Conseils Véto > La toxoplasmose chez le chat et le chien

La toxoplasmose chez le chat et le chien

Capable d'atteindre occasionnellement le chien, la toxoplasmose est essentiellement liée au chat qui intervient dans le cycle de contamination par le parasite. Lorsque les symptômes de toxoplasmose se déclarent chez ces animaux, le pronostic vital peut être engagé.

Découvrez ici l'impact possible de la toxoplasmose chez le chat et le chien.

More...

Cet article fait partie d'un dossier complet sur la toxoplasmose réalisé par Conseils Véto pour répondre à toutes vos questions. Les articles complémentaires sur la toxo s​ont accessibles en bas de cette page.

Toxoplasmose chez le chat et le chien : contamination

On rappellera ici que la toxoplasmose est provoquée par un parasite (Toxoplasma gondii ou toxoplasme) qui réalise son cycle chez divers animaux et l’homme.

Le chat est l’hôte définitif de ce parasite. Ce dernier se reproduit dans l’intestin du chat et diffuse ses œufs appelés oocystes dans les crottes du chat qui contaminent l’environnement.
Pour être actifs chez les hôtes, les œufs doivent sporuler (mûrir) dans le milieu pendant 1 à 5 jours suivant les conditions.

Contamination du chat par la Toxoplasmose

Le chat se contamine en ingérant des proies (souris, rats, ..) contaminées. Ces proies contiennent dans leurs muscles et cerveau des formes enkystées du parasite (poches de parasites appelés bradyzoïtes).
Ces formes se transforment alors pour atteindre le stade adulte du parasite et se reproduisent dans les cellules de l’intestin du chat. Cette production engendre des millions d’œufs par jour pendant une période déterminée allant de 1 à 3 semaines. Ces œufs sont émis dans les crottes et recontaminent le milieu.

Le chat peut aussi avaler ces œufs en ingérant de la terre ou des végétaux contaminés eux aussi par des crottes de chat.
Comme chez tous les autres hôtes (animaux pouvant être contaminés), les œufs peuvent éclore et envahir l’organisme du chat sous la forme tachyzoïte du parasite avant de former des kystes dans ses muscles ou son cerveau.

On notera que , selon plusieurs études réalisées dans diverses populations félines, entre 15% et 64% des chats ont été contaminés par la toxoplasmose.
La fréquence est plus importante pour les chats qui sortent et peuvent chasser que pour les chats d’intérieur qui mangent une alimentation industrielle indemne de toxoplasmes.
La contamination intervient souvent dans le jeune âge, à partir du sevrage. En effet, c’est la période où ils commencent à chasser et à manger comme la mère qui leur apporte des proies pouvant être contaminées.

toxoplasmose chat

Contamination du chien par la Toxoplasmose

Le chien peut également être contaminé par la toxoplasmose.
Sa contamination se fait par ingestion de kystes (forme bradyzoïtes) contenus dans des viandes crues ou mal cuites contaminées ou proies qu’il aurait attrapées.

Il peut lui aussi avaler les œufs sporulés en mangeant de l’herbe par exemple ou, comme cela se voit assez fréquemment, en mangeant des crottes de chat.

Symptômes de la toxoplasmose chez le chat et le chien 

Chat et chien en bonne santé

Dans la très grande majorité des cas, les symptômes sont absents ou peu spécifiques dans la mesure ou le chat comme le chien sont en bonne santé et que leur système immunitaire est opérationnel.

Il est possible d’observer seulement un court épisode de fatigue lié à une fièvre passagère et une augmentation de la taille de ganglions (adénomégalie) non repérable par le propriétaire.
La toxoplasmose clinique chez le chat et le chien est donc rare.

fièvre chat chien toxoplasmose

Chat et chien immunodéprimés

La présence d’une autre maladie ou des corticothérapies (traitements à la cortisone) longs peuvent entraîner une faiblesse du système immunitaire et favoriser l’expression clinique de la toxoplasmose chez le chien ou le chat.

A la faveur d’un SIDA du chat ou d’une leucose (FelV), on pourra observer pneumonie (atteinte des poumons), troubles neurologiques graves, hépatite (atteinte du foie), pancréatite (atteinte du pancréas) ou myocardite (atteinte du cœur) avec troubles du rythme graves pouvant entraîner un arrêt cardiaque.

Chez le chien, les rares cas de toxoplasmose sont le plus souvent associés à une maladie de carré confirmant l’opportunisme du parasite lors de baisse d’immunité.
Les symptômes sont similaires à ceux du chat avec des atteintes des poumons, du foie, du tube digestif et du cerveau avec des troubles neurologiques graves.

Chez le chat et le chien, des atteintes oculaires (yeux) sont observables avec  uvéites et chorio-rétinites (inflammations dans l’œil). Une inflammation du nerf optique étant possible aussi chez le chien.

Toxoplasmose chez le chiot et le chaton

Comme chez la femme enceinte, un passage trans-placentaire rare mais potentiellement grave peut se produire.

Il entraine des avortements et des dépérissements après naissance provoquant le décès rapide (mortinatalité).

Parfois les séquelles concernent le système nerveux avec des troubles neurologiques et locomoteurs (troubles de la démarche) ainsi que des problèmes oculaires plus ou moins graves.

Diagnostic de la toxoplasmose du chat et du chien 

Il s’agit d’affections rares et le diagnostic n’est pas très simple car les symptômes ne sont pas spécifiques de la toxoplasmose.

Le vétérinaire réalisera un diagnostic différentiel chez le chat et le chien en raison des maladies pouvant entraîner les mêmes symptômes.
Pour le chien par exemple, il faudra s’assurer de la présence ou non d’une maladie de carré, de signes d’un traumatisme médullaire, de la leishmaniose
Pour le chat, on recherchera le FIV, la leucose, la PIF du chat

Il y a donc une démarche de suspicion et d’élimination de causes probables des symptômes avant l’usage de d’examens complémentaires.

  • Les examens de sang classiques permettent de juger de l’état de l’animal ainsi que des fonctions atteintes sans prouver le lien avec toxoplasma gondii.
  • Les examens de selles (coprologie) n’apportent pas grand chose car les chats n’émettent des oocystes que durant peu de temps. On peut donc ne pas les détecter au moment du prélèvement.
  • La sérologie, par la recherche d’anticorps spécifiques  contre le toxoplasme, peut être utile si elle est bien utilisée mais ne suffit pas à elle-même pour poser le diagnostic avec certitude.
serologie toxoplasmose femme enceinte

Une sérologie permet de détecter des anticorps présents dans le corps. Pour la toxoplasmose il s'agit de savoir si la femme enceinte a déjà eu la maladie avant sa grossesse.

Le vétérinaire, devant une suspicion clinique de toxoplasmose chez le chat ou le chien va donc mettre en place un traitement et un suivi et espérer que les choses s’améliorent.

Toxoplasmose du chat et du chien : traitement et pronostic

Traitement de la toxoplasmose chez le chien et le chat

Lorsque un chien ou un chat exprime des symptômes de toxoplasmose, le vétérinaire va associer plusieurs traitements afin de lutter contre le parasite.

L’association d’antibiotiques tels que la clindamycine ou des sulfamides avec des inhibiteurs de la synthèse de l’acide folique tel que la pyriméthamine est le traitement le plus fréquemment utilisé. C’est aussi celui qui donne actuellement les meilleurs résultats sans pour autant garantir la guérison.

Un traitement de soutien de l’organisme est mis en place par le vétérinaire pour soutenir les organes et rééquilibrer l’état de santé du chat ou du chien.
Pour accroître les chances de récupération, suivez bien les conseils de votre vétérinaire.

Pronostic de la toxoplasmose clinique chez le chat et le chien

Sous traitement, l’amélioration clinique et celle, plus particulièrement, des troubles neurologiques peut demander plusieurs semaines.

Parfois, les troubles neurologiques ne sont pas réversibles.

La présence concomitante de maladies telles qu’un Sida, qu’une leucose chez le chat ou d’une maladie de carré chez un chien par exemple, aggrave le pronostic et l’assombrit fortement.

Toxoplasmose chez le chat et le chien : prévention

Aucun vaccin ne permet de protéger un chat ou un chien contre la toxoplasmose à l’heure actuelle.
L’idéal serait de trouver une solution pour éviter l’émission d’œufs de parasites dans le milieu.

Pour les chats et chatons, il est préférable d’éviter la contamination en ne les laissant pas sortir et en les nourrissant avec des aliments industriels (boîtes et croquettes) car les abats, viandes crues, viandes insuffisamment cuites ou congelées sont comme les proies : un risque de contamination.
On cadrera l’alimentation du chien de la même façon.

Cependant tout n’est pas toujours réalisable de la sorte car on empêchera pas un chien de manger de l’herbe en sortie hygiénique ou promenade sportive et les chats ne sont pas toujours faciles en intérieur.

Cela étant, le plus important, vu la rareté des symptômes de toxoplasmose chez le chat et le chien, c’est le risque éventuel de contamination du fœtus chez la femme enceinte non immunisée.

Toxoplasmose , chat et femme enceinte

C’est le point important de cette maladie. Les risques pour le fœtus lors d’une première contamination par la toxoplasmose durant la grossesse.

Cet article était destiné à présenter la maladie chez le chien et le chat mais d’autres articles complets ont été spécialement rédigés pour informer les femmes enceintes ou désireuses d’avoir un enfant et se posant des questions.

toxoplasmose et grossesse foetus femme enceinte

Contamination de la femme enceinte par la toxoplasmose

Ces articles que je vous invite à lire en totalité pour protéger votre enfant ou vous rassurer sont ​accessibles ci-dessous.

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

La toxoplasmose chez le chat et le chien
91 votes, 4.40 avg. rating (87% score)


Crédits PhotosEric Trénel, Javier Brosch, Imu pro, ADAM inc traduit par Conseils Véto

Nos autres conseils vétérinaires sur la Toxoplasmose

Toxoplasmose et grossesse : les aliments interdits
Savoir quels sont les aliments interdits ou déconseillés pendant la grossesse est un gage de sécurité pour la santé de[...]
Toxoplasmose et grossesse : risques chez la femme enceinte
Source d'inquiétude lors de la grossesse, la toxoplasmose est une maladie qui présente des risques graves pour le foetus si[...]
La toxoplasmose ou toxo: contamination, symptômes, traitement
La Toxoplasmose (appelée aussi Toxo) est une maladie le plus souvent inoffensive chez l'homme. Cette toxoplasmose peut néanmoins s'avérer dramatique[...]
  • Bonjour
    Je viens de penser à ça

    Je peux peut-être me tromper mais j’ai des doutes.

    J’ai l’impression que c’est plus les chats qui sont à risques de nous le transmettre que la nourriture…. Car c’est vrai, on a souvent manger des fruits et légumes non cuits et non lavés, dans notre vie, et qu’on a rien attraper malgré tout…

    J’ai remarqué que celles qui sont immunisées, c’est celles qui ont eu toutes un chat contaminé, et à l’inverse, pas de chats, ne sont pas immunisées

    Ai-je tort ?

    • Bonjour,

      Il existe énormément de femmes ayant eu un contact avec un ou des chat(s) depuis l’enfance qui ne sont pas positives au test.
      Les commentaires sur nos divers articles au sujet de la grossesse et la toxoplasmose le montrent également.

      La nourriture est bien plus contaminante que le chat en définitive.

      Ce qu’il faut retenir c’est qu’il n’est pas aussi facile de se contaminer avec un chat qu’on le prétend. Les bonnes règles d’hygiènes simples à mettre en place suffisent amplement.
      Quant à la nourriture, tous les aliments contre-indiqués ne sont pas contaminants non plus, c’est juste que le risque vient de ces aliments là lorsqu’il y en a un.
      Vous trouverez les articles sur l’un et l’autre sujet en référence sous celui-ci 😉

      Bien cordialement

  • bonjour docteur,
    dois-je donner un complément à BALI pour son immunité bien que ses résultats d’analyses soient très bons,
    elle a un traitement de 3 semaines de ZODON à 1,5 ml matin et soir
    mon vétérinaire m’a explique que cela pouvait se reproduire sur un
    autre organe ou jamais se reproduire ….
    cela m’inquiète car, si j’ai bien compris, cela peut recommencer sur un autre organe, rein, coeur, cerveau ou autre ….

    pouvez-vous me dire ce que vous en pensez ?

    j’ai oublié, on n’a pas de moyens de savoir si un chat a la PIF ?

    merci d’avance de votre retour docteur,
    bien cordialement

    • Bonjour

      Stimuler l’immunité est une possibilité à envisager avec votre vétérinaire.
      La lysine est un acide aminé qui permet cela. Ca existe sous forme de compléments mais théoriquement, une alimentation qualitative prise à la clinique devrait suffire.

      Pour votre question sur la PIF, nous avons un article complet à ce sujet en suivant ce lien : Tout sur la PIF du chat
      Effectivement, il est très difficile de la diagnostiquer donc sur un chat sans symptômes apparents ce n’est pas encore envisageable en routine.

      Bien cordialement

  • >

    Le site Conseils Véto utilise des cookies afin de faciliter et personnaliser votre navigation. Vous pourrez les contrôler en suivant nos conseils via le lien suivant Gérer les Cookies

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer