Comment savoir si votre chienne est enceinte?

symptômes gestation chienne
Accès direct à vos questions via le sommaire

Savoir qu’une chienne est gestante, c’est-à-dire enceinte, n’est pas toujours très évident. On ne peut pas comme chez la femme, aller chercher à la pharmacie un test de grossesse et lui demander de faire pipi dessus !

Comment pouvez-vous faire pour savoir si votre chienne est bien gestante après avoir été saillie par un mâle ?

Rappels : durée de la gestation chez la chienne

En moyenne, dans l’espèce canine, la gestation dure entre 61 et 63 jours après l’ovulation !

La durée de gestation (= grossesse) peut-être un peu plus large si on prend comme point de départ le jour de la saillie (57-68 jours) car d’une part les spermatozoïdes peuvent survivre presque 1 semaine dans les voies génitales de la chienne et d’autre part l’ovule ne peut être fécondé qu’entre 2 et 5 jours après l’ovulation.

Savoir quand a eu lieu l’ovulation chez la chienne qui a été saillie permet de savoir assez précisément quand elle doit mettre-bas. Les chiots à naître supportent très mal de rester plus longtemps que prévu dans l’utérus et si la date du terme est dépassée sans que la mise-bas ait lieu alors les chiots risquent de mourir par souffrance fœtale.

Connaître la date de l’ovulation et donc de la mise-bas permet aussi de savoir à partir quand réaliser certains examens d’imagerie pour le suivi de gestation. Si ces examens sont réalisés trop tôt, alors les chiots ne seront pas visibles !

Les signes qui permettent de suspecter une gestation chez la chienne

Les signes d’une gestation (= grossesse) chez la chienne ne sont absolument pas spécifiques et ils peuvent facilement passer inaperçus. C’est d’autant plus vrai quand les propriétaires ne savent pas que leur chienne s’est fait saillir par un mâle et qu’ils ne s’attendent pas à une grossesse.

Quand une gestation commence, on va avoir une fluctuation de plusieurs hormones chez la chienne : progestérone, œstrogènes, relaxine, prolactine … Ce sont elles qui vont faire apparaître les « symptômes » de la grossesse.

  • Prise de poids et gros ventre (pas avant 45-50 jours de gestation) : C’est le signe qui est le plus évident pour les propriétaires mais c’est un signe tardif (pas avant 45-50 jours de gestation) ! En plus, la prise de poids va être différente d’une chienne à l’autre comme chez la femme. Pour certaines, la prise de poids est minime et on peut passer à côté. Idem, si une chienne est déjà en surpoids.
  • Augmentation de la taille des tétines (à partir de 30 jours de gestation) : Elles sont aussi généralement plus foncées (afflux de sang plus élevé pour préparer la lactation).
  • Ecoulement au niveau des mamelles (fin de gestation) : sécrétions transparentes puis de couleur blanche avant la mise-bas. C’est la préparation de la sécrétion lactée pour les chiots.
  • Ecoulement vaginaux (à partir de 30 jours de gestation) : De couleur transparente ils n’ont pas d’impact sur la gestation. Si malheureusement les écoulements sont teintés de rouge ou vert et/ou qu’ils sentent mauvais il faudra aller consulter le vétérinaire. Ces écoulements anormaux peuvent être le résultat d’une infection utérine ou d’un avortement.
  • Appétit variable : Selon les individus et le moment où l’on se trouve dans la gestation l’appétit peut être augmenté ou diminué.
  • Changements de comportement : complètement aléatoire d’une chienne à une autre (isolement, pot de colle …) et cela peut changer en cours de route.
  • Comportement de nidification : En fin de grossesse, les chiennes vont aller chercher dans leur environnement des objets (couverture, peluches …) dans un coin de la maison pour fabriquer une sorte de « nid » pour la mise-bas et les chiots.

Certains de ces signes peuvent faire croire que votre chienne est malade et non pas gestante, surtout si vous ne vous y attendez pas. Si vous avez le moindre doute, prenez rendez-vous chez votre vétérinaire.

Examens complémentaires chez le vétérinaire pour confirmer la grossesse

Si vous avez fait saillir votre chienne et que vous voulez confirmer une gestation ou bien si vous suspectez qu’elle puisse l’être alors que ce n’était pas prévu rendez-vous chez votre vétérinaire. Des examens complémentaires sont possibles pour vérifier cette hypothèse. Ils sont en général non invasifs et non douloureux pour votre animal, ainsi que pour les futurs chiots à naître.

Examen clinique avec palpation abdominale

A partir d’un certain stade, le vétérinaire peut commencer à sentir les ampoules fœtales dans le ventre de la chienne par palpation.

Une ampoule fœtale correspond à un chiot enfermé dans un « sac » rempli de liquide amniotique. Il y a autant d’ampoule fœtale que de chiots à naitre.

Théoriquement, elles sont palpables par le vétérinaire dès 3 semaines de gestation : leur taille est alors semblable à un gras de raisin ou une balle de golf (en fonction de la race). Si une chienne est en surpoids ou si elle ne se laisse pas manipuler en consultation, le vétérinaire peut ne pas sentir les ampoules fœtales alors qu’elles sont suffisamment grosses. Cette façon de savoir si une chienne est gestante reste donc assez subjectif et doit parfois être répétée une semaine à 10 jours plus tard pour être sûr que l’on n’a rien senti.

En tant que propriétaire, n’essayez pas vous-même de sentir si votre chienne est pleine en palpant son ventre pour sentir la présence ou non d’ampoules fœtales. Vous pourriez lui faire mal et dans de rare cas, en appuyant trop fort, causer des dégâts chez les fœtus notamment des avortements.

Prise de sang et dosage hormonal

Un peu comme chez la femme, il est possible de faire réaliser une prise de sang chez sa chienne en début de gestation (dès 20 jours après l’ovulation) pour savoir si elle est gestante. Chez la chienne, l’hormone qui est dosée s’appelle la relaxine et elle n’est produite que pendant la gestation par le placenta des chiots.

Cette analyse peut être réalisée par un laboratoire vétérinaire ou bien par votre vétérinaire s’il possède des tests rapides à faire en clinique.

Attention, si cette prise de sang est réalisée trop tôt, le résultat sera négatif et on conclura que la chienne n’est pas gestante alors que ça n’est pas vrai ! Si le doute persiste il faudra alors renouveler la prise de sang une semaine plus tard.

Cette méthode diagnostique est encore peu réalisée par les propriétaires et les vétérinaires pour certifier qu’une chienne est gestante.

prise de sang patte chien

Examens d’imagerie médicale

Deux examens d’imagerie médicale sont possibles pour faire le diagnostic de gestation chez la chienne. Cependant, ils n’apportent pas exactement le même type d’information à votre vétérinaire et ils sont plutôt complémentaires.

L’échographie abdominale de gestation est l’examen d’imagerie qui peut être réalisé le plus précocement : à partir de 28 jours de gestation. Cet examen n’est pas invasif pour la chienne, ni douloureux. Grâce à l’échographie on peut dire si une chienne est gestante et visualiser les chiots : signes de viabilités dont les battements cardiaques et essayer de les compter (difficile quand il y en a plus de 4).

La radiographie abdominale (du ventre) est un examen d’imagerie assez tardif pendant la gestation. Elle ne peut être réalisée qu’après 45 jours de grossesse minimum car il faut que le squelette des chiots soit suffisamment minéralisé pour être visible. Cet examen :

  • Est encore une fois non invasif et non douloureux pour la chienne.
  • Ne présente pas de danger pour la santé des chiots à naitre !!!
  • Permet de compter avec précision le nombre de chiots présents dans l’utérus : votre vétérinaire compte le nombre de colonnes vertébrales et/ou de crânes visibles sur la radio.
  • Permet de vérifier si les chiots pourront naître par voie basse en mesurant et en comparant le diamètre de la tête des chiots et celui du bassin de la mère (intéressant notamment quand il n’y a que 1 ou 2 chiots).
  • Permet de mettre en évidence certains signes de mortalité fœtale (même si l’échographie est souvent mieux indiquée en cas de souffrance fœtale suspectée).

radiographie de gestation chez le chien

Je ne voulais pas que ma chienne soit gestante : que faire ?

Malgré vos précautions, votre chienne non stérilisée a été prise par un chien mâle et une visite chez le vétérinaire vient confirmer vos doutes : elle est gestante.

Si cette grossesse n’était pas prévue qu’elles sont les solutions qui s’offrent à vous :

1/ Laissez la nature suivre son cours et accepter les conséquences de cet « accident ». Pensez à réaliser le suivi de gestation en partenariat avec votre vétérinaire pour que tout se passe bien jusqu’à la mise-bas. Puis bien vous occupez des chiots jusqu’à pouvoir les placer dans des nouvelles familles (alimentation, suivi médical, indentification …).

2/ Réaliser un avortement médical sur votre chienne. C’est votre vétérinaire qui choisira la molécule et le protocole adapté à votre animal, en fonction du moment où la gestation est découverte. Il n’est en général pas possible de faire avorter une chienne après 45 jours de gestation ! Plus celui-ci est réalisé tôt et moins il y a aura de répercussions pour votre chienne. Sur les avortements un peu tardifs, la chienne va déjà expulser des avortons assez « gros » avec pertes de sang ce qui va être comme une mini mise-bas. Cela va être assez fatiguant pour votre chienne et possiblement difficile émotionnellement pour vous. Ce geste n’est jamais anodin. Parlez-en avec votre vétérinaire.

Si un accident est arrivé mais que vous ne souhaitez pas faire reproduire votre chienne le mieux est de faire en sorte que cela ne puisse plus arriver. Faites stériliser votre animal. Cette méthode irréversible préviendra tout risque de grossesse non désirée et sera aussi bénéfique pour sa santé. La prise de poids possible après une stérilisation n’est pas une fatalité si vous adaptez correctement son alimentation !

La grossesse nerveuse : un cas particulier chez la chienne !

Parfois chez la chienne, on peut avoir tous les signes extérieurs et comportemental d’une gestation alors qu’il n’en n’est rien : on parle de grossesse nerveuse ou de lactation de pseudo-gestation.

Une fois les chaleurs terminées, qu’il y ait grossesse ou non, le profil hormonal d’une chienne sera identique. Certaines chiennes vont donc présenter des modifications comportementales (notamment un comportement de nidification), un gonflement des mamelles avec sécrétion de lait.

On pense donc à tort que ces chiennes sont gestantes alors que ce n’est pas le cas. Ce trouble n’est pas une maladie en soi et n’est pas particulièrement gênant pour l’animal. Il est problématique lorsque les quantités de lait sécrétées sont très importantes car elles sont souvent du mal à se tarir seule. Et parfois les modifications du comportement sont telles qu’elles sont gênantes pour le propriétaire et finalement pour le bien-être de la chienne. Dans ces cas-là un traitement peut-être mis en place.

Une chienne qui a fait une grossesse nerveuse va avoir tendance à en refaire après chaque épisode de chaleur.

Pour en savoir plus sur la grossesse nerveuse nous vous invitons à lire notre article consacré à ce sujet.

En cas de doute, votre vétérinaire pourra recommander la réalisation d’une échographie (ou autre examen de diagnostic) pour vous exclure avec certitude une possibilité de gestation. Un accident peut vite arriver sans que vous n’en soyez témoin : c’est typiquement l’exemple du chien mâle qui réussit à pénétrer à votre insu dans votre jardin pour saillir votre femelle en chaleur !

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.