Espérance de vie chez le chien : Comment l’allonger au maximum ? 

espérance de vie du chien
Accès direct à vos questions via le sommaire

Lorsque que l’on adopte un chien, on espère le garder le plus longtemps possible à ses côtés. Mais, nos animaux de compagnie ont une espérance de vie bien plus courte que la nôtre ! Autant assimiler ce fait le plus rapidement possible pour bien accompagner votre boule de poils pendant ces dernières années de vie. Mais connaissez-vous les paramètres qui influent la durée de vie de nos canidés domestiques ? Savez-vous comment allonger le plus possible l’existence de votre animal de compagnie ? Retrouvez des pistes dans notre article … 

Quelle est l’espérance de vie moyenne d’un chien ?

Il n’existe pas de réponse simple à cette question. Peut-être connaissez-vous dans votre entourage des chiens qui n’ont vécu que jusqu’à 6-7 ans alors qu’un autre a tenu le coup jusqu’à 18 ans. On observe une grande variabilité de longévité dans l’espèce canine, qui repose sur plusieurs facteurs que nous verrons plus loin dans cet article.  

Néanmoins, les études scientifiques semblent toutes estimer l’espérance de vie moyenne des chiens, toutes races confondues, entre 11 et 12 ans.  

Ces 20 dernières années, la durée de vie moyenne de nos animaux domestiques a augmenté d’environ 20% et ce grâce aux progrès de la médecine vétérinaire ainsi qu’à l’implication des propriétaires dans la prise en charge de leur animal senior (bien-être, suivi médical, alimentation …). 

Quels facteurs ont un impact sur la durée de vie des chiens ?

Plusieurs éléments peuvent influer l’espérance de vie d’un animal. Et même si ce critère n’est pas le seul pris en compte au moment de l’adoption, il est néanmoins très important pour certaines personnes. Savoir si l’on peut espérer 10 ou 15 ans avec son chien fait une grosse différence et permet d’envisager plus sereinement la fin de vie de son animal. 

La taille

Dites-vous que plus un chien est grand et plus son espérance de vie est courte.  

  • Les chiens de petit gabarit (< 10 kg) tendent à vivre plus vieux que les autres avec une espérance de vie moyenne de 15 ans : caniche, yorkshire, jack russell, chihuahua … 
  • Les chiens de taille moyenne (10-25 kg) vivent en moyenne 12 ans : labrador, border collie, épagneul breton, berger belge … 
  • Les chiens de grand gabarit (> 25 kg) vivent moins longtemps, en moyenne, que leurs congénères. Plus ils sont grands et plus l’espérance de vie est réduite. En moyenne, celle-ci tourne autour de 10 ans

Bien évidemment, ces chiffres sont des moyennes. Chaque individu est différent et il n’est pas rare de voir de petits chiens décéder vers l’âge de 10 ans alors que des grands chiens vivent à plus de 15 ans. Néanmoins, ces moyennes vous permettent d’estimer la longévité de votre futur compagnon en fonction de sa taille. 

La race : conformation physique et patrimoine génétique

Bien évidemment, le critère race joue un rôle sur l’espérance de vie moyenne du chien, puisque cela prend en compte la taille de l’animal énoncée dans le point précédent. Le facteur race module d’autant plus la durée de vie de nos animaux domestiques car il inclut : 

1 – D’autres critères physiques qui peuvent favoriser certaines maladies et donc diminuer l’espérance de vie comme : 

  • Le museau aplati des “races brachycéphales” (carlin, bouledogue français, bulldog anglais …) qui entraîne des troubles respiratoires ; 
  • Des anomalies du squelette qui favorisent hernies discales, dysplasie des hanches ou malformation de la boîte crânienne ; 
  • Toutes les types d’hypertypes que l’on peut rencontrer dans l’espèce canine … 

2 – La prise en compte du patrimoine génétique. En effet, les chiens de race sont plus souvent confrontés à l’existence de prédisposition pour certaines maladies ainsi qu’à l’apparition de maladies héréditaires que les chiens croisés : Ce qui fragilise leur santé et donc leur espérance de vie. Même si la plupart des bons éleveurs travaillent activement à éliminer les reproducteurs porteurs de ces gênes défectueux de la reproduction, la disparition totale de ces maladies génétiques semble illusoire pour le moment. On peut citer par exemple les boxers et les bouviers bernois qui sont prédisposés par rapport aux autres races de chiens à développer des cancers. 

durée de vie différente en fonction des races de chiens

Quelles sont les races de chiens qui vivent le plus longtemps ?

Parmi les races de chiens dont la longévité est la plus grande on retrouve le :

  • Chihuahua ;
  • Shiba inu ;
  • Beagle ;
  • Jack russell terrier ;
  • Caniche ;
  • Lhassa apso ;
  • Teckel ;
  • Loulou de Poméranie …

Quelles races de chiens ont une espérance de vie plutôt réduite ?

Parmi les races de chiens dont la durée de vie est relativement courte on retrouve le :

  • Bulldog anglais ;
  • Bouvier bernois ;
  • Dogue allemand ;
  • Saint-bernard ;
  • Léonberg ;
  • Bullmastif ;
  • Boxer … 

Le tempérament

Le tempérament de votre chien à un rôle indirect sur son espérance de vie. Les chiens qui ont un caractère plutôt calme, placide et obéissant, se mettent moins souvent en danger avec des comportements à risques ! Un chien têtu ou hyperactif peut plus facilement se mettre à traverser la route sans vous et risquer de se faire renverser par une voiture. 

De la même façon, les chiens qui souffrent de stress et d’anxiété chronique ont tendance à développer des comportements indésirables qui peuvent impacter leur santé comme fuguer lors d’un feu d’artifice. Comme chez l’Homme, on sait que le stress impact la qualité et l’espérance de vie en diminuant aussi le système immunitaire

Mieux vaut donc avoir un chien bien éduqué et bien équilibré pour une espérance de vie prolongée. 

L’alimentation

Il n’y a pas de secret ici, une bonne alimentation est un pilier essentiel pour que votre chien reste en bonne santé et donc vive le plus longtemps possible. Il est essentiel de nourrir votre chien avec un aliment complet et bien équilibré pour couvrir tous ses besoins en énergie et en nutriments pour lui permettre de bien vieillir et préserver au mieux ses organes. 

On rappelle cependant que donner la meilleure alimentation possible à son chien ne peut empêcher l’apparition de certaines maladies ou même un décès prématuré. Quoi de plus frustrant que le chien dans votre entourage qui mange les pires croquettes sur le marché mais qui est toujours vaillant à 16 ans ! Prenez bien conscience que tous les facteurs mentionnés dans cet article influent de manière synergique sur l’espérance de vie de votre animal.  

Le suivi médical

Bien évidemment, un chien qui n’est pas suivi par un vétérinaire ne va pas plus tomber malade qu’un autre. Néanmoins, le risque est que la mise en place de soin se fasse tardivement avec un risque potentiel de séquelles qui pourra avoir des répercussions sur son espérance de vie.  

Par exemple, les chiens âgés qui se rendent annuellement chez le vétérinaire et qui font les examens complémentaires pour dépister une insuffisance cardiaque ou rénale voient leur durée de vie augmenter car les traitements sont mis en place plus précocement, ainsi que leur qualité de vie. A l’inverse, les animaux non médicalisés, sont généralement amenés en consultation lorsque l’état de santé est fortement dégradé et parfois plus aucune prise en charge n’est possible. 

De la même façon, le suivi et la mise en place de mesures médicales préventives peut limiter chez le chien le risque de développer certaines maladies. 

Comment prolonger la durée de vie de mon animal de compagnie ?

Même avec tout l’amour du monde vous ne pourrez pas empêcher votre chien de tomber malade toute sa vie, pas plus que vous ne pourrez l’empêcher de vieillir. Et pourtant, en tant que propriétaire, vous pouvez tenter d’accroître l’espérance de vie de votre boule de poils par plusieurs actions tout au long de sa vie : 

Chien de race : Envisager le dépistage de maladies génétiques lorsque c’est possible 

En sélectionnant des chiens avec des attributs physiques particuliers pour une race les éleveurs ont, avec le temps, sélectionnés aussi des gênes problématiques qui peuvent entraîner des maladies génétiques. Quasiment toutes les races canines sont concernées par ce problème, à une échelle plus ou moins grande.  

 
Lorsque vous adoptez un chiot de race dans un élevage, il est utile de se pencher sur la question et de savoir si les parents ont été testés pour les maladies génétiques connues de la race. Le dépistage génétique permet aux éleveurs d’éliminer de la reproduction les chiens à risques ou en tout cas d’éviter les croisements “dangereux”. 

Si vous n’avez aucune information, vous pouvez décider de tester votre chien vous-même ou avec l’aide de votre vétérinaire. Pour les tests de dépistage de maladie génétique il faut soit de la salive soit un prélèvement sanguin. Ces examens complémentaires, interprétés avec l’aide de votre vétérinaire traitant, pourront vous dire si votre chien est à risque ou non de développer certaines maladies, ce qui pourrait diminuer dans certains cas son espérance de vie.  

La question de la stérilisation chez le chien

Faire stériliser ou castrer son chien est une question que beaucoup de propriétaires canins se posent. Certains veulent éviter une anesthésie et d’autres ont peur que le comportement de leur animal change. Ces considérations sont valables et à prendre en compte dans la décision finale du propriétaire. Néanmoins, on sait que la stérilisation et la castration ont un bénéfice sur la santé des chiens et donc leur espérance de vie. En effet, ces interventions chirurgicales de convenance, en faisant disparaître les hormones sexuelles, diminuent drastiquement le risque de voir se développer certaines pathologies graves chez les chiens âgés : pyomètre, tumeurs mammaires, hyperplasie de la prostate … Pensez-y et surtout discutez-en avec votre vétérinaire. 

Une bonne éducation pour éviter que votre chien ne se mette en danger

Si bien éduquer son chien est important pour qu’il puisse vivre le plus longtemps possible, c’est que le risque d’accident au quotidien est plus faible. Par exemple, un chien qui écoute bien son propriétaire et revient lorsqu’on le rappelle, à moins de risque d’aller courir sur la route. De la même façon, un chien bien sociabilisé à son espèce aura moins tendance à être agressif avec les autres chiens. Savoir marcher en laisse, évite à votre chien de tirer comme un bœuf et d’abîmer sa trachée lorsqu’il porte à un collier avec un risque de voir apparaître avec l’âge un collapsus trachéal. Les exemples sont nombreux … Alors, dès le plus jeune âge, pensez à éduquer votre chien de manière bienveillante

Choisir une alimentation premium pour son animal

Bien nourrir son animal ne fait pas tout mais reste un pilier essentiel pour rester en bonne santé. Ce n’est un secret pour personne. Nourrir un chien peut devenir un sacré budget, en particulier quand celui-ci est de grand gabarit. Pensez-y avant d’adopter un toutou et assurez-vous de pouvoir lui donner ce qu’il a de meilleur. 

N’hésitez pas à discuter avec votre vétérinaire pour trouver la meilleure alimentation possible pour votre chien en fonction de votre budget, de vos convictions, de son âge, de son statut métabolique … 

Activité physique régulière pour assurer le bien-être physique et émotionnel de votre chien 

Vous connaissez sûrement l’adage “Mangez-bougez” et il s’applique aussi à votre molosse quels que soit sa taille et son âge. Pratiquer une activité physique régulière est indispensable pour le bien-être physique et émotionnel de votre chien alors prenez le temps chaque jour de jouer avec lui et de lui permettre de se dégourdir les pattes en promenade. Bien évidemment, chaque animal a des besoins qui lui sont propres et vous n’aurez pas besoin de sortir votre chihuahua 4 heures par jour pour qu’il reste en bonne santé. Bien connaître la race et les besoins de votre animal de compagnie, vous aideront à mieux ajuster les activités proposées chaque jour ainsi que le niveau d’activité. En plus, bien bougez est essentiel pour que votre chien garde la ligne, ce qui est aussi important pour vivre longtemps en bonne santé. 

Un poids optimal !

C’est démontré scientifiquement, les chiens en obèses voient leur espérance de vie diminuer de 2 ans ce qui est énorme quand on sait que la durée moyenne de vie d’un chien est de 12 ans ! En effet, le surpoids favorise la survenue de plusieurs maladies chroniques et invalidantes dans l’espèce canine, comme chez l’Homme : arthrose, insuffisance cardiaque, problèmes hépatiques ou rénaux, difficultés respiratoires, diabète …. 

Pour que votre chien garde un poids optimal tout au long de sa vie : 

  • Veillez à le nourrir avec une alimentation de qualité, en quantité adaptée et limitez autant que faire se peut les friandises et restes de tables. Soyez particulièrement vigilant si votre chien est stérilisé car ses besoins en énergie sont par la suite drastiquement diminués ; 
  • Evitez de le laisser se morfondre toute la journée sur le canapé et faites-le sortir et jouer plusieurs fois par jour, pendant au moins 1 heure (durée moyenne, qui va complètement dépendre de la race de votre animal de compagnie) ; 

Si votre chien est en surpoids ou obèse, prenez rapidement contact avec votre vétérinaire pour discuter de la mise en place d’un régime et surveiller son état de santé. 

Importance de la médecine préventive vétérinaire

Le terme “médecine préventive” en médecine vétérinaire est relativement nouveau mais inclus des choses qui existent depuis bien longtemps pour préserver la santé de nos chiens : vaccination, lutte contre les parasites internes (vers digestifs) ainsi que contre les parasites externes (puces, tiques …), soins d’hygiène quotidiens, gestion du poids en passant par l’alimentation, dépistages de certaines maladies … 

un suivi vétérinaire pour rallonger l'espérance de vie des chiens

Toutes ces choses dont votre vétérinaire vous rabat les oreilles à chaque consultation ne sont pas là pour vous embêter ! Au contraire, le but de ces mesures est de prévenir l’apparition de maladies fréquentes et souvent graves. En faisant cela, on améliore automatiquement la durée de vie de votre animal.  

Ce qui est frustrant c’est que bien souvent, en tant que propriétaire, vous avez l’impression de dépenser de l’argent pour rien puisque votre chien est en bonne santé. Mais rappelez-vous que cela coûtera toujours moins cher de vacciner et de traiter votre animal contre les parasites que de le soigner en cas d’infestation de puces ou de typhus par exemple. 

Suivi médical annuel et dépistage de maladies chroniques chez le chien senior 

Pour prolonger au mieux la durée de vie de votre chien, mieux vaut rendre visite au vétérinaire au moins 1 fois par an, en particulier quand Médor prend de l’âge. Même si votre animal semble en parfaite santé, le but de la visite annuelle de bonne santé est d’ausculter minutieusement votre chien et de réaliser lorsque cela est nécessaire des tests de dépistage. Le but, détecter le plus précocement possible des maladies chroniques qui vont réduire l’espérance de vie de votre toutou comme l’insuffisance rénale chronique ou une cardiomyopathie.  

Ce qu’il ne faut pas faire :  

  • Arrêter de consulter pendant plusieurs années  
  • Puis venir chez le vétérinaire parce que son chien est très mal 
  • Se rendre compte qu’il a un problème depuis plusieurs mois ou années  
  • Et que si l’on était venu plus tôt on aura pu retarder la vitesse d’évolution de la maladie et garder plus longtemps son chien avec soi dans de bonnes conditions. 

Les soins vétérinaires ont un coût qui peut être non négligeable pour certaines personnes, ce qui peut freiner la réalisation d’un suivi régulier. Il existera toujours des solutions pour vous accompagner si cela est nécessaire : mutuelle, mettre de l’argent sur un compte d’épargne, faciliter de paiement avec le vétérinaire, aide d’associations … Alors n’hésitez pas ! 

Assurer le confort de vie de son animal jusqu’à la fin

Enfin, pour avoir un chien bien dans son corps et dans sa tête, rien de mieux que plein d’amour. Nous n’avons aucun doute, votre chien est probablement votre meilleur ami comme le dit le dicton, alors prenez soin de sa santé avec moult séances de câlin ou de jeux. Veillez à son confort avec un tapis ou un panier bien moelleux. Aidez-le à monter ou à descendre les escaliers s’il prend de l’âge et montre des difficultés … Il existe des milliers de façons de chouchouter votre chien. 

Picture of Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :

Nom(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.