Malamute d’Alaska

fiche race du Malamute d'Alaska
Accès direct à vos questions via le sommaire

Autre dénomination : Malamute de l’Alaska, Malamute, Mal

Le Malamute d’Alaska est une des plus anciennes race de chiens nordique. Elle trouve ses racines en Amérique du Nord, dans la région du golfe de Kotzebue où la tribu inuite des Mahlemiuts élevait et utilisait ces chiens pour le transport de charge lourde et la chasse. Souvent confondu avec le Husky, le malamute d’Alaska n’est pas le chien de traineau le plus rapide mais bien le plus endurant, capable de transporter des charges extrêmement lourdes. Il a été surnommé pour cela la « locomotive des neiges ». Pendant la ruée vers l’or du Klondike, cette race de chiens est utilisée par les chercheurs d’or pour le transport du matériel. Pendant les années 1930, cette race a failli disparaître mais a pu survivre grâce à l’acharnement de quelques passionnés.

Classement de la race selon la FCI

  • Groupe : 5 [chiens de type Spitz et de type primitif]
  • Section : 1 [chiens nordique de traineau – sans épreuve de travail]

Caractéristiques

  • Taille : Femelle = 56-61 cm | Mâle = 61-66 cm
  • Poids : Femelle = 34-38 kg | Mâle = 36-42 kg
  • Espérance de vie : 10 à 12 ans
  • Couleur de la robe : Robe à manteau avec variations de gris et de noir, variations de zibeline et de rouge ou tout blanc.
  • Caractère : Sportif – Affectueux – Vocal – Sociable – Joueur – N’aime pas la solitude – Intelligent – Têtu
Alaskan malamute

Recommandations diverses

Sa fourrure très épaisse le rend capable de supporter un froid extrême. Cependant, dans nos régions il est plus souvent confronté à des vagues de chaleur importante en été pour lesquelles il n’est pas du tout adapté. En cas de forte chaleur, il est capital d’aménager l’espace de votre Malamute d’Alaska pour lui permettre de rester au frais et éviter le coup de chaleur : gamelles d’eau fraîche, serviette humide ou tapis réfrigérant, friandises gorgées d’eau (pâtée/concombre/pastèque …), coin à l’ombre, ventilateur …

Le malamute d’Alaska n’est pas un chien qui demande excessivement d’entretien. Son pelage épais demande un brossage 1 à 2 fois par semaine pour éliminer le sous-poils mort et éviter la formation de nœuds. Pendant les périodes de mue, au printemps et à l’automne, le brossage doit être quotidien car les pertes de poils sont massives.

Ces chiens ont besoin de faire beaucoup d’exercice dans la journée pour se défouler et assurer leur bien-être physique et mental. Un manque d’activité peut d’une part conduire votre animal à faire des destructions par ennuis chez vous et d’autre part favoriser la prise de poids. Pensez à bien adapter l’alimentation de votre malamute en fonction de son niveau réel d’activité. Si votre chien est un compagnon de travail, une ration riche en énergie est nécessaire. Veillez aussi à protéger ses articulations en utilisant des compléments alimentaires adaptés.

Prédispositions à développer certaines maladies

Cardiologie

Pas de prédisposition

Pneumologie

Pas de prédisposition

Néphrologie

Pas de prédisposition

Gastro-entérologie

=> Syndrome de dilatation-torsion de l’estomac (SDTE) : Cette maladie touche essentiellement les chiens de gros gabarits qui font de l’exercice après un gros repas. L’estomac très dilaté tourne sur son axe, comprimant les voies de sorties et les vaisseaux qui l’irriguent. Un état de choc se met en place très rapidement et sans intervention le chien décède rapidement.

Orthopédie

=> Dysplasie du coude et des hanches : Le malamute d’Alaska faisant partie des grandes races de chiens, il semble prédisposé au risque de dysplasie au niveau des hanches et du coude. La dysplasie est en fait une anomalie congénitale du développement articulaire qui entraîne une mauvaise congruence articulaire ainsi qu’une hyperlaxité ligamentaire. De ce fait, l’apparition d’arthrose est favorisée sur les articulations malades, d’autant plus si l’animal est en surpoids, pratique une activité intense … Le dépistage de cette maladie passe par la réalisation de radio des articulations sous anesthésie. La prise en charge peut être chirurgicale dans certains cas mais est aussi nutritionnelle et environnementale.

Dermatologie

=> Alopécie X : Prédisposition de toutes les races de chiens nordiques. On ne connaît pas encore précisément le mécanisme d’apparition de cette maladie mais il y a dysfonctionnement du cycle folliculaire, chute des poils et absence de repousse. Les symptômes apparaissent chez le jeune dès l’âge de 1-3 ans. Progressivement il y a une perte de poils du cou à la queue, sauf au niveau de la tête et de l’extrémité des pattes. Des traitements existent mais avec des taux de succès pas toujours élevé. L’alopécie X n’ayant aucune incidence sur la santé de l’animal, la décision de mise en place ou non de traitement est à réfléchir.

=> Dermatose répondant au zinc : Les malamutes d’Alaska et autres races nordiques sont essentiellement concernés par la forme 1 de cette maladie, due à un déficit de l’absorption du zinc au niveau intestinal. Les symptômes sont cutanés avec perte de poils, rougeur, pellicules, épaississement de la peau et croûtes … Les lésions sont surtout visibles au niveau de la tête du chien et des points de pression comme les coudes. Le traitement passe essentiellement par une complémentation orale en zinc.

Neurologie

=> Polyneuropathie héréditaire et idiopathique : Maladies rares du malamute d’Alaska, causée par la dégénérescence des cellules nerveuses des nerfs reliant la moelle épinière à l’ensemble du corps. Les symptômes apparaissent chez les jeunes animaux dès l’âge de 1 an. On observe une faiblesse musculaire, des tremblements, des troubles de l’équilibre … et aussi des difficultés respiratoires et pour manger. Il existe un test génétique pour la forme héréditaire. Il n’existe pas de traitement.

Ophtalmologie

=> Achromatopsie : Maladie génétique rare chez le malamute d’Alaska qui se manifeste par une très mauvaise acuité visuelle et une cécité diurne. Les symptômes apparaissent très tôt chez les chiots qui vont changer de comportement quand leur vue baisse drastiquement. Un test génétique est possible mais il n’existe pas de traitement. Le chien peut vivre une vie correcte en adaptant son mode de vie.

Endocrinologie

Pas de prédisposition

Hématologie et système immunitaire

Pas de prédisposition

Vous souhaitez faire dépister votre Malamute d’Alaska ?

Laboratoires vers lesquels vous tourner pour réaliser des dépistages génétiques, en association avec votre vétérinaire :

Picture of Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :

Nom(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.