Conseils Véto > Typhus du chat : symptômes, traitement et prévention

Typhus du chat : symptômes, traitement et prévention

Le typhus chez le chat, aussi appelé panleucopénie féline, est une maladie mortelle hautement contagieuse due à un parvovirus qui peut contaminer votre chat même si celui-ci ne sort pas.

En effet, vous pouvez ramener ce virus à la maison via vos chaussures ou vos vêtements.
Il est donc important de connaître cette maladie infectieuse et de savoir comment protéger votre chaton ou votre chat adulte.

Comme nous allons vous l'expliquer dans l'article, cette maladie fait partie des vices rédhibitoires lorsque vous achetez un chat.

Grâce à la vaccination, la maladie est moins fréquente mais il existe encore des épidémies sporadiques de typhus touchant préférentiellement des chats ou chatons non vaccinés vivant en communauté.

Notre vétérinaire vous explique ici tout ce que vous devez savoir sur le typhus félin afin de vous aider à détecter rapidement les premiers symptômes de cette maladie au pronostic vital réservé.
Nous abroderons les traitements et la prévention efficace que confère le vaccin contre le typhus du chat.

Origine du typhus chez le chat

Comme évoqué précédemment, le typhus félin est une maladie infectieuse très contagieuse qui peut être rapidement mortelle si elle n’est pas traitée à temps.

C'est une maladie virale due à un parvovirus comme celui que l'on retrouve chez le chien dans la gastro-entérite hémorragique appelée parvovirose. D'ailleurs, il faut savoir que le typhus du chat ne contamine pas le chien alors qu'il arrive que le parvovirus du chien touche le chat.

Ce virus, très résistant, peut survivre jusqu'à un an dans le milieu extérieur si les conditions sont favorables. C'est par ce biais qu'un propriétaire de chat peut contaminer son animal non vacciné qui vit en intérieur.

Moins fréquente aujourd'hui grâce à la vaccination, des épidémies localisées ressurgissent régulièrement et mettent en péril des communautés de chats non protégés. 

Ce virus s'attaque, entre autres, aux cellules immunitaires en formation du chaton ou du chat contaminé. C'est pour cette raison qu'on appelle aussi cette maladie panleucopénie féline.

Elle peut mener rapidement à la mort des chatons ou des adultes atteints si elle n’est pas gérée rapidement.

Chats à risque de typhus

Tous les chats sont susceptibles d’attraper le virus de la panleucopénie féline mais tous ne développeront pas la maladie de la même façon.

Certains chats infectés, par exemple, ne développent pas ou peu de symptômes et n’excrètent pas le virus dans le milieu extérieur. Ils acquièrent alors une immunité naturelle sans que l'on s'en rende compte.

Le risque de contamination est d’autant plus élevé chez les chats vivant en communauté.

Les chatons de moins de 12 mois et non vaccinés sont les plus sensibles au parvovirus.

Les chats adultes affaiblis (maladie, conditions de vie défavorables) ainsi que les chats âgés sont également plus susceptibles de développer un typhus grave.

Contamination du chaton et du chat par le typhus

Le chat atteint de typhus libère de grandes charges virales via ses matières fécales, ses urines et ses sécrétions nasales.

Cette émission de virus est très importante pendant la phase aigüe de la maladie mais le chat continue de libérer des particules virales jusqu’à 6 semaines après sa guérison (parfois plusieurs mois).

Il est donc essentiel d'isoler un chat malade de typhus !

La contamination se fait par contact direct avec les matières contenant le virus, soit par ingestion ou par reniflage.

Mais la transmission virale indirecte existe aussi car le parvovirus est extrêmement résistant dans le milieu extérieur. Il peut donc être transporté sur des vêtements ou sous les semelles.

Vous comprendrez alors qu'il est possible de ramener le virus à la maison et de contaminer son animal qui ne sort pas.
On sera donc vigilant(e) lorsqu'on travaille pour une association de protection animale, si on trouve un chaton avec de la diarrhée ou si le chat d'un ami est malade.

Une chatte gravide (qui attend des petits) et qui seraient contaminées peut transmettre le virus du typhus à ses chatons in utero.

typhus chaton malade

Symptômes du typhus chez le chat

Les symptômes du typhus chez le chat apparaissent généralement après une période d’incubation qui dure entre 2 et 10 jours.

Certaines formes sévères de panleucopénie féline entraînent la mort de l’animal en seulement quelques heures. Cela se voit plutôt chez des chatons très jeunes ou très faibles

Toutefois, l’évolution classique de la maladie se déroule en plusieurs jours avec un tableau clinique qui mêle toute ou partie des symptômes suivants :

  • Symptômes généraux : fièvre, anorexie, perte de poids marquée, abattement, déshydratation.
  • Symptômes digestifs : diarrhées profuses et vomissements, douleurs abdominales.
  • Symptômes nerveux : tremblements et troubles de la coordination.
  • Anomalies de reproduction : malformations congénitales  sur les chatons, avortement, troubles de la fertilité de la chatte infectée.
  • Symptômes oculaires : décollement de la rétine entraînant une cécité fulgurante ou défaut de développement du nerf optique (hypoplasie).
  • Mort subite possible

Le virus du typhus félin s’attaque, plus particulièrement, au système digestif et à la moelle osseuse.

Il a une "attirance" pour les cellules en multiplication ce qui explique aussi les atteintes nerveuses et congénitales des chatons contaminés dans le ventre de leur mère.

L’atteinte de la moelle osseuse provoque une panleucopénie (chute globale de tous les globules blancs) et anéantit les défenses immunitaires de l'animal malade.

Diagnostic du typhus félin

Le plus souvent, une suspicion de typhus félin est posée quand le vétérinaire a devant lui un chat jeune, non vacciné et qui présente les signes cliniques évocateurs (forte fièvre, abattement, diarrhée sévère voire incoordination motrice).

Cette suspicion peut être renforcée en réalisant une analyse de sang ou un frottis sanguin qui révèle une forte diminution des globules blancs

Pour confirmer la présence de la panleucopénie chez votre chat, le vétérinaire pourra procéder à des analyses directes sur les selles du chat suspecté de typhus.

  • Le test PCR à partir des selles ou un écouvillon rectal est un test de détection du génome viral directement dans le prélèvement. Celui-ci est envoyé en laboratoire ;
  • Le test rapide (SNAP® par exemple) utilisé pour le parvovirus du chien. Il a montré son efficacité si le chat n'a pas été récemment vacciné contre le typhus. Celui-ci peut être fait en clinique si le vétérinaire en dispose.

Attention, la fiabilité de ces tests n'est valable que sur les cas qui reviennent positifs. On peut généralement confirmer le Typhus dans ce cas.

Les faux négatifs, quant à eux, sont fréquents ce qui signifie qu’en cas de test négatif, on ne pourra pas conclure. Votre chat peut être négatif au test est porter le parvovirus félin.

Il est important pour le vétérinaire de se fier à la clinique, aux examens sanguins et à l'épidémiologie.

Parfois le diagnostic doit se faire en post-mortem (après décès de l'animal).
Le vétérinaire peut alors réaliser une autopsie pouvant révéler un défaut de développement du cervelet ou alors demander une analyse histologique d'un prélèvement digestif envoyé au laboratoire.

Traitement du chat ou chaton atteint de typhus

Il n’existe aucun médicament ou d'anti-viral spécifique pour soigner le typhus chez le chat

Le traitement a donc pour objectif de gérer et atténuer les symptômes faute de pouvoir éradiquer le virus directement.

La médication dépend en grande partie de l’état de santé général de votre chat et des atteintes dont il est victime lors de l'infection. Si votre chat est atteint de typhus, l'hospitalisation est nécessaire pour le stabiliser, le réhydrater et le nourrir.

Le traitement contre la panleucopénie féline peut ainsi être composé de :

  • Perfusions pour la réhydratation et l'apport de glucose à visée nutritive.
  • Médicaments à visée digestive : anti-diarrhéiques, antispasmodiques et anti-vomitifs.
  • Antibiothérapie dans le cas de surinfections bactériennes ;
  • Alimentation assistée par sonde par exemple.
  • Maintien de la température normale (lampes infra-rouges, bouillottes, couveuse)

Malheureusement, le traitement est souvent décevant en particulier pour les jeunes chatons.

Malgré son coût élevé, l'interféron est parfois utilisé pour stimuler l'immunité mais ne donne pas de bons résultats sur cette pathologie.

typhus chat traitement symptômes

Pronostic de la panleucopénie féline

Sans traitement, la panleucopénie féline est généralement mortelle

Avec prise en charge vétérinaire, le taux de survie augmente mais n'est guère bon. En effet, on l'estime à environ 50% chez le chat malade du typhus. 

Le cap des 5 jours est important !
Les chats malades qui arrivent à survivre après 5 jours d’infection et de traitement de soutien, on plus de chances de s'en sortir.

Le vétérinaire pourra évaluer les taux de globules blancs et d’albumine dans le sang pour déterminer l'évolution positive ou négative de la maladie. Plus ces taux sont faibles, plus le taux de survie est réduit.

Prévention et vaccin contre le typhus du chat

Le moyen le plus efficace pour prévenir les contaminations au typhus chez les chats, c'est la vaccination

Celle-ci peut être réalisée dès l’âge de deux mois.

Le vaccin contre la panleucopénie féline est administré en deux injections à un mois d’intervalle avec un premier rappel annuel puis tous les 1 à 3 ans en fonction du mode et du lieu de vie.

Dans certaines zones à risque, la primo-vaccination peut inclure une troisième injection 1 mois plus tard.

Il est important de respecter le calendrier des rappels pour maintenir une immunité optimale.

Le vaccin vivant atténué est à éviter chez les chattes gestantes car il présente un risque de contamination foetale.

Ce vaccin typhus est systématiquement inclus dans la prévention vaccinale des chatons et présente une efficacité proche de 100% avec des effets secondaires rarissimes.

En parallèle, lorsqu'on est en présence d'un animal contagieux, les mesures hygiéniques sont très importantes pour limiter les contaminations.

L'isolement de celui-ci est primordial !
Ensuite, la désinfection des locaux et des objets à l’eau de javel est indispensable pour empêcher l’infection des chats sains et la transmission au reste de la communauté.

Demandez conseil à votre vétérinaire et ses assistant(e)s afin d’établir le calendrier de vaccination de votre chat et pour bénéficier de leurs recommandations.
vaccin typhus chat chaton

Vice rhédibitoire : l'aspect légal du typhus

Le typhus félin ou la panleucopénie féline est légalement défini comme un vice rédhibitoire dans cette espèce. 

Autrement dit, dans le cas où un chaton est acheté en élevage ou en animalerie et que celui-ci déclare des symptômes de la maladie dans les 5 jours qui suivent l'adoption, l’acheteur peut exiger une annulation de la vente si le typhus est ensuite confirmé. 

Pour cela, il est nécessaire de faire établir un certificat vétérinaire de suspicion dans les 5 jours qui suivent l’acquisition.

Le délai de rédhibition est ensuite de 30 jours, temps pour le vétérinaire de confirmer le diagnostic (condition indispensable) et pour l'acheteur d'engager la procédure en annulation.

On retiendra donc que le Typhus du chat est une maladie infectieuse très contagieuse et grave qui peut tuer le chat en quelques heures pour les plus sensibles.

La prévention est ultra simple et passe par un vaccin très efficace qui entre dans les protocoles vaccinaux classiques du chaton. 

On notera aussi que le chat d'intérieur doit être protégé car le virus, extrêmement résistant en extérieur, peut être véhiculé par le propriétaire même si le chat ne sort pas.

Enfin, cette maladie féline est réglementée lors des achats de chatons et la panleucopénie du chat peut justifier une annulation de la vente si les conditions sont strictement respectées.

>