Combien de temps dure la gestation chez le chien ?

durée gestation espèce canine
Accès direct à vos questions via le sommaire

La gestation correspond à la période où un fœtus se développe à l’intérieur de l’organisme après la fécondation. Ce laps de temps varie d’une espèce animale à l’autre : en général plus l’animal est de grande taille et plus la durée de la gestation est importante !

Néanmoins, dans l’espèce canine, la durée de gestation est la même quelle que soit la race de chiens concernée.

Notre vétérinaire vous explique ici sur combien de temps s’étale la période de gestation chez le chien et vous donne d’autres conseils relatifs à cette période.

Combien de temps dure la gestation chez le chien ?

Quand deux chiens s’accouplent, il y a envoi de spermatozoïdes dans l’appareil reproducteur de la femelle lors de l’éjaculation. Les spermatozoïdes peuvent survivre dans l’utérus de la chienne jusqu’à 7 jours ! De plus, chez la chienne, il faut attendre 48h après l’ovulation pour que l’ovule soit fécondable par les spermatozoïdes.

Il peut donc y avoir fécondation le jour même de la saillie (si l’ovulation et la maturation ont déjà eu lieu) ou bien plusieurs jours après.

Le calcul de la durée de la gestation chez le chien dépend de l’évènement sur lequel on se base pour définir arbitrairement le premier jour de la gestation. Il est en effet possible de se baser sur la date de la saillie, la date de l’ovulation ou la date de la fécondation.

Par conséquent, on estime que la durée de gestation chez la chienne est comprise :

  • Entre 57 et 68 jours après l’accouplement, appelé saillie dans l’espèce canine,
  • Entre 61 et 63 jours après l’ovulation,
  • Entre 60 et 62 jours après la fécondation.

Pourquoi est-ce important de connaître la date de la mise-bas ?

Connaître la date du terme est essentiel chez le chien car cela permet d’éviter un grand nombre de complications pendant la mise-bas.

En effet, les chiots supportent très mal la prématurité. Dans ce cas-là, le pronostic vital des chiots est plutôt défavorable. De même, si les chiots restent trop longtemps dans l’utérus de la mère il y a apparition d’une souffrance fœtale qui peut aussi entraîner la mort des chiots si rien n’est fait pour qu’ils sortent. Si la mise-bas n’a pas lieu spontanément, le vétérinaire peut parfois en urgence mettre en place un traitement médical pour réaliser un déclenchement ou bien pratiquer une césarienne.

Comment estimer la date du terme chez la chienne ?

Suivi de chaleurs

Pour connaître la date du terme avec précision, il faut réaliser avec le vétérinaire ce que l’on appelle un suivi de chaleur. Un suivi de chaleur consiste à réaliser plusieurs prises de sang chez la chienne avant de réaliser des dosages hormonaux. De cette façon on peut connaître assez précisément le jour de l’ovulation.

Bien que les éleveurs canins utilisent assez fréquemment cette méthode, celle-ci n’est que peu utilisée par les propriétaires de chiens : soit par manque d’informations, soit par manque de moyens.

Si l’on n’a pas réalisé de suivi de chaleur, il est difficile d’estimer la date du terme avec précision, d’autant plus que parfois, la date de la saillie n’est même pas connue des propriétaires ! On se retrouve alors un peu démuni avec les risques que cela peut engendrer en particulier pour les chiots.

Examens d’imagerie médicale

Cependant, il est possible de réaliser des examens d’imagerie médicale chez la chienne gestante sans que cela ne soit invasif par la chienne ou dangereux pour elle et les chiots à naître.

Ces examens peuvent nous aider à préciser la date du terme :

  • Echographie abdominale : Les fœtus sont visibles à partir du 28ème jour de gestation par le vétérinaire. On peut alors essayer de les dénombrer et juger leur viabilité (battement cardiaque …). Lors de l’échographie on peut réaliser certaines mesures (artère au niveau de l’œil des chiots par exemple) pour estimer avec encore plus de précision le stade de la gestation et la date de la mise-bas. Ces mesures plus poussées ne sont en revanche pas réalisables par tous les vétérinaires.
  • Radiographie abdominale : Il faut attendre au moins 45 jours de gestation pour que les fœtus soient visibles, en effet avant leurs squelettes n’est pas suffisamment minéralisés. Avec cet examen on peut compter plus facilement le nombre de chiots à naître qu’avec l’échographie dès lorsqu’il y en a plus de 4 : on compte le nombre de colonnes vertébrales et/ou de crânes.

radiographie de gestation chez le chien

Comment se comporter à l’approche du terme ?

Si votre chienne semble vouloir mettre bas de façon prématurée ou bien si, au contraire, la date du terme semble être dépassée contactez votre vétérinaire. Un examen clinique ainsi qu’une échographie de contrôle pour évaluer la vitalité des chiots sera le plus souvent indispensable pour savoir qu’elle conduite adopter !

Si tout se passe bien et que votre chienne met bas au bon moment elle va commencer par changer de comportement : anxiété avec isolement ou au contraire grande proximité avec vous, difficulté à rester en place …

Voici une liste de choses à faire et à connaître pour bien réagir dans ces circonstances :

  1. Avant le jour J il aurait été bien que vous ayez préparé pour votre chienne un endroit calme et isolé (pénombre) avec pas mal de serviettes pour gérer les nombreux écoulements qui auront lieu lors de la mise-bas. Quand le travail commence essayez d’y installer votre chienne qu’elle soit dans de bonnes conditions pour « accoucher ».
  2. Si votre chienne passe son temps à rechercher votre présence rester près d’elle sans trop intervenir. Si elle préfère être seule essayez de la laisser au maximum pour ne pas la stresser et la bloquer.
  3. Ayez sous la main de quoi dispenser les premiers soins aux chiots si jamais votre chienne ne s’en occupe pas : serviette et mouche bébé (pour aider à retirer les sécrétions coincées dans le nez du chiot) au minimum.
  4. Quand le travail commence notez l’heure !  Le premier chiot doit être évacué maximum dans les 4h qui suivent les premières contractions. Si ce n’est pas le cas contacter votre vétérinaire en urgence.
  5. Entre l’expulsion de 2 chiots il ne doit pas s’écouler plus de 2h. Sinon contactez encore une fois un vétérinaire en urgence.
  6. Vérifiez que le nombre de chiots expulsés par votre chienne corresponde bien au nombre de chiots attendus (si vous avez fait une échographie et/ou une radiographie de gestation). Vérifiez aussi, si vous le pouvez, qu’il y a bien eu un placenta expulsé par chiot (parfois la chienne le mange, donc si vous n’êtes pas toujours sur place ce n’est pas toujours évident à vérifier. Si vous avez le moindre doute allez chez votre vétérinaire pour vérifier avec des examens d’imagerie que tous les chiots ont bien été évacués !

Conclusion

Même quand la mise-bas se déroule sans encombre chez la chienne, il est toujours recommandé d’aller faire une visite de contrôle chez le vétérinaire dans les jours qui suivent. Cela permet de s’assurer que la chienne se remet bien et que les chiots sont en bonne santé (recherche de malformation par exemple). Cette visite vous permet aussi de bénéficier de nombreux conseils pour bien préparer la suite pour la portée concernant tous les aspects de la médecine préventive : vermifuges, antipuces, vaccination, identification, sevrage, certificat de bonne santé avant cession …

Rédacteur de l’article

Dr Clément Leroy
Dr Clément Leroy
Vétérinaire
Vétérinaire diplômé de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse.

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.