Importance de respecter le calendrier vaccinal chez le chien

importance respect protocole vaccinal chien
Accès direct à vos questions via le sommaire

Pourquoi vacciner mon chien ?

La vaccination consiste à stimuler le système immunitaire d’un individu et lui faire produire des anticorps spécifiques en injectant dans son organisme un agent pathogène inactivé. C’est ce qui va permettre de protéger l’animal le jour où il sera en contact avec le véritable agent infectieux. La vaccination va permettre à l’animal d’éviter d’être malade ou bien limiter la gravité des symptômes.

Les vétérinaires encouragent fortement la vaccination et le respect des protocoles établit pour protéger son chien de façon optimale.

Pour quelles raisons est-il important de respecter le calendrier vaccinal établi par le vétérinaire ? Que se passe-t-il si la vaccination de votre chien n’est pas faite en temps et en heure ou si vous ne souhaitez plus le faire vacciner ?

Il existe chez le chien des vaccins contre plusieurs maladies :

Ces maladies peuvent être fatales chez le chien et certaines sont des zoonoses, ce qui signifie qu’elles peuvent être transmises à l’Homme. C’est le cas de la rage et la leptospirose.

Les vaccins concernant les 4 premières maladies de la liste sont considérés comme essentiels chez le chien. Ils font donc partie de la protection vaccinale de base quel que soit l’âge et le mode de vie de l’animal. Les 5 autres vaccins sont dits facultatifs et ne sont réalisés que si le mode de vie du chien est à risque.

Pourquoi vacciner son chiot dès l’âge de 2 mois ?

Dès le plus jeune âge, les chiots sont particulièrement sensibles aux infections car leur système immunitaire est immature. Ils sont beaucoup plus fragiles que les chiens adultes. En cas de fièvre, hypothermie (température corporelle trop basse) et/ou déshydratation, leur état général est plus rapidement dégradé.

Il est préconisé de faire vacciner votre chiot dès l’âge de 8 semaines. Pourquoi pas avant 2 mois ?

Avant l’âge de 8 semaines, les chiots sont en partis protégés par les anticorps de leur mère, transmis par le colostrum. Le colostrum est le liquide excrété par les mamelles après la mise-bas. Il est très important que les chiots puissent téter leur mère juste après la naissance car c’est à ce moment-là que le taux d’anticorps présent dans le lait est le plus important.

Si la mère des chiots n’a pas été vaccinée correctement (ou pas du tout) avant sa gestation, elle ne transmettra pas d’anticorps à ses chiots en quantité satisfaisante. C’est pour cette raison que les chiots nés d’une mère non vaccinée seront plus fragiles car ils n’ont pas de protection immunitaire contre ces maladies. Dans ce cas, il est recommandé de vacciner contre la parvovirose (P) dès l’âge de 6 semaines (ce qui n’est pas possible pour les autres maladies).

En général les anticorps maternels seront présents chez les chiots entre 1 et 3 mois. C’est donc à partir de l’âge de 2 mois qu’on considère que la protection maternelle commence à disparaître et qu’elle n’est plus optimale. Il faut alors vacciner son chiot pour créer de nouveaux anticorps et pérenniser la protection immunitaire. Les anticorps maternels peuvent persister plus longtemps chez certains chiots mais ils ne seront pas présents en quantité suffisante pour protéger les protéger. En plus, ce résidu d’anticorps maternels interagit avec le vaccin et l’empêche d’être complètement efficace.

C’est aussi pour cette raison qu’il est important de réaliser les 3 rappels de vaccination préconisés, à un mois d’intervalle, lorsque le chiot est vacciné à 8 semaines car c’est au cours de cette période que les chiots risquent de tomber malades (plus fragiles et protection résiduelle vacillante).

Schéma récapitulatif du protocole de primo-vaccination chez un chiot de 2 mois (vaccins essentiels notamment) :

  • Première injection à 8 semaines, pour stimuler la production d’anticorps et remplacer la diminution de la protection des anticorps maternels.
  • Deuxième injection de rappel à l’âge de 12 semaines, pour finir de stimuler la synthèse d’anticorps.
  • Troisième injection de rappel à 16 semaines, pour s’assurer de l’efficacité du protocole de vaccination dans les cas où des anticorps maternels persisteraient très longtemps. C’est surtout le cas si le rappel des 12 semaines a été réalisé un peu trop tôt. A moins de faire une prise de sang et de réaliser un dosage des anticorps présents dans l’organisme il n’y a aucun moyen de savoir avec certitude si le chiot est suffisamment protégé avec 2 injections et si la 3ème est obligatoire.

Il est nécessaire de pratiquer ces multiples injections de rappel de vaccin chez le chiot afin de garantir l’efficacité de la protection immunitaire et d’éviter un risque d’échec vaccinal. On parle d’échec vaccinal, lorsqu’un animal vacciné développe quand même la maladie (ou une forme grave en fonction de certains vaccins). Il y a alors eu une interférence au bon fonctionnement du vaccin : présence d’anticorps maternels, réponse individuelle …

Continuer à vacciner son chien tout sa vie

Il est très important de continuer à faire vacciner votre chien tout au long de sa vie pour le protéger en cas de d’infection. On parle de maintenir une bonne couverture vaccinale.

Il a été mis en évidence ces dernières années que la vaccination des vaccins dits essentiels (CHP) engendre une protection qui peut durer entre 2 et 3 ans. C’est pour cette raison que les rappels de vaccination pour ces maladies sont à réalisé tous les 3 ans chez les chiens de plus de 6 mois.

En revanche, pour certaines maladies, comme la leptospirose (vaccination essentielle) ou la toux du chenil, la protection mise en place par la vaccination n’est pas aussi efficace dans le temps. C’est donc pour cela qu’il est nécessaire de réaliser un rappel annuel afin que votre chien continue d’être protégé contre ces maladies. C’est pendant cette visite annuelle que le vétérinaire pourra examiner votre chien afin de s’assurer de sa bonne santé, de prévenir d’éventuel problème de santé et répondre à vos questions.

Le chien âgé (> 6-8 ans en fonction des races) est également plus à risque, comme le jeune, contre les maladies infectieuses. Son système immunitaire s’affaiblit, il est donc important de le stimuler correctement. La seule raison qui empêchera le vétérinaire de vacciner votre chien est un très mauvais état général. Mais l’existence de pathologies chroniques maîtrisées chez le chien âgé ne doit pas être une cause d’arrêt de la vaccination. Si votre chien âgé n’est plus en bonne santé, il faudra discuter du choix de la vaccination avec votre vétérinaire.

Quels sont les risques si j’arrête de faire vacciner mon chien ?

Si vous ne faites plus vacciner votre chien, les anticorps vont progressivement disparaitre, il ne sera plus protégé et pourra tomber malade. La plupart des maladies contre lesquelles un vaccin existe sont mortelles surtout chez le chiot et le chien sénior et peuvent demander des soins lourds et très onéreux du fait d’une hospitalisation.

Si vous vous rendez compte que les vaccinations de votre chien ne sont plus à jour, contactez votre vétérinaire afin de discuter du schéma vaccinal à mettre en place afin de le protéger à nouveau mais si vous ne souhaitez plus le faire vacciner prenez conscience qu’il existe des risques pour votre animal.

Il existe des situations où la vaccination de votre chien est obligatoire : c’est le cas pour voyager avec lui et pour les chiens de catégories. Certaines pensions préfèrent que les chiens soient vaccinés contre la toux du chenil et peuvent vous refuser l’entrée si vous ne l’avez pas fait.

Comment faire pour ne pas oublier les rappels de vaccins de mon chien ?

Lors de votre visite chez le vétérinaire pour la vaccination de votre animal, est mis en place un rappel annuel afin que ne pas oublier de vacciner votre animal : cela se fait par courrier, par email et/ou par SMS.

Il peut arriver un oubli du côté de votre vétérinaire, ou des soucis techniques qui empêcheront l’envoi du rappel. N’hésitez pas à noter la date du rappel de vaccin dans votre agenda ou de demander à l’équipe vétérinaire de le noter sur le carnet de santé afin que vous sachiez à quelle date vous devez prendre rendez-vous pour le rappel annuel.

Rédacteur de l’article

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.