Lipides (matières grasses) dans l’alimentation du chien et du chat : Guide Complet 

rôles et bienfaits des lipides dans l'alimentation des chiens et des chats
Accès direct à vos questions via le sommaire

Alors que protéines et glucides sont sources de nombreuses controverses et débats dans l’alimentation de nos carnivores domestiques, les lipides sont parfois relégués au second plan par les propriétaires. Et pourtant, ces nutriments sont essentiels à la bonne santé de nos chiens et chats, quel que soit leur âge, leur mode de vie et leur métabolisme. Découvrez dans cet article quels sont les lipides bons et essentiels pour la santé de votre animal ainsi que ce qu’il faut avoir à l’œil quand vous choisissez son alimentation. 

Les lipides, qu’est-ce que c’est ?

Les lipides, ce sont tout simplement les graisses ou matières grasses que l’on retrouve dans notre nourriture ou notre organisme. Les lipides font partie, avec les protéines et les glucides, des macronutriments c’est-à-dire des nutriments qui apportent de l’énergie à l’organisme. 

Différents type de lipides dans l’alimentation de nos carnivores

Dans l’alimentation de nos animaux de compagnie (et la nôtre), on retrouve essentiellement des lipides sous forme d’acides gras. Vous avez sûrement déjà entendu parler : 

  • D’acides gras saturés essentiellement retrouvés dans les matières grasses d’origine animale (mais pas d’origine marine). En excès ces graisses sont mauvaises pour la santé cardiovasculaire. 
  • D’acides gras insaturés essentiellement retrouvés dans les huiles végétales et les huiles de poissons gras. Dans cette famille on retrouve les omégas 9 (acides gras monoinsaturés), les omégas 3 et omégas 6 (acides pas polyinsaturés). Ce sont principalement ces lipides qui sont bons pour la santé de nos animaux quand ils sont apportés en quantité appropriée. 
  • D’acides gras trans ou graisses hydrogénées, qui ont été créés par les ingénieurs agroalimentaires. Ces lipides ne sont pas retrouvés en général dans les croquettes de nos animaux de compagnie, mais surtout dans les produits ultra-transformés que nous consommons. 

Les acides gras essentiels

Certains lipides sont dits essentiels car s’ils ne sont pas apportés par l’alimentation, l’organisme ne peut pas les synthétiser. Les acides gras essentiels pour votre chat et votre chien sont : 

  • Les omégas 3
  • Et les omégas 6

Il est donc capital que se trouve dans leur alimentation les précurseurs de ces familles, à savoir l’acide linoléique (chef de file des ω6) et l’acide alpha-linolénique (chef de file des ω3). A partir de ces deux acides gras, votre animal peut théoriquement synthétiser tous les autres omégas de la même famille grâce à des enzymes appelées désaturases. Pour que les enzymes puissent correctement faire leur travail, les omégas 6 et omégas 3 ingérés pendant le repas doivent être correctement équilibrés. 

Remarque : Chez le chat, l’acide arachidonique, membre des oméga 6, est aussi considéré comme un acide gras essentiel à part entière et doit donc être retrouvé en quantité suffisante dans son alimentation. 

L’EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque) sont deux omégas 3 qui vont être synthétisés par l’organisme lorsque les apports en acide alpha-linolénique sont suffisants. Néanmoins dans certaines situations de vie, les besoins en EPA et DHA sont très élevés et les quantités fabriquées non suffisantes pour combler les besoins de l’organisme. Dans ces situations, l’apport direct de ces deux omégas 3 doit être augmenté dans l’alimentation de nos carnivores domestiques : croissance, gestation, maladies inflammatoires chroniques …  

Les lipides : A quoi servent-ils chez le chien et le chat ?

Les lipides sont des constituants indispensables de l’organisme. Une fois ingérés, les acides gras de contenus dans l’alimentation de nos chiens et chats sont transformés pour pouvoir remplir certaines fonctions.  

Apport d’énergie

Le 1er rôle des lipides, ou graisses, est d’apporter de l’énergie à l’organisme. Pour dire, 1 gramme de lipides représente environ 9 kcal, soit deux fois plus d’énergie qu’un gramme de protéines ou de glucides. L’avantage, c’est que cette source d’énergie peut être stockée dans l’organisme de votre animal, dans des cellules appelées adipocytes, pour pouvoir être utilisée plus tard. 

Rôle structural

Ensuite, sachez que les lipides ont un rôle structural majeur dans l’organisme, en constituant une bonne partie des membranes des cellules. Sans lipides, pas de cellules et pas de vie. On comprend donc aisément pourquoi ces nutriments sont essentiels et ne peuvent être écartés de l’alimentation de nos animaux de compagnie. 

Donne du goût aux aliments

Riche en goût et en odeur, les matières grasses permettent d’améliorer l’appétence des aliments distribués aux chiens et aux chats. Leur présence est essentielle, notamment dans les aliments industriels (croquettes et pâtées) pour donner un goût attrayant à la nourriture. 

Autres rôles métaboliques variés

Les lipides permettent notamment la bonne digestion de certaines vitamines dites liposolubles à savoir la vitamine A, D, E et K.  

De la même façon, ce sont des précurseurs de certaines hormones de l’organisme. Leur présence est donc nécessaire à leur synthèse. 

Enfin, les lipides interviennent à de nombreux étages du métabolisme de votre animal : gestion de l’inflammation, santé cardio-vasculaire, système immunitaire, bonne santé de la peau et du pelage, vision, développement du système nerveux … 

Quels aliments sont sources de lipides dans l’alimentation du chien et du chat ? 

Dans l’alimentation de nos chiens et chats, les matières grasses sont apportées essentiellement par les produits carnés, les graisses d’origine animale (saindoux, graisses de volaille, suif …), l’œuf, l’huile végétale ou l’huile de poisson. Chaque source apporte des acides gras différents et tous sont donc nécessaires au bon équilibre de la ration de votre animal. 

teneur en lipides des croquettes

Les graisses animales, par exemple, apportent essentiellement des acides gras saturés et du cholestérol. Cette source est donc premièrement une source d’énergie et de calories.  

Alors que l’apport d’huile végétale est essentiel pour apporter les acides gras essentiels ω6 et ω3. Mais attention, toutes les huiles végétales ne se valent pas, notamment car elles n’ont pas la même quantité d’acides gras essentiels ou bien car elles ne sont pas correctement équilibrées en ω6 et ω3. 

L’huile de poisson gras, elle, permet d’apporter lorsque c’est nécessaire des omégas 3 à longues chaînes, à savoir de l’EPA et du DHA. 

Les lipides sont-ils bien digérés par nos animaux de compagnie ? 

Oui, les matières grasses sont des nutriments très bien digérés par nos chiens et nos chats. Leur présence dans l’alimentation (ration ménagère, BARF, croquettes …) ne pose donc pas spécialement de problème de digestion. Tout est une question d’équilibre notamment entre l’apport de protéines, de lipides et de glucides dans la ration. 

Néanmoins, un apport excessif de graisses dans l’alimentation d’un animal qui n’en n’a pas l’habitude peut perturber ses capacités de digestion et entraîner des troubles digestifs (diarrhée) voire une pancréatite ! Attention donc au chien qui va voler un morceau de foie gras lors du repas de Noël … 

Conséquences d’une carence en matières grasses dans l’alimentation du chien et du chat 

Pour les animaux qui sont nourris avec une alimentation industrielle (croquettes et pâtées), le risque de carence est presque nul puisque les industriels sont tenus de respecter la réglementation et de s’assurer que leur produit contient le minimum requis par la FEDIAF. Néanmoins, il est tout à fait possible de retrouver une carence en acides gras essentiels, et particulièrement en omégas 3 dans certains aliments bas de gamme. 

Le risque de carence est plus élevé lorsque les chiens et chats sont nourris avec une ration ménagère ou un régime BARF mal équilibré. 

Un manque de lipides dans l’alimentation va entraîner une baisse de forme puisque l’animal en question ne va pas recevoir assez d’énergie. Puis à moyen terme, on va observer une carence en vitamines, un mauvais état de la peau et du pelage, des soucis de reproduction chez les animaux non stérilisés …  

Conséquences d’un excès de matières grasses dans l’alimentation du chien et du chat 

A l’heure actuelle, le souci principal avec les chiens et chats nourris avec des croquettes, c’est l’apport excessif de matières grasses dans l’alimentation. Puisque les lipides sont deux fois plus caloriques que les protéines et les glucides, un apport excessif par rapport aux besoins de l’animal entraîne à terme surpoids et obésité, ce qui concerne près d’un animal sur deux dans nos régions ! Or on sait que l’excès de poids est catastrophique pour nos animaux de compagnie puisque cela réduit leur espérance de vie et favorise nombre de maladies chroniques comme l’arthrose, l’insuffisance cardiaque, le diabète … 

La teneur en lipides de l’alimentation de votre animal doit donc être adaptée à son âge, son mode de vie et son métabolisme. Les chiens sportifs comme les chiens de traîneaux qui vivent dans le grand froid peuvent ingérer jusqu’à 40% de matières grasses dans leur alimentation sans que cela ne leur pose problème. Mais ils ont à côté une alimentation extrêmement riche en protéines qui évite les soucis digestifs associés à ces fortes teneurs. Un chien ou un chat lambda ne pourrait pas tolérer une telle quantité de graisse dans sa nourriture. 

On rappelle que le risque d’une alimentation trop riche en lipides chez un animal qui n’en n’a pas besoin est l’apparition de troubles digestifs voire d’une pancréatite (en plus du surpoids). 

Les lipides dans les croquettes de nos chiens et chats

Votre chien ou votre chat mange des croquettes ? Voici quelques conseils pour vous assurer que la teneur en lipides de son alimentation est adaptée à ses besoins nutritionnels et de qualité. 

De quelle quantité de lipides nos animaux ont-ils besoins ?

Les besoins en lipides de nos animaux de compagnie dépendent de plusieurs critères : âge, niveau d’activité journalier, environnement, état de santé et métabolisme (stérilisation).  

On considère qu’il faut au moins 10 à 12% de matières grasses dans les croquettes de votre animal adulte en bonne santé pour couvrir ses besoins nutritionnels.  

Néanmoins pendant la croissance, la gestation et la lactation, les besoins caloriques sont très élevés et le besoin en oméga 3 particulièrement élevé. Si vous avez un chiot, un chaton ou une femelle en période de reproduction, orientez-vous vers des croquettes dont le pourcentage de lipides est compris entre 18 et 22%. Attention spéciale pour les chiots de race géante dont la croissance ne doit pas être trop rapide pour fragiliser les articulations : teneur plutôt proche de 18%. 

Les chiens et chats stérilisés voient leurs besoins en énergie diminuer de 30%. Un apport calorique excessif dans l’alimentation est alors la principale cause de prise de poids. Pour les animaux stérilisés, en particulier sédentaires, mieux vaut choisir des croquettes dont la teneur en matières grasses ne dépasse pas 15%. A l’inverse, les chiens et chats entiers et actifs le peuvent s’ils sont particulièrement actifs. Un chien sportif qui pratique une activité physique modérée à intense plusieurs fois par semaine peut même être nourri avec des croquettes riches en lipides, dont la teneur est proche de 18-20%. 

La mise en place d’un régime peut nécessiter la distribution de croquettes hypocaloriques dont la teneur en matières grasses est faible et passe même parfois en dessous des 10%

Evaluation du rapport en acides gras essentiels oméga 6/3 

De bonnes croquettes contiendront toujours différentes sources de lipides pour couvrir tous les besoins de votre animal : graisses d’origine animale, huile végétale et huile de poisson. Pour un chien ou un chat en bonne santé, le rapport en oméga 6 et oméga 3 doit être de 5:1 à 2:1. Cela veut dire que les croquettes doivent contenir 2 à 5 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3 mais pas plus ! Un excès d’oméga 6 va empêcher la bonne transformation de l’acide alpha-linolénique en oméga 3 par les enzymes de l’organisme et va faire pencher la balance vers des effets pro-inflammatoires et cardio-vasculaires délétères pour l’organisme. 

S’il est inscrit sur l’emballage que les croquettes sont riches en oméga 3 c’est que le ratio doit être proche de 1:1 et surtout qu’il doit y avoir présence en quantité importante d’huile d’origine marine pour retrouver de l’EPA et du DHA. 

Quand rajouter de l’huile dans la gamelle de mon animal ?

Avec la grande mode des compléments alimentaires, il n’est pas rare de se voir conseiller de rajouter de l’huile végétale ou de l’huile de poisson dans la gamelle de son animal. Mais quand est-ce que cela a un véritable intérêt pour la santé de nos chiens et chats ? 

Préparation d’une ration ménagère

Une ration ménagère correctement équilibrée pour un chien ou un chat doit toujours contenir une certaine quantité d’huile végétale afin d’apporter les acides gras essentiels à la ration (ω6 et ω3). Seules les huiles végétales peuvent contenir les précurseurs des chefs de file qui vont permettre la synthèse de tous les omégas 6 et omégas 3.  

Huile végétale, source de lipides en cas de ration ménagère chez les chiens et chats

L’huile de poisson, elle, en contient que de l’EPA et du DHA. Son apport peut donc se faire 2 à 3 fois par semaine, en alternance, pour combler ses besoins mais ne peut pas remplacer à 100% l’huile d’origine végétale. 

Préférez utiliser l’huile de colza qui est l’huile végétale la plus riche et équilibrée en acides gras essentiels. Pour l’huile de poisson, il est préférable d’éviter l’huile de saumon qui peut être trop contaminée en métaux lourds puisque le saumon est tout en haut de la chaîne alimentaire. Préférez l’huile de krill ou de poissons des mers froides

Les quantités à donner vont dépendre du poids, de l’âge et de l’état de santé de votre animal. Le mieux est de vous faire accompagner par un vétérinaire nutritionniste

Croquettes de mauvaise qualité

Si vous donnez des croquettes basses de gamme, dont le ratio ω6/ω3 est bien supérieur à 5:1, il peut être utile de compléter la ration de votre animal avec une huile d’origine marine (poisson, krill) afin de ré-augmenter la teneur en oméga 3. Mais le mieux reste de pouvoir changer tout court l’alimentation de votre animal. Si la teneur en lipides n’est pas top, il y a fort à parier que la qualité des protéines laisse à désirer et que la teneur en glucides est peut être un peu trop élevée. Cela vous coûtera moins cher à long terme qu’investir dans un complément alimentaire de qualité. 

Pendant la croissance et en période de reproduction chez le chien et le chat

Comme nous l’avons déjà expliqué, pendant la croissance, les besoins du chiot et du chaton sont très élevés. Les omégas 3 sont notamment impliqués dans le bon développement de la vision, du système immunitaire et du système nerveux. Même avec une bonne alimentation, il peut être bénéfique de complémenter la gamelle de votre animal avec une huile de poisson ou de l’huile de krill. Idem pendant la gestation et l’allaitement chez la femelle pour booster ses capacités reproductrices. 

En cas de maladies inflammatoires chroniques

Les omégas 3, en particulier l’EPA et le DHA sont réputés pour leurs propriétés anti-inflammatoires puissantes. De nombreuses études ont été faites sur le sujet et prouvent leur efficacité. Voilà pourquoi la teneur en oméga 3 (EPA et DHA) est augmentée dans certaines croquettes vétérinaires à visée diététique. Leur efficacité est prouvée en cas d’arthrose, d’insuffisance rénale, d’insuffisance cardiaque … chez le chien et le chat. 

En plus de nourrir votre animal avec un aliment thérapeutique adapté à sa pathologie, vous pouvez tout à fait discuter avec votre vétérinaire de la possibilité de complémenter la ration avec de l’huile riche en EPA et DHA, d’origine marine exclusivement. Sous forme de cure ou de manière continue. Attention juste aux animaux en surpoids pour lesquels un apport excessif de lipides pourrait avoir un effet néfaste sur la santé en faisant grossir. 

Picture of Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :

Nom(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.