Peut-on soigner l’abcès de chat naturellement à la bétadine ?

soigner naturellement un abcès de chat avec de la bétadine
Accès direct à vos questions via le sommaire

L’abcès externe chez le chat est une manifestation fréquente qui suit la pénétration et la multiplication de germes sous la peau, le plus souvent après une bagarre entre congénères. Provoquant un gonflement impressionnant, il peut inquiéter le propriétaire qui se doit alors d’appeler son vétérinaire pour faire soigner son animal avant complications. Néanmoins, il arrive que le maître veuille traiter l’abcès de son chat naturellement avec ce qu’il a à la maison et plus particulièrement de la bétadine®.

Alors est-ce possible de le soigner ainsi ? qu’espérer comme résultat ?

Un abcès c’est quoi ?

Un abcès est dû au développement d’une infection bactérienne avec accumulation localisée de pus dans une cavité.

Chez le chat les abcès retrouvés sont principalement sous-cutanés, c’est-à-dire sous la peau et dus à des blessures entre congénères (morsures ou griffures).

La taille d’un abcès peut être très variable. En général, plus l’abcès est grand, plus les tissus sont étirés et comprimés par le pus et plus il sera douloureux pour le chat.

Qu’est ce qui entraîne des abcès chez le chat ?

On le rappelle : un abcès est dû à un développement de bactéries qui ne sera pas jugulé ! Ce sont très souvent des staphylocoques ou des streptocoques mais n’importe quelle bactérie entrainer un abcès chez le chat.

Ces infections bactériennes peuvent intervenir à plusieurs niveaux :

Abcès superficiels :

C’est le cas de figure le plus fréquemment rencontré dans l’espèce féline. Ils sont dus à des plaies au niveau de la peau qui ne vont pas se soigner et qui vont entraîner la formation d’une poche de pus visible ou au moins perceptible au toucher.

Les chats d’extérieurs sont principalement touchés par ce type d’affection car de nombreuses choses peuvent entraîner des blessures « sales » : bagarres entre chats pour le territoire ou lors d’accouplements avec morsures et griffures, fils barbelés, grillages …

Mais n’importe quelle plaie, même une petite coupure propre et nette avec un bout de verre chez un chat d’intérieur, peut s’infecter car les chats ont tendance à se lécher (= germes dans la bouche +++). En plus les plaies peuvent entrer en contact avec des saletés comme les urines ou les selles dans la litière, de la terre ….

Parfois ce sont de petits corps étrangers comme des épillets qui rentrent dans la peau et entraine la formation de pus (au niveau des pattes et des joues surtout quand le chat a essayé de manger et que quelque chose c’est coincé entre les dents ou dans les gencives !).

Abcès profond :

Ce cas de figure est beaucoup plus rare chez le chat. Cette fois-ci l’abcès ne va pas se voir de l’extérieur mais va se créer dans un organe interne comme les poumons, le foie, la rate …

Ils peuvent être la conséquence d’une maladie infectieuse généralisée ou d’une septicémie. Les corps étrangers peuvent aussi entrainer des abcès profonds dans certaines situations : lorsqu’ils sont inhalés jusque dans les poumons ou non pris en charge et qu’ils migrent jusque dans l’abdomen …

Dans cet article nous allons nous focaliser plus particulièrement sur les abcès externes du chat, très fréquent, et leur gestion.

Comment reconnaître un abcès chez mon chat ?

Avant de développer un abcès externe au sens strict du terme un chat va présenter une blessure au niveau cutané. Cependant ces blessures passent parfois complètement inaperçues !!! Une morsure de chat ne se voit quasiment jamais car elle entraîne juste deux petites plaies ponctiformes toute petite que l’on ne voit pas dans les poils.

Quand l’infection va commencer à se développer, le chat va commencer à avoir de la fièvre (température rectale au-dessus de 39°C). Il va donc être plus fatigué, il va rester prostré et moins manger (voire plus du tout = anorexie).

Un abcès qui se développe est extrêmement douloureux. En effet, le pus se forme entre les tissus et les comprime. Le chat va donc finir par vocaliser pour exprimer son inconfort. Si vous essayez de le toucher à cet endroit il peut se défendre et essayer de vous mordre. Prenez donc vos précautions. En fonction de la localisation de l’abcès, la douleur peut entraîner certaines difficultés pour manger (au niveau de la face), pour marcher (sur une patte) ou pour faire ses besoins (au niveau du train arrière) …

L’abcès en lui-même forme une masse plus ou moins molle et chaude de taille très variable.

Une fois formée, il y a très peu de chance qu’il se résorbe spontanément. L’infection va finir par abîmer les tissus autour et la peau en surface. On va observer une perte de poils au niveau de l’abcès avec la peau à nu qui sera rouge. La peau en surface va finir par se nécroser : on dit que l’abcès est mûr. Il va alors se percer et le pus va pouvoir s’écouler de la plaie.

On se retrouve alors avec une plaie ouverte plus ou moins importante qui met à jour des tissus sous-cutané très remanié et en mauvais état.

Le diagnostic d’un abcès sous-cutané chez le chat

Quand l’abcès est bien formé et/ou qu’il a percé le diagnostic est aisé et en général déjà fait par le propriétaire.

Au stade initial quand on ne retrouve pas de plaie chez le chat et qu’on met juste en évidence de la douleur et un début de fièvre le diagnostic est incertain. Comment faire la part des choses entre un abcès débutant et une autre infection plus généralisée ?

Quand une masse sous la peau commence à être visible le vétérinaire peut être amené à proposer des examens complémentaires pour être sûr que la masse est bien un abcès (si un doute persiste) :

  • Une échographie pour essayer de visualiser un corps étranger au sein de la masse ou à proximité. Cet examen permettra aussi de faire la différence entre un abcès (= masse liquidienne) et une masse tissulaire comme une tumeur si un doute persiste car la prise en charge ne sera pas du tout la même.
  • Ponction de l’abcès à l’aiguille avec examen au microscope. Cet examen complémentaire a un double intérêt. Il permet en premier de s’assurer que cette masse est bien remplie de pus car si on prélève du sang, d’autres cellules alors ce n’est pas un abcès. Dans un deuxième temps il permet de faire une première vidange de l’abcès et de soulager la tension et donc la douleur. Faire une ponction d’un abcès n’est pas toujours possible sur un chat vigil très douloureux ou peu coopératif. Il faudra assez souvent anesthésier l’animal et dans ce cas ce geste fera partie de la démarche thérapeutique chirurgicale de l’abcès.

Comment traiter un abcès sous-cutané chez le chat ?

En fonction du stade d’évolution de l’abcès, la prise en charge n’est pas la même.

Assez souvent, les propriétaires espèrent pouvoir gérer l’abcès externe de leur chat à la maison avec un désinfectant type bétadine pour éviter une visite stressante et parfois coûteuse chez le vétérinaire. Quand est-il possible réellement d’utiliser cet antiseptique, dans quelles conditions et avec quels résultats ?

Qu’est-ce que la bétadine® ?

Derrière le mot « Bétadine« , il y a en fait une marque. Comme le Sopalin®, ce nom de marque est entré dans le langage commun pour désigner le produit lui-même.Ce qu’on appelle donc « bétadine » est en fait de la Povidone iodée (ou Polyvidone Iodée) qui est un antiseptique (qui détruit les bactéries) et antifongique (qui détruit les champignons) pour application locale.

Régulièrement utilisée en raison de son efficacité, on la trouve facilement en clinique vétérinaire ou en pharmacie humaine sous des noms génériques tels que Vétédine®, Bétadine®, Isobétadine®, Povidone Iodée etc… à tel point que ce produit se retrouve dans quasiment toutes les armoires à pharmacie domestiques.

Deux formulations dominent :

  • La bétadine en solution (liquide) souvent associée à la couleur jaune en pharmacie et à l’hôpital. C’est elle que vous aurez dans votre pharmacie et que vous pourrez être amené à utiliser.
  • La bétadine moussante (savon) souvent associée à la couleur rouge

Traitement de l’abcès en tout début de formation

Si vous amenez votre chat chez le vétérinaire alors qu’il est au stade débutant de la formation de l’abcès celui-ci ne sera pas visible. Votre chat aura simplement de la fièvre, une baisse d’appétit et sera douloureux.

Si le doute est là, votre vétérinaire vous prescrira alors un traitement médical à base d’anti-inflammatoire et d’antibiotiques pour lutter contre la douleur, faire baisser la température (et améliorer le confort de votre chat) et essayer de faire disparaître l’infection.

En cas d’intervention rapide ce traitement pourra suffire.

Si l’abcès a déjà commencé à se former, le traitement ne sera peut-être pas suffisant et vous serez peut-être amené à revenir 2-3 jours plus tard car l’abcès aura pris en volume. Vous aurez l’impression que le traitement n’aura servie à rien : au contraire vous aurez au moins soulagé au mieux votre chat pendant cette période ou de toute façon votre vétérinaire n’aurait pas pu vous proposer un nettoyage chirurgical de l’abcès. La faute à pas de chance !

Traitement d’un abcès fermé chez le chat

Lors de bagarres, les germes vivant à la surface des griffes ou des dents sont inoculés par morsure ou griffure et enfermés au chaud et à l’abri de l’air dont ils craignent l’oxygène. Ils peuvent donc se développer à grande vitesse. La réaction immunitaire produit alors des leucocytes, aussi appelés globules blancs, visant à tuer ces germes. Une sorte de magma liquide jaunâtre à verdâtre se forme alors et constitue ce qu’on appelle le pus. L’accumulation du pus dans l’abcès le fait gonfler très rapidement chez le chat. La réaction inflammatoire produit une coque épaisse autour du liquide pour limiter son extension au reste du corps.

A ce stade, l’usage de bétadine ne sert pas à grand chose !On peut essayer d’appliquer des compresses tièdes avec de la bétadine en pensant faire « mûrir » l’abcès jusqu’à son ouverture mais ça n’aidera pas beaucoup. La maturation se fait bien seule et comme elle peut prendre plusieurs jours, le gonflement gêne le chat et crée une douleur forte.

abces de chat betadine

Abcès de chat fermé, la bétadine ne sert à rien ici. La gêne est ici importante !

A ce stade il est vivement recommandé de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire afin de débrider l’abcès chirurgicalement.

Votre vétérinaire endort alors l’animal avec une anesthésie générale et ouvre la peau de l’abcès au bistouri afin d’évacuer le liquide purulent. En fonction de l’état de la plaie il peut être amené à parer certains tissus morts. La décision de suturer la plaie ou de la laisser cicatriser à l’air libre par seconde intention dépendra aussi de la situation. Il vous prescrira alors des anti-inflammatoires et des antibiotiques pour éviter que l’abcès ne se reforme. Il faudra bien nettoyer la plaie avec la bétadine pour le coup le temps de la cicatrisation. Un carcan pourra être proposé afin d’éviter que votre chat ne se lèche.

Traitement d’un abcès de chat ouvert : intérêt de la bétadine ?

Lorsque la collection de pus gonfle, la coque et les tissus externes sont comme « rongés » et le liquide se fraye un chemin jusqu’à l’extérieur. On peut alors retrouver son chat après quelques jours avec un abcès mûr ouvert spontanément ou qu’il s’est accroché en extérieur, sur une branche par exemple. Le plus souvent, un liquide jaunâtre et épais coule en salissant et collant le poil autour. La peau apparaît comme un ballon en partie dégonflé suivant l’importance de la vidange. A ce stade, vous pouvez nettoyer la zone avec des compresses et de la bétadine savon ou solution suivant ce que vous avez.

ATTENTION Votre chat ayant mal, il peut se défendre et vous blesser. Cela étant, l’application de bétadine ne suffira pas car il est généralement nécessaire de :

  1. Raser la zone afin d’éviter la formation d’une croûte de poils et de pus séché qui referme l’abcès et relance la fermentation. Cela se fait sous tranquillisation pour le confort de votre chat.
  2. Ouvrir un peu plus le trou formé pour évacuer plus de pus et nettoyer l’intérieur de la cavité (débridement)
  3. Il est parfois nécessaire de couper des tissus de la coque (parois de l’abcès) qui sont nécrosés et de placer un drain qui aidera à assainir la plaie les jours suivants.
  4. Les antibiotiques et anti-inflammatoires sont souvent incontournables à ce stade.

Comment prévenir le risque d’abcès chez le chat ?

La cause principale d’abcès sous-cutané chez le chat étant les bagarres entre congénères il est indispensable de faire stériliser (castration ou ovariectomie) son animal. Un chat stérilisé va moins loin et donc à moins de chance d’empiéter sur le territoire d’un autre chat. Il ne va pas non plus participer aux bagarres pendant la saison des chaleurs pour avoir un partenaire. On limite donc les risques de bagarres mais aussi de transmission d’autres maladies comme le sida du chat et la leucose.

Si votre chat à une plaie au niveau cutané ayez le réflexe de la nettoyer avec de la bétadine ou de la chlorhexidine matin et soir jusqu’à ce qu’elle ait cicatrisé. Cela vous permet aussi de garder un œil dessus et de surveiller son évolution. Au moindre doute appelez et consultez votre vétérinaire.

Si possible, laissez la plaie évoluer à l’air libre. Les « pansements » vont avoir tendance à faire macérer la plaie en dessous et le risque d’abcès va être plus important. Si votre chat se lèche beaucoup, il est préférable de lui mettre une collerette plutôt qu’un pansement. Bien sûr si votre chat sort à l’extérieur mais que vous lui mettez un carcan il n’a plus le droit de sortir pour éviter tout risque d’étranglement ou de se retrouver coincé quelque part !

Si un abcès doit apparaître vous n’y pourrez rien faire et vous aurez fait votre maximum ! C’est la faute à pas de chance.

En conclusion : intérêt de la bétadine pour soigner un abcès de chat ?

Comme vous pouvez le constater, l’usage de la bétadine® ou povidone iodée pour soigner un abcès de chat a ses limites. Cet antiseptique aura plus d’intérêt sur des plaies cutanées lors de soins à la maison. Lorsqu’un abcès est découvert chez votre chat, le mieux est d’en référer à votre vétérinaire et de lui demander conseil car un abcès peut dégénérer (compression, phlegmon, septicémie …).Le meilleur moyen de se débarrasser d’une collection de pus est de l’aérer (faire entrer l’oxygène), la drainer et couvrir avec les médicaments adaptés tels que les antibiotiques. Même des traitements naturels à base d’huiles essentielles, qui peuvent venir en complément sur avis médical vétérinaire, ne suffisent pas à traiter l’abcès de chat.

Crédit photo : Vetoquinol

Mise à jour de l’article : 20/05/2022 par le Dr PRADEL Tatiana

Rédacteur de l’article

Dr Eric Trénel
Dr Eric Trénel
Vétérinaire
Fondateur de Conseils Véto

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.