Vermifuge du chien : 7 erreurs à éviter

vermifuge chien : 7 erreurs à éviter
Accès direct à vos questions via le sommaire

Vermifuger régulièrement son chien est un acte important qui ne doit pas être pris à la légère. En effet, les vers étant des parasites, ils sont capables d’impacter la santé de votre chien ou de votre chiot sévèrement.

Il arrive, également, que certains vers passent du chien à l’humain. On appelle cela une zoonose et les lésions chez l’homme sont parfois graves (atteintes cutanées, oculaires…).

Le vermifuge du chien doit donc être bien choisi, bien administré et régulièrement répété pour être efficace.

​Malheureusement, beaucoup de propriétaires ne vermifugent pas correctement leur animal et font les erreurs que nous allons vous dévoiler dans cet article.

​Vermifuger une fois par an en pensant que cela suffit

Nombreux sont les propriétaires de chiens qui pensent qu’un vermifuge tue tous les vers en une fois et qu’il n’est pas nécessaire de renouveler la dose plusieurs fois dans l’année.

Pour bien comprendre, il faut voir le vermifuge comme une grosse « chasse d’eau » qui vient purger l’intestin durant quelques heures.

Lorsque vous donnez un vermifuge, celui-ci n’agit généralement pas plus longtemps que ça.

En plus de cette information, vous devez savoir que les vers existent sous plusieurs formes. On les trouve sous formes d’œufs, de différents stades larvaires et d’adultes.

Les œufs et les 1ers stades larvaires sont très résistants et aucun vermifuge canin à ce jour n’arrive à les détruire. Le vermifuge du chien agit donc sur les stades larvaires plus avancés et les vers adultes.

Le ménage n’est donc jamais complet et il est nécessaire de répéter les doses régulièrement pour diminuer la pression parasitaire.

La fréquence minimale recommandée pour donner le vermifuge à son chien est la suivante :

  • Chiot : 1 fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois inclus
  • Chien adulte, chienne : 1 fois tous les 3 mois (à chaque saison) minimum

Certaines situations particulières, comme les chiens vivant dans le Sud de la France ou dans les régions à risque de Dirofilariose canine (vers du cœur) peuvent être vermifugés tous les mois.

fréquence vermifuge chien

​La fréquence de vermifugation est importante à respecter chez le chien et le chiot

​Pour connaître l’ensemble des situations dans lesquelles il est recommander de vermifuger son chien, suivez nos conseils sur la vermifugation canine.

​Croire qu’un chien vivant en jardin sans sortir ne doit pas être vermifugé

Cette erreur courante vient de ​la fausse croyance qu’un chien qui ne sort pas ne se contamine pas.

Retenez que tous les chiots sont contaminés par leur mère à la naissance et lors de l’allaitement. Comme nous l’avons vu précédemment, les vermifuges ne peuvent pas tuer tous les stades de vie du ver dans l’organisme de l’animal.

Vous comprendrez, alors, que le chien se recontamine seul, en permanence, en émettant ses selles et en se léchant la zone anale lors de sa toilette.

Il leur arrive aussi de manger leurs crottes et d’avaler des œufs par ce biais.

Un chien vivant en jardin sans sortir de la maison doit aussi recevoir un vermifuge régulier tous les 3 mois à minima.

​Donner un vermifuge sans peser son chien

Le vermifuge se donne en l’adaptant à plusieurs critères dont le poids ​du chien ou du chiot qui est d’une importance capitale.

Lorsqu’on ne donne pas la dose adaptée ou que le propriétaire veut faire l’économie d’un comprimé ou d’une dose de vermifuge sous une autre forme, il prend 2 risques :

  • Ne pas déparasiter correctement son chien ou son chiot
  • Créer des résistances rendant les vermifuges de moins en moins efficaces sur le long terme

Il est donc primordial de peser votre animal avant de lui donner son vermifuge. La pesée est d’ailleurs le 1er acte que vous devriez systématiquement faire chez votre vétérinaire.

vermifuge chien poids

Peser son chien est important pour doser et donner le vermifuge à son chien

​Ne pas vérifier que son chien a bien avalé son vermifuge

Il est extrêmement fréquent qu’un chien recrache son comprimé de vermifuge.

Le propriétaire lui administre directement dans la gueule ou au milieu des croquettes, le chien fait mine de l’avaler et le comprimé reste collé à l’intérieur des babines.

Il ne lui faut alors que quelques secondes pour le recracher au sol une fois que vous avez le dos tourné !

Vérifiez toujours que votre chien a bien avalé son vermifuge. Faites le boire un peu après la prise du médicament.

​En cas de doute, utilisez un comprimé appétent qu’il mangera comme une croquette. Cela facilitera la prise.

​Avoir plusieurs animaux et n’en vermifuger qu’un seul

Cela paraît surprenant mais les vétérinaires le constatent fréquemment.

Certains propriétaires, pensant faire une économie ou croyant réellement à l’efficacité du procédé, vont traiter un seul de leurs animaux.

Chaque animal se contamine et contamine les autres. Il est donc indispensable de traiter tous les animaux de la maison (chiens et chats) et de le faire idéalement en même temps pour être le plus efficace possible.

​Croire que tous les vermifuges pour chien se valent

Vous pourriez vous dire qu’un vermifuge de supermarché est le même que celui de la pharmacie ou encore de celui que vous pourriez acheter chez le vétérinaire.

Parfois, le prix est le critère principal pour sélectionner votre produit et vous vous dites qu’un écart de 10 ou 15 euros ne se justifie pas.

Sachez que ce n’est pas tout à fait comme cela qu’il faut appréhender un vermifuge.

Il existe différents types de vers comme les Ténias, les Ascaris, les Ankylostomes, les Vers du Cœur, les Vers Pulmonaires, les Trichures, … et chacun d’entre eux a un cycle particulier avec ses œufs et ses larves plus ou moins résistantes.

De fait, il existe différents types de vermifuges pour chien.

  • Certains d’entre eux ne font que quelques familles de vers et d’autres en tuent beaucoup plus.
  • Certains de ces vermifuges n’agissent que sur les formes adultes alors que d’autres atteignent des stades larvaires.
  • Enfin, certaines molécules sont plus anciennes et connaissent plus de résistances (comme on le voit pour les antibiotiques) et d’autres sont plus récentes et efficaces.

Le choix du vermifuge de votre chien et, plus particulièrement de sa molécule, influe sur l’efficacité de celui-ci et sur son spectre d’action (familles de vers ciblées).

Ce choix doit être adapté d’un chien à l’autre en fonction de son âge, du risque d’infestation, de sa santé, de sa race et de son mode de vie.

​Ne pas demander conseil avant de vermifuger son chien

Un conseil à l’accueil de la clinique vétérinaire ou lors d’une visite préventive ne vous coûtera rien. Pourquoi s’en priver ?

Comme nous l’avons longuement évoqué précédemment, l’adaptation du traitement contre les vers pour chaque chien ou chiot est essentielle pour être efficace.

Votre vétérinaire et son équipe sont les mieux placés pour vous orienter sans erreur.

Pour appuyer ce propos, il existe des races de chiens ayant une sensibilité génétique (gène MDR1) à certaines molécules constituant quelques familles d’antiparasitaires internes. Le Border collie ou le Berger Australien, pour ne citer que ceux-là, en font partie !

Leur administrer la mauvaise molécule pourrait avoir des conséquences cliniques regrettables. Ne prenez donc pas le risque d’empoisonner votre animal, demandez conseil !

En conclusion, retenez que les vermifuges pour chien ou chiot ne sont pas des bonbons !

L’efficacité est déterminée par la bonne adaptation de la molécule antiparasitaire au besoin de l’animal protégé.

En assurant une prévention complète contre les vers, vous préservez la santé de votre toutou mais vous vous protégez également de toute contamination opportuniste.

Rédacteur de l’article

Dr Eric Trénel
Dr Eric Trénel
Vétérinaire
Fondateur de Conseils Véto

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.