Othématome chez le chien : Causes et Traitement

othématome chien (oreille gonflée) : que faire ?
Accès direct à vos questions via le sommaire

Vous constatez un gonflement anormal de l’oreille de votre chien ? Il se secoue la tête et le pavillon auriculaire est plié ? Il s’agit très probablement d’un othématome ou hématome de l’oreille du chien. Notre vétérinaire vous explique comment se forme un othématome et comment le soigner. Cette pathologie pouvant récidiver, il est important de suivre les conseils qui vous seront donnés pour éviter le retour d’un hématome auriculaire sur votre chien à l’avenir.

Qu’est-ce qu’un othématome chez le chien ?

Appelé également hématome de l’oreille, l’othématome correspond à une collection de sang ou de liquide inflammatoire hémorragique entre le cartilage de l’oreille et la peau du pavillon auriculaire interne du chien. C’est en soit un gros bleu !

Un othématome se développe généralement suite à une blessure auto-infligée par grattage ou lorsque le chien se secoue la tête trop violemment. Cette maladie est une complication fréquente chez les chiens atteints d’otite externe chronique.

Un traumatisme externe de l’oreille peut également déclencher cette pathologie.

La formation d’hématomes auriculaires peut aussi être associée à une fragilité accrue des capillaires sanguins (petits vaisseaux du pavillon). On peut voir cela chez les chiens atteints du syndrome de Cushing par exemple mais aussi chez les vieux chiens.

A la palpation, cet hématome forme une masse ou une boule dont la consistance est molle.

Un othématome peut englober toute l’oreille ou une partie du pavillon externe seulement suivant son stade d’évolution.

Symptômes de l’othématome chez le chien

Il est difficile de passer à côté d’un othématome chez un chien car le gonflement du pavillon auriculaire est visible à l’œil nu. Cependant, il est important de savoir détecter les premiers signes de cette atteinte pour que la prise en charge soit rapide. Voici les symptômes souvent associés à l’othématome canin :

  • Un gonflement mou au niveau du pavillon de l’oreille de votre chien (taille plus ou moins important);
  • Une oreille douloureuse à la palpation ou au toucher. Notez que la douleur provient le plus souvent de l’otite sous-jacente car le gonflement est, pour sa part, le plus souvent indolore (sauf dans les cas où le gonflement est très important et la peau de l’oreille sous tension).
  • Une oreille inclinée ou tombante.
  • Un port de tête incliné du côté de l’oreille atteinte (car elle est plus lourde !).

En fonction de la cause de l’hématome auriculaire, on peut constater que le chien se gratte et se secoue beaucoup la tête. C’est souvent le signe de la présence d’une otite ou d’une autre cause prurigineuse (qui gratte).

Même si cet hématome n’engage pas le pronostic vital de votre animal, il lui provoque toutefois une gêne considérable.

ohtématome-chien otite secoue oreilles

Les causes d’apparition d’un othématome chez le chien

Un othématome est un motif fréquent de consultation canine chez le vétérinaire. Il apparait chez le chien après la rupture de plusieurs petits vaisseaux responsables de l’irrigation du pavillon de l’oreille.

Parmi les causes de cette rupture des vaisseaux, et donc de l’othématome chez le chien, on peut citer :

  • Toutes les causes entraînant des démangeaisons au niveau de la tête. Tout ce qui peut entraîner une otite externe (ou interne si chronique) peut par la suite faire apparaître un othématome du fait des démangeaisons : infection bactérienne, parasites comme la gale auriculaire ou les aoutats, corps étranger comme un épillet…  Des crise d’allergies importantes peuvent favoriser l’apparition d’hématome suite au grattage (allergie au piqûre de puces DAPP, dermatite atopique …)
  • Traumatisme au niveau de l’oreille (choc, accident, coup, morsure…)
  • Fragilité des vaisseaux qui vieillissent avec l’âge. La fréquence de l’othématome chez le chien âgé est plus élevée.
  • Fragilité des vaisseaux en lien avec une maladie hormonale comme la maladie de Cushing précédemment évoquée.
  • Troubles de la coagulation qui provoque une collection de sang au niveau du pavillon de l’oreille du chien (Intoxication aux anticoagulants par exemple)

Quels sont les chiens les plus touchés ?

L’othématome est une affection de l’oreille qui peut toucher tous les chiens, quelque soit la race et quelque soit leur âge ou leur sexe.

Cependant, certaines races sont plus à risque que d’autres. Ce sont celles qui possèdent des oreilles longues et tombantes comme le Teckel ou le Cocker.

Ces chiens sont, en effet, plus exposés aux otites et aux chocs en résultant quand ils se secouent la tête.

Mon chien a le pavillon de l’oreille gonflé, que faire ?

Le plus souvent l’atteinte n’est pas grave mais tout othématome nécessite une prise en charge précoce par le vétérinaire. En effet, la gêne et l’inconfort peuvent être grands pour votre chien et la cause sous-jacente peut être douloureuse (otite par exemple).

Il important de comprendre, également, que la déformation de l’oreille de votre animal sera d’autant plus définitive et la cicatrisation plus anarchique si on laisse traîner la pathologie sans la soigner.

En cas d’otite associée, plus l’attente est longue, plus le risque que celle-ci devienne chronique est grand : les traitements sont alors plus longs et plus coûteux avec de plus grandes chances de récidives.

Seul le vétérinaire peut soigner votre chien. Il est donc fortement déconseillé de prendre des initiatives individuelles qui risquent d’aggraver la situation.

Traitement de l’othématome du chien

Pour soigner l’othématome, plusieurs options se présentent au vétérinaire :

  • Traitement médicamenteux par administration d’anti-inflammatoires par voie orale. Très honnêtement, les résultats sont souvent décevants.
  • Drainage et ponction de la poche avec administration d’anti-inflammatoires locaux et/ou généraux. Cette ponction doit être réalisée plusieurs fois à quelques jours d’intervalle pour que cela fonctionne.
  • Intervention chirurgicale sous anesthésie générale (Meilleure option pour un gros othématome)Cette intervention consiste à inciser la peau de l’oreille pour permettre la vidange et le rinçage de l’hématome. Il s’en suit la pose d’un système compressif (sorte d’éponge) sur le pavillon de l’oreille malade afin de « re-serrer » l’espace entre la peau et le cartilage et éviter une nouvelle accumulation de sang.Une ouverture de drainage est généralement conservée et cicatrise par seconde intention. Ceci limite la « recollection » immédiate de liquide.

Le vétérinaire vous proposera une solution en fonction du caractère de votre chien, du coût de traitement et des chances de réussite estimée.

Il est utile de signaler que la récidive est fréquente et qu’une reprise par le vétérinaire n’est pas rare.

Parmi les séquelles, une déformation cicatricielle de l’oreille est à prévoir. Il est donc préférable de ne pas attendre lorsque votre chien a cette pathologie de l’oreille. La probabilité de récupération esthétique totale est plus importante quand l’hématome est de petite taille.

Pour traiter convenablement l’othématome et limiter les récidives, il faudra aussi traiter la cause sous-jacente : otite, parasites, allergies …

prévenir-othématome chien nettoyer oreilles

Prévention de l’othématome chez le chien

L’othématome est une atteinte assez fréquente, peu confortable pour votre animal de compagnie et pas toujours simple à traiter.Il est donc préférable de prévenir son apparition.

Les mesures de prévention reposent essentiellement sur le suivi et le bon entretien des oreilles de votre chien et sur la mise en place d’une protection antiparasitaire efficace et régulière pendant l’année.

L’administration régulière d’un traitement préventif antiparasitaire externe (puces, tiques, gale) limite les risques d’otites parasitaires et de démangeaisons exagérées au niveau de la tête de votre chien. Le nettoyage régulier des oreilles (hygiène auriculaire) de votre toutou limite l’accumulation de saletés et de débris et donc le risque d’otite bactérienne, parasitaire ou fongique. Nettoyez les oreilles vous permet aussi de contrôler régulièrement l’état des pavillons et conduits auriculaires de votre chien et de voir rapidement lorsqu’il y a une anomalie à prendre en charge. Enfin, si vous détectez une anomalie (grattage, secousse de tête, douleur…), montrez votre chien à votre vétérinaire sans tarder. Il pourra ainsi déterminer et traiter la cause de cette gêne rapidement et vous limiterez le risque d’apparition d’un othématome.

Rédacteur de l’article

Dr Eric Trénel
Dr Eric Trénel
Vétérinaire
Fondateur de Conseils Véto

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.