Conseils Véto > Les boules de poils chez le chat : risques et solutions

Les boules de poils chez le chat : risques et solutions

​Les boules de poils accumulées dans le système digestif du chat sont assez fréquentes. Elles peuvent​ faire que votre chat tousse ou être à l'origine de vomissements voire même d'occlusion intestinale grave.

​Le plus souvent bénignes et faciles à traiter, le propriétaire devra néanmoins être vigilant face à ​son chat qui vomit des poils car ​certaines complications peuvent ​s'avérer sérieuses.

More...

A RETENIR

  • La formation de boules de poils chez le chat est un phénomène naturel et fréquent qu'il faut surveiller.
  • Chaque chat ne présente pas le même risque face aux boules de poils. Nature du pelage, santé, soins, environnement sont autant de facteurs modulant le risque.
  • De simples poils en boule à l'occlusion intestinale, les complications peuvent être graves chez le chat d'où l'importance de suivre son animal et d'en parler avec le vétérinaire.
  • Identifier l'origine des vomissements est essentiel et ne pas donner des huiles inadaptées l'est encore plus !
  • Fort heureusement, la gestion des boules de poils est simple et demande peu d'effort pour son bien être !

​Voir les brosses que ​Conseils Véto vous recommande

Pourquoi le chat vomit des boules de poils ?

On peut, en effet, se demander pourquoi les chats vomissent des boules de poils alors que les chiens ne présentent pas cette pathologie.

Le chat est un animal qui se lèche souvent, d’une part pour faire sa toilette et éliminer les poils morts mais aussi pour réguler sa température corporelle en humidifiant son pelage.

Le chat peut également exprimer une anxiété intermittente ou permanente par un comportement de léchage exacerbé.

boule de poil chat langue

La langue de chat est un véritable peigne qui ramasse beaucoup de poils !

Or, la langue du chat présente des milliers de papilles cornées qui s'organisent comme un peigne dans lequel les poils morts s’accrochent. Une fois avalés ceux-ci se retrouvent dans le tube digestif  et se mêlent aux selles car ils ne peuvent pas être digérés.

Cependant, lorsqu'ils sont ingérés en trop grande quantité, il s’accumulent en formant une boule dans le tube digestif du chat et des complications peuvent apparaître.

Conséquences et symptômes des boules de poils chez le chat

Les boules de poils chez le chat sont donc des poils morts avalés et accumulés dans l’intestin du chat au milieu des aliments en voie de digestion.
Ces amas poilus sont également appelés trichobézoards (pour ceux et celles qui aiment les mots barbares !).

Les symptômes observés lorsqu’un chat présente ​ces amas de poils digestifs sont tout d’abord des vomissements. Le chat vomit alors l​a boule de poil associée à des aliments en petits amas pouvant ressembler à des selles. Ne vous méprenez pas et observez bien votre chat au quotidien !

A un stade plus avancé, le chat peut aussi manger moins voire même devenir anorexique, tousser d’une façon très particulière comme s’il allait cracher ou tenter d’expulser ses boules de poils.
Le chat qui tousse sans raison apparente peut tenter d'expulser une pelote de poils.

La constipation apparaît alors et peut déboucher sur une complication plus grave :  l’occlusion intestinale ! A elle seule, elle peut entraîner la mort de votre chat si le traitement n’est pas entrepris à temps.

Reconnaître une occlusion intestinale chez le chat :

​Une occlusion intestinale ​peut être due à un trop gros bouchon de poils et d'aliments coincés dans le tube digestif de telle sorte que les intestins sont « bloqués ». Les symptômes peuvent alors être un chat qui bave à cause des nausées souvent suivies de vomissements systématiques dès que le chat boit ou essaie de manger, une absence de selles, une anorexie et même une distension de l’abdomen.

Le pronostic vital du chat est engagé et il faut alors consulter de toute urgence votre vétérinaire ou un vétérinaire de garde.

boules de poils chat occlusion vomissements

Occlusion de l'estomac en lien avec une grosse boule de poils chez un chat.

Chats à risques et facteurs favorisant l’apparition de boules de poils

Les éléments favorisant la formation d'une boule de poil chez le chat sont :

La longueur du pelage : les chats à poils longs sont plus sujets aux boules de poils.

L’entretien du pelage : un chat brossé régulièrement aura moins de poils morts et donc en avalera moins.

La fréquence des traitements antiparasitaires : la présence de parasites externes comme les puces provoque des démangeaisons. Résultat : le chat se lèche plus et ingère plus de poils.

L’alimentation : un aliment de qualité riche en fibres permet d’améliorer le transit intestinal et donc d’éliminer plus efficacement ces poils ingérés.

Le mode de vie : un chat d’appartement étant moins actif, son transit intestinal n’est pas stimulé par les balades au grand air, il passe plus de temps à se lécher… Le risque de formation de boules de poils intestinales est donc plus important chez le chat d’intérieur que chez celui qui sort.

D'éventuels troubles du comportement : nous l’avons dit précédemment, l’anxiété peut provoquer des troubles compulsifs et donc un léchage exacerbé.

L’âge du chat et des pathologies digestives présentées : en général, tout ralentissement du transit digestif peut favoriser l’apparition de boules de poils (chats âgés notamment ou constipation chronique par exemple).

boules de poils chat vomit

Apparences possibles et très variables des boules de poils régurgitées par les chats.

Ce qu’il ne faut pas faire face aux boules de poils de votre chat

Quand un chat a des boules de poils, les premiers signes sont généralement des vomissements et certains propriétaires, malheureusement, tentent des remèdes piochés ici ou là…

Dans un premier temps, il faut s'assurer de l'origine des vomissements. Les causes chez le chat peuvent être nombreuses !
Consultez votre vétérinaire pour confirmer que votre chat ne présente pas une autre pathologie.

Sachez, par ailleurs,  que les huiles végétales sont digérées dans les intestins et comme elles sont absorbées, elles ne sont pas efficaces pour éliminer ces amas de poils.Vous comprendrez également qu'il faut oublier le beurre si vous ne voulez pas rendre votre chat malade !

boules de poils chat huile végétale

L’huile de paraffine est souvent mise en avant mais  ATTENTION ! Même si elle est efficace lors de présence de boules de poils chez le chat, son administration reste délicate. Comme elle est liquide, le risque de fausse route (passage dans les voies respiratoires)  est très important surtout si votre animal se débat ! Comme elle existe sous forme de pâte que vous pouvez donner sans danger à votre chat, ne créez pas un problème inutile !

L'huile de foie de morue, quant à elle, est très riche en vitamines A et D et risque donc de créer des déséquilibres dans l’alimentation de votre chat sans compter qu'étant digestible elle n'évacuera pas les poils ingérés.

Il est donc recommandé de demander conseil à son vétérinaire ou ses assistant(e)s car des traitements spécifiques et sûrs existent.

​Comment éviter les boules de poils ​à votre chat ?

Les causes de vomissements chez le chat sont nombreuses. Surveillez bien votre chat : fréquence des vomissements, présence de poils dans les vomissements, appétit du chat, aspect et fréquence des selles… Si vous avez un doute sur la cause des vomissements ou si d'autres symptômes sont présents en même temps que les boules de poils : consultez votre vétérinaire traitant !

De même, la consultation vétérinaire s’impose en urgence si des signes d’occlusion apparaissent : vomissements systématiques, absence de selles, anorexie…
C'est une urgence ! Le pronostic vital du chat est engagé.

Si votre chat ne régurgite que des boules de poils sans autre signe inquiétant, voici quelques solutions pour limiter leur absorption et éliminer plus efficacement ceux déjà avalés :

Brossage : c’est logique, plus vous brossez votre chat, plus vous éliminez les poils morts et moins il les avale en faisant sa toilette ! Il existe des étrilles très efficaces dont le résultat est souvent impressionnant. Habituez votre chat à être brossé dès son plus jeune âge pour éviter que ce moment de détente ne se transforme en bagarre.

​Voir les brosses que ​Conseils Véto vous recommande

Alimentation : une alimentation riche en fibres aide à mieux éliminer les boules de poils intestinales. Il existe des aliments spécifiquement étudiés pour les chats à poils longs. Vous pouvez aussi rajouter des courgettes bouillies aux croquettes habituelles de votre chat.

Traitement antiparasitaire : les démangeaisons provoquées par les parasites externes augmentent le léchage du chat et donc l’absorption de poils. N’oubliez pas de traiter régulièrement votre chat contre les parasites externes avec un produit efficace conseillé par votre vétérinaire ! Une remarque : ce n'est pas parce qu'on ne voit pas de puces, qu'il n'y en a pas donc méfiance !

Herbe à chat : elle ne permet pas l’élimination des poils via les selles mais provoque une régurgitation qui "balaye" l'estomac. Certains chats en raffolent et il est préférable de leur en fournir plutôt que de prendre le risque qu’ils grignotent les plantes d’appartement pouvant être toxiques.

Pâtes laxatives : vous trouverez chez votre vétérinaire des pâtes qui contiennent un lubrifiant intestinal (paraffine et vaseline) ou alors du malt améliorant l’évacuation des poils avalés. Elles s’utilisent régulièrement et facilement. Votre vétérinaire déterminera la durée et la fréquence d'administration en fonction des besoins de votre chat.

Traitement médical : lors de risque d’occlusion ou en prévention de récidives, un médicament peut être prescrit par le vétérinaire. Toutefois, son usage sera adapté par le vétérinaire en fonction de la situation et des effets secondaires éventuels.. Cependant tous les conseils précédents devraient vous éviter d'en arriver à ce stade.

Prise en charge comportementale : Lorsque des troubles du comportement provoquent un léchage excessif, une consultation chez votre vétérinaire ou chez un de ses confrères comportementaliste, peut s’avérer indispensable.

Comme vous le constatez, les boules de poils chez le chat, bien que naturelles et fréquentes, peuvent entraîner des complications graves comme l'occlusion intestinale.

Grâce à cet article, vous savez désormais comment protéger simplement et efficacement votre minou et lui assurer une vie paisible sans boules de poils.

Pensez à informez vos amis et proches ayant des chats pour qu'ils en fasse de même !

​Brosses recommandées pour limiter les boules de poils de votre chat

Brosse anti boules de poils Furminator petit chat

​Furminator® Premium Petit Chat (- de 4.5Kg)

​La réputation de la marque n'est plus à faire.
​Cette version très solide et facile à nettoyer apporte des protections latérales pour ne pas blesser votre chat.

Brosse anti boules de poils Furminator grand chat

​Furminator® Premium Grand chat (+ de 4,5Kg)

​Même qualité et fiabilité et toujours la protection latérale pour le confort de votre chat.
Ce modèle est plus adapté au grand et gros chats.

Peigne contre les boules de poils du chat DAKS

​Brosse Daks®
Chat Toutes Tailles

​Brosse fiable et moins coûteuse pour les petits budgets. Facile à nettoyer également.
Seul bémol, Taille unique assez large et pas de protections latérales.​

Comme indiqué dans nos CGU liées en bas de page, la suggestion de produits peut, de façon non systématique, entraîner un commissionnement de Conseils Véto sur les ventes si les conditions du partenaire son respectées. Ceci aide le site à vivre sans que cela vous coûte un centime et vous garantit la gratuité de l'accès à ce contenu Premium.
Nous attachons une importance capitale à rester indépendants dans nos recommandations et contenus pour le bien-être de vos animaux. Conseils Véto et des partenaires tel qu'Amazon, par exemple, sont des entités totalement distinctes.

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?
[rate]

Crédits Photos : langue de chat et boules de poil : Dr Trénel, opération boule de poils chez un chat: catdoctors, diverses boules de poil de chats our happy cat

  • Bonjour,
    Émi a bientôt 4 ans et est un chat d’appartement. Elle rencontre depuis quelques jour des problèmes de vomissements quotidiens.
    Le premier jour elle vomi environ 6 fois, son repas dans un premier temps puis que de la mousse blanche. Depuis elle ne mange plus, ne boit plus, ne va plus à la selle et dors beaucoup. Je l’emmène chez le vétérinaire en urgence qui me donne des antibiotiques et lui fait une injection d’antivomitif.
    Le jour d’après elle vomi (6 fois) essentiellement des boules de poil suivi de bile et mousse blanche. On l’hydrate grâce à des pipettes.
    Hier seulement elle recommence à manger un peu et s’hydrate mais vomi 1 fois (son repas et une boule de poil). Aujourd’hui enfin, elle mange en petite quantité mais pareil que la veille. J’ai l’impression qu’elle va mieux de jour en jour (plus active) mais je me demande s’il n’y aurait pas une plus grosse boule de poil cachée derrière ?
    Merci pour vos éclaircissements
    Bien cordialement
    Marie

    • Bonjour,

      Cela peut s’explorer avec l’imagerie pour les très gros bouchons (radio et/ou échographie). A discuter avec votre vétérinaire pour explorer davantage.
      Il serait peut être bon, si vous constatez tant de poils, de voir avec votre vétérinaire s’il pense utile d’ajouter un traitement contre les boules de poils. 😉
      Comme celui-ci > voir le produit

      Bien cordialement

  • Bonjour,
    Lola est une chatte à poils long, âgée de 6 ans, qui vit en appartement depuis à peu près un an. Avant, elle avait toute liberté de sortir, se balader et de perdre une partie de son poils dehors. Ce printemps , il y a pas mal plus de poils qu’à l’habitude dans l’appartement et surtout elle tousse depuis environ une semaine. Elle ne vomit pas de poils et a bon appétit. Cette toux coïncide avec le moment où j’ai commencé à la brosser presque quotidiennement. Que me conseillez-vous ? Bien cordialement,
    Line

    • Bonjour,

      Je vous recommanderais de lui donner un traitement (pâte ou comprimés) de quelques jours pour évacuer les poils ingérés.
      Sans autre symptôme et si son état général est bon, vous pouvez effectivement avoir des boules de poils dans le transit de votre minette sans qu’elle puisse les évacuer.
      Cela peut faire tousser de la sorte.

      Si ça ne passait pas alors, voyez votre vétérinaire pour explorer ce souci. 😉

      Bien cordialement

  • Bonjour j’ai 3 chats (12/11/10 ans) que je brosse tous les 15 jours avec la brosse furminator. J’ai changé leur alimentation je passe de royal canin vet care neutered à brit angel. Celle ci est plus riche en fibre mais je me retrouve souvent avec des boules de poils le matin. Ils ont l’herbe à chat à disposition. J’ai peur d’avoir mal fait en changeant leurs croquettes. Le selles ne sont pas molles en dehors des vomis boules de poils je n’ai plus aucun autres vomis. Merci de votre réponse.

    • Bonjour,

      Si vous voulez définitivement savoir s’il y a un lien entre les boules de poils de vos chats et le changement d’alimentation, il serait judicieux de revenir à l’ancienne alimentation sur 1 mois et de voir ce qui se passe de ce côté. Si cela ne change rien, faites leur une cure de pâte anti boule de poils (cela existe aussi sous forme de comprimés). Demandez à votre vétérinaire quelle solution leur conviendra le mieux. 😉

      Bien cordialement

  • >