous bien que si les vomissements sont trop réguliers, il y a probablement une anomalie à rechercher. Allez consulter votre vétérinaire. Il sera le plus à même de comprendre ce qu’il se passe et de vous donner un traitement adapté ou les meilleurs conseils.

Dans le cas de vomissements chroniques, la réalisation d’examens complémentaires est souvent nécessaire. Votre vétérinaire va chercher à savoir si votre chat est insuffisant rénal, hyperthyroïdien … ou bien s’il y a une suspicion de MICI ou de cancer …

Dans les cas de sensibilité digestive, intolérance ou allergie alimentaire, votre vétérinaire pourra vous recommander de nourrir votre chat avec des croquettes vétérinaires à visée digestive ou hypoallergénique pour limiter les symptômes digestifs.

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.