Intoxication alimentaire chez le chien : Que faut-il savoir ?

Un chien est placé devant du raisin, du chocolat, des aliments toxiques
Accès direct à vos questions via le sommaire

Les chiens sont assez fréquemment victimes d’intoxications alimentaires. Contrairement à l’Homme, on va distinguer deux types d’intoxications alimentaires dans l’espèce canine :

  • Celles dues à l’ingestion d’un aliment ou d’une substance toxique qui va irriter le tube digestif (ce sont les plus fréquentes chez le chien);
  • Celles dues à l’ingestion de nourriture contaminée par des germes (virus, bactérie ou champignon) qui vont entraîner une infection du tube digestif.

Un vétérinaire va, dans cet article, vous expliquer tout ce qu’il y a savoir sur les intoxications alimentaires chez le chien : les causes principales, les outils nécessaires pour les détecter et la prise en charge nécessaire.

Les principales causes d’intoxication alimentaire chez le chien

La grande majorité des chiens est aujourd’hui nourrie avec des aliments industriels secs (croquettes) dont les processus de fabrication sont très rigoureux et contrôlés. Le risque d’intoxication alimentaire liée à l’ingestion de nourriture contaminée par des germes est donc très faible aujourd’hui. Mais le risque existe, d’autant plus quand le chien est nourri, au moins en partie, avec des aliments humides comme des pâtées, des rations ménagères ou du BARF qui pourraient être mal conservés ou préparés.

Aliments infectés par des agents pathogènes

Les principaux agents pathogènes impliqués en cas d’intoxication alimentaire chez le chien sont :

  • Des bactéries comme Escherichia Coli ou les salmonelles ;
  • Des virus comme les Rotavirus et les Réovirus ;
  • Des parasites. Les chiens concernés par ce risque pathogène sont surtout ceux qui consomment de la viande crue c’est-à-dire les chiens de chasse qui sont en contact avec la faune sauvage et ceux qui consomment du BARF.
  • Des mycotoxines. Ces molécules sont produites par des moisissures qui se développent dans les céréales quand leurs conditions de stockage sont mauvaises. Elles résistent à la chaleur et ne sont donc pas éliminées pendant les processus de fabrication des croquettes quand elles existent.

Ingestion d’aliments toxiques pour le chien

Ce genre d’intoxication alimentaire arrive beaucoup plus fréquemment dans l’espèce canine car les chiens n’ont pas toujours tendance à faire attention à ce qu’ils mangent. De nombreux aliments sont toxiques chez le chien comme la pomme de terre crue, les oignons, le raisin, les noix de macadamia, le chocolat, l’avocat …

Ces aliments contiennent diverses molécules qui sont d’une part irritante pour l’animal d’un point de vue digestif mais qui peuvent aussi avoir des conséquences au niveau du système nerveux ou des globules rouges par exemple. Il faut donc être vigilant et éviter de laisser traîner la nourriture à portée de votre animal pour limiter au maximum les accidents.

Ingestion de substances non alimentaire toxiques pour le chien

Comme dit précédemment, les chiens ne font vraiment pas toujours attention à ce qu’ils mangent. Et le fait que parfois cela ne soit même pas de la nourriture ne leur pose pas vraiment problème ! Il est donc primordial d’être vigilant et de faire attention aux produits toxiques présents dans l’environnement de son chien et de faire en sorte qu’ils ne soient pas accessibles (comme pour les enfants !).

Votre chien peut en effet s’intoxiquer en avalant des produits chimiques (non alimentaire) présents dans son environnement : capsule de lessive, plomb présent dans les veilles peintures qu’il va lécher (responsable du saturnisme), métaux lourds …

Quels symptômes lors d’une intoxication alimentaire chez le chien ?

En fonction du toxique ingéré, les symptômes observés chez le chien sont assez variables. On mettra assez souvent en évidence :

  • Des troubles digestifs avec des vomissements et/ou de la diarrhée ;
  • Gêne, inconfort ou douleur au niveau du ventre ;
  • Une salivation excessive (= hypersalivation ou ptyalisme) ;
  • Des modifications du comportement avec une perte d’appétit, très souvent de la prostration, plus rarement une hyperexcitation …

D’autres symptômes assez spécifiques peuvent se manifester en fonction du toxique avalé par l’animal : troubles cardiaques si ingestion de chocolat (contient de la théobromine), insuffisance rénale si ingestion de raisin, anémie si ingestion d’oignon, convulsions si ingestion massive de mycotoxines …

Que faire si je suspecte une intoxication alimentaire chez mon chien ?

Immédiatement mettez votre chien à jeun de nourriture (retirer la gamelle) mais laissez-lui de l’eau fraîche à disposition.

Dans un deuxième temps appelez en urgence votre vétérinaire. C’est lui qui sera le plus à même de vous guider pour savoir ce qu’il convient de faire et avec quel degré d’urgence. Pour évaluer ce degré d’urgence votre vétérinaire va être amené à vous poser plusieurs questions pour déterminer, quand cela est possible :

  • La nature du toxique ingéré.
  • La quantité ingérée et le poids de votre chien. Plus votre animal est petit et plus les doses toxiques sont rapidement atteintes.
  • Les symptômes mis en évidence et leur sévérité.
  • Le temps qui s’est écoulé depuis la consommation du toxique. On sait que si on peut faire vomir le chien dans l’heure qui suit l’ingestion on limite très fortement l’absorption de la molécule toxique dans le sang et donc ses effets.

ATTENTION : N’essayez jamais de faire vomir votre chien à la maison avec des recettes de grands-mères. D’une part il existe certains cas où il ne faut pas faire vomir l’animal au risque de faire plus de mal que de bien. De plus ces recettes artisanales sont souvent aussi toxiques et peuvent-elles aussi entraîner une intoxication. Votre vétérinaire a à sa disposition des produits qui agissent très efficacement, très rapidement et qui sont en plus réversibles. De cette façon votre chien se purge l’estomac mais ne souffre pas inutilement.

Remarque : Si votre chien mange du chocolat, pensez à ramener l’emballage ! De cette façon votre vétérinaire pourra connaître avec précision la quantité de théobromine (la molécule toxique pour le chien) contenue dans le chocolat et savoir avec précision si les doses avalées sont dangereuses pour votre animal ou pas. Si votre chien mange un produit non alimentaire quelconque n’hésitez pas à non plus à ramener l’emballage pour que votre vétérinaire puisse en connaître la composition précise.

Remarque : Si vous n’arrivez pas à joindre votre vétérinaire sachez qu’il existe deux centres antipoison vétérinaires en France que vous pouvez appeler gratuitement, 24h/24 et 7j/7 pour avoir des renseignements et savoir ce que vous devez faire.

numéro centre antipoison vétérinaires en cas d'intoxication alimentaire chez le chien

Traitement d’une intoxication alimentaire chez le chien

Si cela est indiqué (type de toxique ingéré et délai depuis l’ingestion) votre vétérinaire va essayer de faire vomir votre chien. Le but est d’éliminer un maximum du contenu digestif et donc du toxique avalé afin de limiter au maximum son absorption par l’organisme.

Pour cela votre vétérinaire va utiliser un produit appelé apomorphine qu’il va injecter par voie sous-cutanée (comme un vaccin) à votre chien. Les effets de cette molécule sont très rapides et votre chien va se mettre à vomir en 10-20 minutes. Les effets de l’apomorphine ne durent pas longtemps mais si votre chien en a besoin, votre vétérinaire pourra ensuite réaliser une injection d’anti-vomitif pour le soulager.

Dans un deuxième temps, votre vétérinaire devra peut-être réaliser des examens complémentaires pour savoir si le toxique a eu des répercussions sur l’état général de votre chien : prise de sang, imagerie médicale … Cela pourra lui permettre d’adapter sa prise en charge pour être le plus efficace possible et vous donner un pronostic.

Parfois, l’hospitalisation est nécessaire pour placer votre chien sous perfusion afin de lutter contre la déshydratation qui s’est installée suite aux troubles digestifs mais aussi pour diluer le toxique présent dans son organisme et faciliter son évacuation par voie rénale. Cela permet aussi d’administrer certains médicaments par voie intraveineuse lorsque le chien à des troubles digestifs importants et qu’il n’arrive pas à prendre ses traitements par voie orale.

Hospitalisation d'un chien suite à une intoxication alimentaire

Les médicaments qui peuvent être prescrits par votre vétérinaire sont des pansements digestifs (pansement gastrique ou intestinal), des anti-vomitifs, des anti-diarrhéiques, des antibiotiques …

Quel pronostic en cas d’intoxication alimentaire ?

Pour les intoxications alimentaires les plus fréquentes chez le chien, le pronostic reste assez bon. Mais il dépend notamment de la vitesse de prise en charge de l’animal par le vétérinaire. Il est donc capital d’avoir les bons réflexes en cas de suspicion et de se rendre rapidement chez son vétérinaire.

Si votre chien développe une intoxication alimentaire à cause de l’ingestion d’un produit avarié le pronostic sera un peu plus difficile à établir. En effet, les symptômes apparaissant tardivement après le repas contaminé (en moyenne 8 à 12h après) il est parfois difficile de comprendre ce qui se passe. De plus il n’est pas évident de déterminer dans ces cas-là le germe pathogène responsable des symptômes.

Les intoxications alimentaires sont plus problématiques chez les chiots, les chiens âgés ou malades (= immunodéprimés) car ils sont plus fragiles. Les chiens adultes en bonne santé ont moins tendance à avoir des complications quand ils sont pris en charge rapidement.

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.