Conseils Véto > Lavage des mains : l’étude qui fait peur !

Lavage des mains : l’étude qui fait peur !

L'hygiène et le lavage des mains est primordiale à la santé humaine. Nos parents nous répétaient déjà, étant jeunes, de nous laver régulièrement et correctement les mains. Que reste-t-il de ce conseil à l'âge adulte ? Découvrez ici les résultats effarants d'une étude sur le sujet.

More...

Hygiène des mains : un luxe pour beaucoup ?

Une étude menée par des chercheurs du Michigan State University a permis de constater que seulement 5% des personnes qui ont utilisé les toilettes publiques se lavent les mains assez longtemps pour tuer les germes responsables d'infections.

Pire encore , 33% n'utilisent pas de savon et 10% ne se lavent pas les mains du tout !
Les hommes étaient, d'ailleurs, moins rigoureux que les femmes pour se laver les mains correctement.

"Ces résultats sont surprenants pour nous parce que les recherches antérieures suggéraient que le lavage des mains se produit à un rythme beaucoup plus élevé", a déclaré Carl Borchgrevink, professeur investigateur principal de l'étude.

hygiene lavage mains

Etes vous sûr de serrer des mains propres ?

L'étude était basée sur l'observation de 3749 personnes dans les toilettes publiques.
Borchgrevink et ses collègues ont formé une douzaine d'étudiants dans la collecte des données et leur ont fait observer le lavage des mains dans les toilettes des bars, restaurants et autres établissements publics.

L'étude est l'une des rares à prendre en compte des facteurs tels que la durée du ​nettoyage et l'usage ou non de savon.

lavage mains hygiène se laver propres

Plus en détail les résultats, donnent ce terrible constat :

  • 15% des hommes ne se lavent pas les mains du tout contre 7% des femmes en sortant des toilettes.
  • Quand ils se lavent les mains, seulement 50% des hommes ont utilisé du savon, comparativement à 78% des femmes.
  • Les gens étaient moins susceptibles de se laver les mains si le lavabo était sale.
  • Le lavage des mains est plus répandu tôt dans la journée. Borchgrevink suggère que les gens de sortie le soir pour la prise d'un repas ou d'un pot sont en mode "décontracté" qui favorise le laisser-aller.
  • Les gens étaient plus susceptibles de se laver les mains si un signe encourageant à le faire était présent.


On comprendra donc que les toxi-infections de type alimentaire ne proviennent pas toujours de la cuisine. Les mains de la personne concernée ou celles de ses contacts ont pu tout aussi bien la contaminer !

Pourquoi se laver les mains quand on a des animaux ?

Lorsqu'on a un chien, un chat ou tout autre animal, le fait de l'attraper, de le caresser, de le papouiller ou de se faire lécher les mains entraîne systématiquement une contamination.

chat léchage mains hygiene laver lavage

Où était la langue du chat avant de toucher votre doigt ?

Rappelons brièvement qu'un chien ou un chat utilise sa langue en guise de papier toilette. Les bactéries fécales ainsi collectées sont au choix déposées sur le pelage mais aussi sur vos mains ou votre figure par léchage.

Je vous invite à lire l'article consacré à la vermifugation du chien et du chat pour comprendre le risque de contamination encouru par ce biais.

Le pelage des animaux collecte les contaminants du sol : terre, bactéries, produits divers, toxines,... qui vous sont transmis lors des caresses !

Je vous citerai, également, la salmonellose régulièrement véhiculée par les reptiles (tortues, serpents, lézards...) pour ceux qui en ont.

À RETENIR

L​'hygiène des mains est la mesure la plus efficace contre la propagation des maladies infectieuses et de nombreuses zoonoses !

​Le ​nettoyage insuffisant des mains contribuerait à près de 50%  des maladies d'origine alimentaire.

Pour tuer efficacement les germes, il est recommandé de se laver les mains 15 à 20 secondes avec du savon et de façon vigoureuse. A ce sujet, l'étude a révélé que les gens ne prennent que 6 secondes pour réaliser cet acte hygiénique !

protocole lavage mains hygiene

Protocole recommandé de lavage des mains.

Important : On a vu, a grands renforts de reportages, lors des crises de grippes aviaires, l'usage à profusion des solutions hydro-alcooliques. Sachez qu'il ne suffit pas de mettre ce type de solution pour être tranquille. Un lavage approprié des mains est indispensable pour évacuer les microbes avant le passage de la solution !

Alors convaincu(e) ? Y penserez vous lors de votre prochain lavage de mains ?

Je suis curieux de recueillir vos commentaires. Utilisez l'espace dédié sous cet article pour vous exprimer. 😉

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?
[rate]

Crédits photos : Boobaan, Hygiène des mains, Torange-fr.com, Tradeal Hygiene

  • Bonjour,
    votre publication me rassure un peu.
    Car je me sens différente de beaucoup de personnes et incomprise.
    J’aime les animaux, j’ai déjà eu un chien et là j’ai un lapin.
    Mais quand j’ai fini de le caresser je vais me laver les mains, surtout si je vais m’occuper de la vaisselle ou faire à mange ou manger…
    cela ne me gêne pas qu’un chien, chat… me lèche la main le bras mais je n’aime pas qu’on me lèche le visage.
    Pour cela on me dit que je n’aime pas les animaux.
    alors que pourtant je les adorent et je ne supporte pas qu’on fasse du mal à un être innocents.
    je m’occupe bien de mon lapin.
    je lui parle, joue avec lui, le caresse, le fait courir dehors.
    Ça cage est propre.
    Mais je suis jugé de PEC PEC, car jamais je ne me laisserai lécher le visage par un animal et encore moins la bouche.
    je n’aime pas avoir des poils sur mes vêtements.
    Rassurés moi, je suis normal !?
    c’est un vrai problème, mais vis-à-vis du couple

    • Bonjour,

      Se laver les mains après avoir caressé son chien ou son chat n’a rien à voir avec le fait d’aimer ou aps les animaux.
      Vous avez bien raison de pratiquer ainsi et d’avoir des notions d’hygiène plus avancées que la moyenne.

      Les gens ne pensent pas ou oublient que la langue du chien( ou du chat) leur sert aussi de gant de toilette et qu’une léchouille sur la bouche, ou pire sur la langue, peut suivre un léchage intime de leur animal. Ainsi si l’animal contaminé par des vers se lèche la zone anale puis la bouche de l’humain, il peut y avoir une contamination (au delà de l’aspect non hygiénique de la chose…)

      Chacun est libre de gérer son hygiène ! Votre appréciation de l’hygiène est ici élémentaire et tout à fait sensée donc pas d’inquiétude là dessus. 😉

      Bien cordialement

  • Bon article dommage que certains de la gente masculine ne s’intéresse pas trop à ce que peut faire comme dégât de ne pas se laver les mains en sortant des toilettes j’en ai déjà vu beurk
    Pas trop envie de leurs serrer la main.
    Pour ma part j’ai 3 chiens et un chat et ce que je fait c’est me lavé les mains à chaque fois que je les touches et aussi j’essuie leurs derrière quand ils ont fait popo je sais pas pourquoi mais c’est venu instinctivement après tout je fait ce qui me semble juste.

    • Bonjour,

      Merci pour votre message. Vous avez les bons réflexes 😉

      Cela étant la propreté, par expérience touche les 2 sexes même si ces messieurs sont plus expéditifs…
      L’hygiène des mains est très importante en toutes circonstances comme vous le rappelez et c’est un minimum à effectuer pour limiter les épidémies de gastro ou autres maladies contagieuses.

      Bien cordialement

  • Bonjour, je suis atteinte depuis toute petite d’une maladie dite Ehlers-Danlos. Moi je n’y crois pas et lorsqu’il y a eu explosion des douleurs articulaires et de la fatigue il y a 4 ans j’ai fait tous les spécialistes possibles. Oe en août 2019 un médecin a pensé à la maladie de Lyme. Suite à des analyses sanguines il s’avère que je souffre de germes et virus intracellulaires:
    *Epstein-bar
    *Anaplasma ou Erlichia
    *Zoster virus
    D’après ce médecin je devrais arrêter tout contact avec les chats et chatons dont je m’occupe en tant que famille d’accueil. Trois chats font partie de ma vie depuis plus de 10 ans et depuis toute petite je suis en contact avec les animaux. C’est ma vie, c’est ma raison de vivre étant maintenant à l’invalidité. Oui avec mes 3 grands chats j’ai des rapports très « câlins-papouilles » et ils dorment avec moi. Je ne me lave pas les mains chaque fois que je les ai caressés car je ne fais quasiment que ça. Les bébés orphelins que j’essaie de sauver demandent tellement d’attention que là non plus je ne peux pas entre chaque soin me laver mains et visage.
    Est-ce possible que de vivre avec des chats ait pu enclencher une telle maladie?
    Mon immunité est désormais tellement faible que j’attrape toutes les infections HUMAINES qui traînent en ces mois d’automne.
    Ce médecin me recommande de ne plus vivre avec aucun animal si je veux guérir.
    Qu’en pensez-vous ?
    Depuis ce verdict mon attitude avec mes chats a changé, j’ai peur de les caresser et ils le sentent évidemment donc ils redoublent d’efforts pour obtenir mes câlins. Les animaux et m’en occuper sont sérieusement ma raison de vivre.
    Que dois-je faire ?
    Ai-je attrapé ces virus à cause des animaux ?
    S’il-vous-plaît, merci de me répondre.
    Anne

    • Bonjour,

      Je n’aurai pas la compétence, ni le pouvoir d’évaluer votre état de santé et de me prononcer sur telle ou telle maladie vous concernant bien que je comprenne parfaitement la frustration qu’on peut ressentir quand on ne sait finalement pas réellement de quoi on souffre en définitive.

      Voici néanmoins les éléments que je peut vous donner :

      – A part les parasites de type Anaplsmose et Ehrilichiose transmissibles par des tiques, les autres pathologies évoquées n’ont rien à voir avec celles-ci.
      – La tique ne passe pas d’un chat à un humain comme pourrait le faire une puce d’un animal à l’autre. La contamination par les tiques se fait généralement en extérieur lors de promenades durant lesquelles la tique monte sur nous.
      – Si vous avez un système immunitaire bas, les seules choses vraiment problématiques que vous pourriez avoir avec les chats ce sont les petites blessures de type griffures et morsures qui peuvent entraîner des contamination par des bactéries par exemple.
      – Même la Toxoplasmose est peu probable si vous videz la caisse du chat tous les jours et que vous vous lavez bien les mains.

      Si vous voulez en savoir plus sur la maladie de Lyme, je vous recommande de rechercher et de suivre les informations données par le Pr Perronne, spécialisé dans cette pathologie.

      De là à se séparer des chats, je doute que ça résolve quoique ce soit mais encore une fois, il m’est impossible de juger votre état de santé.

      Bien cordialement

  • Bonjour,
    Merci pour votre article sur le lavage des mains. Après l’avoir fait avec mes enfants Je le  » rabache » sans arrêt à mes petits enfants au minimum avant chaque repas et j’y ajoute le fait de se brosser les ongles,
    , après le passage aux toilettes mais aussi avant ,surtout dans les lieux publiques , encore plus important pour les garçons qui tiennent leur sexe dans la main pour uriner .

    • Bonjour,

      Merci pour votre retour positif et pour votre vigilance quant à l’hygiène des mains de vos petits enfants. Vous avez entièrement raison car c’est en grande partie grâce à l’essor de l’hygiène systématique que nombreuses pathologies ont pu décliner.
      C’est un excellent modèle éducatif. 😉 bravo

  • Bonjour, J’ai lu avec intérêt les divers témoignages;j’ai moi-même, une « Montagne des Pyrennées »; J’ai suivi les conseils d’un de mes frères, médecin généraliste en retraite, très impliqué dans les causes écologiques,la défense des abeilles…Ayant une quinzaine de pins dans ma propriété,dans le 06,j’ai plaçé sur ses conseils, des nichoirs à mésanges(entrée de 3 Cms maximum); j’avais comptabilisé 9 cocons dans mes pins,et contrairement aux années précédentes, je n’ai pas vu une seule chenille processionnaire ce Printemps. je précise que tout l’hiver, je nourris les oiseaux-de nombreuses mésanges charbonnières et nonnettes, pinsons, verdiers, merles…-Je pense que l’ONF pourrait peut-être apporter de l’eau à notre moulin.. Bien cordialement.

    • Bonjour Michèle.

      Merci pour ce témoignage intéressant et utile. La mésange est effectivement un super prédateur de la chenille processionnaire du pin qu’elle peut manger en quantité sans risquer l’indigestion. 😉
      L’installation de nichoirs et la réintroduction de mésanges est une excellente stratégie effectivement.
      Bien cordialement

  • bonjour, et merci pour ces articles. pour ce qui est du lavage des mains, j’ai
    grandi dans le sérail médical où l’on vantait le savonnage-brossage énergique avant friction à l’alcool! les chenilles processionnaires sont un fléau connu depuis « toujours » dans ma région…et toujours redouté! les mairies ont tendance à nous inciter à couper et bruler nos branches infestées. l’éco-piège me semble intéressant dans un jardin de dimensions modestes, mais que faire quand on vit parmi de nombreux grands arbres? pour l’instant, nous traquons le cocon, coupons, brulons…et nous inquiétons beaucoup. d’une façon générale, le phénomène « processionnaires » tend à s’amplifier. cordialement

    • Bonjour Annick,

      Merci pour votre retour positif sur les articles.
      Le lavage des mains est sous-pratiqué en France et est un vecteur primaire de maladies sous estimé par les gens !
      Pour les chenilles, c’est un véritable fléau pour lequel il faut sensibiliser au maximum.
      Bien évidemment pour des surfaces riches d’arbres c’est un peu plus compliqué de mettre des pièges sur tous !
      Cependant les pièges à phéromones visant les papillons l’été ont tout leur sens dans la mesure où ils agissent sur un périmètre donné et non sur un seul arbre.
      Une solution complémentaire à votre action mécanique de destruction des nids probablement à envisager ? 🙂
      Bien cordialement

  • De nombreuses études menées en hygiène hospitalière ont montré que l’utilisation de solutions hydro-alcooliques était PLUS EFFICACE que le LAVAGE ANTISEPTIQUE des mains (avec un savon à la povidone iodée ou à la Chorhexidine). Les recommandations actuelles préconisent donc de se laver les mains avec un savon doux quand elles ont été souillées (sang, fluides biologiques…) mais d’utiliser systématiquement le gel hydro-alcoolique pour la décontamination bactérienne avant et après un soin.
    Medecin et éléveur canin, j’applique donc ces principes à la fois dans mon métier principal et dans mon métier « passion ». Cordialement.

    • Bonjour Didier,

      Merci beaucoup de partager ce retour d’information et d’expérience personnelle et professionnelle avec les lecteurs du blog.
      Nous utilisons également les gels hydro-alcooliques en consultation. Je suis comme vous un adepte de la méthode de lavage au savon doux suivie d’une application de gel.

      Au plaisir de vous lire
      Cordialement

  • Article très intéressant. J’avais entendu dire que la salive des humains avait, entre-autres, un rôle antiseptique. Ma grand-mère me disait que je devais mettre ma salive sur un piqûre de moustique pour réduire la démangeaison… et là, pour ma fille, quelqu’un me parle d’un remède ancien qui consiste à mettre de la salive sur une verrue et de la recouvrir la nuit… Qu’en est-il pour la salive de nos animaux de compagnie ? N’auraient-elles pas non plus certaines bonnes propriétés ? J’ai deux chats et l’une des deux adore me lècher (j’ai l’impression que c’est sa façon à elle de me faire des bisous)… même en sachant comment elle se lave, cela ne me répugne pas, et je n’ai pas encore été malade de ses bisous particulirers 🙂 Je précise que je ne la laisse jamais me faire des bisous sur la bouche… il y a des limites (rires)

    • Bonjour Cécile,

      On dit tout et son contraire au sujet de la salive. N’ayant pas personnellement fait de recherches sur le sujet, pourtant intéressant, je n’aurai pas de réponse remplie de certitudes.
      Le rôle des enzymes présents dans la salive doit aider au nettoyage de plaie mais souvent le léchage provoque irritation chez les animaux car il y a en plus un effet abrasif de la langue lorsqu’ils insistent trop.

      Pour les « bisous », le tout est de bien se nettoyer car la langue leur sert à beaucoup d’autres choses. Vous avez raison d’éviter la bouche. 😉
      Par ailleurs, les animaux aiment bien le goût salé de notre peau. C’est aussi ce qui en incite certains à nous lécher avec insistance.

      Soyez la bienvenue 🙂

  • Proprietaire d un petit jack russell de 10 semaines depuis noel ce dernier depuis qq jours a trouvé une nouvelle source d alimentation : la litiere du chat dont il se delecte des crottes de ce dernier que faire face a ce comportement je vous remercie de m aider, bertrand

    • Bonjour Bertrand,

      Drôle de source alimentaire effectivement.
      Les crottes de chat sont souvent plus appétentes pour un chien qui pratiquerait la coprophagie.
      Vu l’âge de votre chien, il est fort probable qu’il ne s’agisse que d’une phase exploratoire qui rentrera dans l’ordre.

      Une cause pourrait venir également d’un changement alimentaire chez le chat qui rende les crottes plus appétentes (plus de résidus car croquettes moins digérées par le chat?) > à vérifier.

      Pour le moment, il y a 2 choses à faire principalement :
      – retirer assez rapidement (dans la mesure du possible) les crottes à la surface de la litière et écarter le chiot de la litière sans le brusquer lorsqu’il s’y intéresse.
      – si ça ne fonctionne pas, mettre la litière plus en hauteur de façon à ce que le chien ne les atteigne pas (c’est un petit chien, vous avez cette chance).

      Cordialement

  • >