Causes et gestion de la constipation chez le chat

constipation chez le chat : causes et gestion
Accès direct à vos questions via le sommaire

Comme l’Homme, le chat peut souffrir de constipation. En cas d’épisode de courte durée, cela n’est pas inquiétant et peut être dû à un manque d’activité ou un écart alimentaire. La constipation devient problématique lorsqu’elle s’installe sur la durée. Il est alors nécessaire de consulter rapidement votre vétérinaire pour lever l’obstruction et en comprendre l’origine.

Quels symptômes en cas de constipation chez le chat ?

La constipation qu’est-ce que c’est ?

Par définition, on parle de constipation quand la fréquence des défécations diminue et que les selles émises sont dures et sèches. Cela se produit quand pour une raison ou pour une autre le transit ralentit : les selles restent trop longtemps à l’arrêt dans le tube digestif et s’assèchent. Il est alors de plus en plus difficile pour l’animal de les évacuer et cela est très douloureux.

Symptômes observables par le propriétaire

Chez un chat constipé on peut observer les symptômes suivants :

  • Aller-retours dans la litière avec efforts expulsifs improductifs ;
  • Douleur pendant l’émission des selles ou pendant les essais avec parfois vocalises ;
  • Emission de selles petites, dures et sèches, assez foncées
  • Présence de sang dans les selles ;
  • Malpropreté fécale possible avec un chat qui va faire des petites crottes en dehors de la litière

Si le chat est constipé depuis plusieurs jours il va avoir mal au ventre et sera plus abattu et prostré. Son ventre peut sembler distendu du fait de l’accumulation de selles dans son côlon. Le chat peut même ne plus vouloir manger et se mettre à vomir car les selles coincées dans les intestins entraînent une occlusion digestive.

Ces signes sont facilement observables chez les chats d’intérieur qui font leurs besoins dans une litière. Les chats qui ont accès à l’extérieur ont parfois tendance à ne faire leurs besoins qu’à l’extérieur et il peut se passer plusieurs jours avant que le propriétaire se rende compte qu’il y a un problème : changement de comportement (abattement, anorexie), gonflement de l’abdomen, parfois vomissements, malpropreté dans la maison …

Symptômes observables par le vétérinaire

Le vétérinaire fera la différence en consultation entre une constipation simple et un fécalome. Par définition, un fécalome apparaît en cas de constipation sévère et prolongée et est constitué par un ensemble de selles extrêmement dures et volumineuses dans le côlon. On a l’impression de sentir un énorme caillou en palpant le ventre de l’animal. Un fécalome ne pourra jamais être expulsés de manière naturelle par l’anus avec des médicaments il faudra obligatoirement réaliser un lavage rectal pour y arriver.

En cas de constipation chronique, le côlon peut finir par se dilater et avoir du mal à se contracter pour évacuer les selles journalières. On a alors apparition d’un mégacôlon qui peut être visualisé par votre vétérinaire lors de radiographies abdominales. Ce stade est problématique car le côlon n’arrive plus à fonctionner correctement et le chat finit par être de nouveau constipé (cercle vicieux).

Faire la différence entre constipation et obstruction urinaire chez le chat mâle

Parfois les propriétaires ont l’impression que leur chat est constipé car il fait des allers-retours dans la litière alors qu’en réalité, il n’arrive pas à uriner ! En cas de doute, il est impératif de vérifier s’il y a bien de l’urine dans la litière où dans les autres endroits de la maison où le chat essaye d’uriner.

En cas de cystite, en particulier chez le chat mâle, la douleur, un calcul ou des cristaux urinaires peuvent bloquer l’urètre et empêcher l’urine de sortir. On a alors apparition d’un globe vésical c’est-à-dire une grosse vessie dure et douloureuse car les reins, eux, continuent de produire de l’urine malgré le bouchon. C’est une véritable urgence vitale !!!  

Causes de constipation chez le chat

La constipation chez le chat peut être due à plusieurs causes prises séparément ou en association.

Liées à l’animal

Un chat qui bouge peu, peut plus facilement avoir des ralentissements de transit. Les selles vont donc rester plus longtemps en place et ont plus de chances d’être déshydratées et donc d’avoir du mal à transiter jusqu’au rectum. Chez le chat, le manque d’activité est principalement rencontré en cas de :

  • Sédentarité (chat d’intérieur vs chat d’extérieur) ;
  • D’obésité ;
  • D’âge (car moins actif et donc plus sédentaire).

De même les chats à poil long ou qui font leur toilette de manière excessive peuvent avaler des boules de poils. Ces trichobézoards mélangés aux selles peuvent ralentir le transit intestinal et entraîner une constipation. Il est donc important de brosser régulièrement votre chat, particulièrement en période de mue, pour éviter qu’il n’avale trop de poils. Il faut aussi être vigilant avec les chats stressés qui peuvent avoir tendance à faire leur toilette de manière excessive et au besoin leur donner des produits pour les aider à gérer leur anxiété : diffuseurs de phéromones apaisantes, phytothérapie, protéines de lait …

Liées à l’environnement du chat

Etat d’hydratation : Un chat qui boit peu a plus de chances d’être déshydraté suite à un épisode de chaleur ou après avoir été actif. Les selles vont alors être plus facilement sèches et auront alors du mal à transiter. Il est capital d’encourager son chat à boire soit

  1. en lui proposant une partie de sa ration sous forme humide (pâtée, mousse, sachet)
  2. en disposant plusieurs points d’eau dans votre logement
  3. en lui mettant à disposition une fontaine à eau.

Il faut être encore plus vigilant avec son animal de compagnie pendant un épisode de canicule car les chats ont tendance à rester allongés en plein soleil sans bouger et sans boire d’où un risque de coup de chaud et/ou de constipation à moyen terme.

La litière : Les chats n’aiment pas que leur litière soit sale et risque de se retenir de faire pipi et/ou caca. Plus un chat se retient et plus le risque de constipation comme de cystite est présent. Votre chat peut aussi se retenir de faire ses besoins si la litière n’est pas bien placée et qu’il n’est pas à l’aise : trop de bruit, trop de passage, …

Stress et anxiété : Le stress chez le chat peut favoriser l’apparition de nombreux troubles comme les cystites, un léchage excessif avec perte de poils … Il peut aussi favoriser l’apparition d’une constipation. C’est notamment le cas quand il y a plusieurs animaux qui vivent dans le foyer et que certains ne s’entendent pas ou bien qu’il n’y a pas assez de litière (trop vite sale, toujours occupées, odeurs …)

Liées à l’alimentation

C’est bien évidemment ce qui est ingéré par l’animal qui va créer les selles, il est donc normal que la composition de l’alimentation puisse jouer un rôle sur la possibilité d’apparition d’un épisode de constipation.

L’alimentation de votre chat (croquettes, pâtées, ration ménagère) doit donc être suffisamment riche en fibres pour favoriser le transit. Les aliments bas de gamme en contiennent très peu. Il est donc important de nourrir son chat avec une alimentation haut de gamme.

Si votre chat a déjà eu des problèmes de constipation vous pouvez lui donner des aliments thérapeutiques spécifiques enrichis en fibres et molécules qui vont favoriser le transit comme le psyllium par exemple.

Liées à l’existence de maladies chez l’animal

De nombreuses anomalies au niveau du tube digestif peuvent entraîner un arrêt ou un ralentissement du transit et secondairement de la constipation chez le chat : mégacôlon idiopathique, corps étranger digestif, tumeur intestinale, hernie périnéale, dysautonomie féline …

Des maladies non digestives peuvent aussi avoir des conséquences sur le transit : insuffisance rénale chronique (déshydratation), atteinte de la moelle épinière comme une hernie discale (non-fonctionnement des nerfs du côlon et du rectum), arthrose (difficulté à se mettre en position pour déféquer) …

Importance du diagnostic en cas de constipation chez le chat

Les causes de constipation étant nombreuses chez le chat il est capital de savoir quels sont le ou les facteurs responsables pour traiter au mieux l’animal et éviter les récidives.

Plus le diagnostic sera rapide et moins le traitement sera onéreux et compliqué. De plus, en étant précoce dans la prise en charge on limite le risque de séquelles comme le mégacôlon et donc de récidives.

Votre vétérinaire cherchera à connaître l’ensemble des commémoratifs de votre chat (mode de vie, niveau d’activité, alimentation, poids …) et pourra être amené à réaliser plusieurs examens complémentaires comme des radiographies, des bilans sanguins, une échographie abdominale … radiographie abdominale chat : mégacôlon suite constipation

Comment traiter la constipation de votre chat à la maison ?

Si votre chat est constipé depuis moins de 48h et qu’il est en forme alors vous pouvez essayer plusieurs astuces chez vous pour essayer de faire passer le bouchon :

  • Le faire boire plus en lui donnant une partie de sa ration journalière sous forme de pâtée en plus de ses croquettes par exemple. Vous pouvez sinon humidifier ses croquettes avec de l’eau tiède. Sur le long terme vous pourrez envisager d’investir dans une fontaine à eau.
  • Rajouter des fibres dans son alimentation : légumes verts type haricots verts, courgettes ou brocolis (qui vont aussi l’aider à s’hydrater). Sur le long terme il faudra vous assurer que son alimentation actuelle contient suffisamment de fibres et au besoin changer en demandant conseil à votre vétérinaire.
  • Allez chercher chez votre vétérinaire des compléments alimentaires à base de paraffine, de psyllium ou de malt. Tous ces produits ont un effet laxatif d’une façon ou d’une autre et pourront favoriser le transit et l’élimination des selles dures coincées dans le tube digestif.
  • Il est possible d’administrer par voie rectale une pipette de Microlax bébé à votre chat : cela ne doit être fait qu’après discussion avec votre vétérinaire. Ce geste n’est pas facile, si vous n’avez personne pour vous aider à la maison abstenez-vous, idem si la contention est trop musclée au risque de stresser votre animal ou de lui faire mal.

Que faire en cas de constipation chronique

Si votre chat est régulièrement constipé votre vétérinaire vous conseillera de lui donner une alimentation thérapeutique spécifique (riche en fibres) associée parfois à des compléments alimentaires sous forme de cure (avec de la paraffine, du malt ou du psyllium).

En cas de surpoids, il sera indispensable de faire perdre du poids à votre animal pour favoriser sa motricité et son transit.

Et si votre animal manque d’activité il faudra y remédier en trouvant la solution qui vous convient :  plus de temps de jeux, balle distributrice de croquettes comme le pipolino, adoption d’un autre animal …

Quand contacter son vétérinaire quand son chat est constipé ?

Contacter rapidement votre vétérinaire si votre chat :

  • Est constipé depuis 36h ;
  • A d’autres symptômes : anorexie, vomissements, fatigue …

N’oubliez pas que plus une constipation dure dans le temps plus elle peut être difficile à résoudre et plus les traitements seront lourds pour votre animal et onéreux pour vous.

Rappelez-vous aussi de vérifier que chat fait toujours bien pipi ! Si chat mâle n’arrive pas en réalité à uriner c’est une urgence vitale.

Traitement de la constipation chez le chat

Le traitement mis en place en cas de constipation va dépendre de la cause sous-jacente et du degré de gravité de la constipation.

Traitement médical

En plus de favoriser la prise de boisson et de donner une alimentation médicale spécifique, votre vétérinaire va vous prescrire des traitements laxatifs qui seront à administrer par voie orale ou rectale (en général administrés à la la clinique) : paraffine, lactulose …

Si l’état de votre chat est préoccupant votre vétérinaire pourra vous proposer une hospitalisation pour faciliter l’administration des traitements et réhydrater votre animal grâce à une perfusion.

En cas de constipation très importante ou de fécalome, il sera nécessaire d’anesthésie votre animal et de réaliser un lavage rectal.

Traitement chirurgical

Le traitement de la constipation chez le chat est rarement chirurgical. On en arrive à cette extrémité quand un fécalome ne répond pas au traitement médical (réalisation d’une colectomie) ou bien en cas de tumeurs abdominales, hernie inguinale, corps étranger digestif …

En conclusion

En cas de constipation occasionnelle sans atteinte de l’état général, on cherche ce qui chez l’animal ou dans son environnement a pu entrainer l’épisode et on le rectifie à court ou moyen terme. On peut au besoin donner des traitements à effet laxatif pendant 24-48h.

Si la constipation ne passe pas, récidive ou bien est associée à une dégradation de l’état général il faut consulter rapidement son vétérinaire. Dans ces cas-là le traitement est en général plus lourd avec laxatifs puissants, hospitalisation, perfusion et/ou lavage colorectal.

A long terme, les chats sensibles à la constipation doivent être nourris avec une alimentation médicale spécifique et boire beaucoup.

Rédacteur de l’article

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.