Le vaccin contre la toux du chenil chez le chien

vaccin toux du chenil chien
Accès direct à vos questions via le sommaire

La toux du chenil : qu’est ce que c’est ?

La toux du chenil, également connue sous le nom de trachéobronchite infectieuse canine, est une maladie qui touche le système respiratoire du chien. Cette maladie est causée par un groupe de virus et de bactéries qui agissent soit seuls soit en s’associant. Les principaux agents pathogènes impliqués sont le virus parainfluenza, l’adénovirus canin de type II et la bactérie Bordetella.

C’est une maladie est généralement bénigne et se traduit le plus souvent par une toux sèche et persistante chez le chien. Elle peut être plus sévère chez les chiots et les chiens immunodéprimés (ceux qui ont des défenses immunitaires affaiblies). On peut observer des surinfections secondaires au niveau du système respiratoire avec des symptômes comme :

  • De la fièvre,
  • Des éternuements,
  • Un écoulement nasal (jetage)
  • Un écoulement oculaire (épiphora),
  • Une perte d’appétit …

Il s’agit d’une maladie très contagieuse rencontrée plus fréquemment dans les collectivités canines telles que les pensions, les chenils, les fermes, les expositions canines, etc. Les chiens qui fréquentent ce genre d’endroit sont des individus pour qui il est nécessaire de réaliser une vaccination contre cette maladie à titre préventif.

Le vaccin contre la toux du chenil : Un moyen de prévention

Les vaccins contre la toux du chenil

Sachez que lorsque vous faites vacciner votre chien contre les maladies essentielles recommandées, à savoir le vaccin CHPPi (Maladie de Carré, Hépatite de Rubarth, Parvovirus, et Parainfluenza virus), vous protégez, de manière partielle, contre la toux du chenil.

La valence parainfluenza virus (Pi) est incluse dans le mélange des vaccins essentiels.

Lorsque votre chien est vacciné contre l’Hépatite de Rubarth, il est protégé contre l’adénovirus canin de type I. Il développe alors des anticorps qui sont aussi efficaces contre l’adénovirus canin de type II, souvent impliqué dans la toux du chenil chez le chien. On parle alors d’immunité croisée.

Aujourd’hui, en France, il existe deux types de vaccins contre la toux du chenil.

  • Les vaccins injectables (administration sous la peau)
  • Les vaccins intranasaux (administration dans les narines)

La différence entre ces deux vaccins va être la rapidité de mise en place de l’immunité (plus rapide par voie intranasale). Les vaccins contre la toux du chenil protègent les chiens contre la bactérie Bordetella bronchiseptica et parfois le Parainfluenza virus.

Protocole de vaccination contre la toux du chenil chez le chien

Le protocole vaccinal si l’on choisit un vaccin qui va être injecté par voie sous-cutanée est le suivant :

  • Les chiens doivent être âgés au minimum de 4 semaines ;
  • La primo-vaccination consiste en 2 injections espacées de 2 à 3 semaines ;
  • Rappel annuel.

Le protocole vaccinal si l’on choisit un vaccin qui va être administré par voie intranasale :

  • Le contenu du vaccin est déposé directement dans une narine de l’animal. L’immunité qui se développe est locale.
  • L’immunité apparaît entre 3 et 5 jours après la vaccination contre Bordetella bronchiseptica. Ces vaccinations peuvent permettre de réaliser des vaccins de dernière minute sur des chiens qui devront être mis en pension au dernier moment par exemple.
  • L’âge minimum d’administration dépend de la marque du vaccin (entre 3 et 8 semaines d’âge) ;
  • Une seule administration suffit pour réaliser la primo-vaccination
  • Rappel annuel

Comme tous les vaccins, celui de la toux du chenil n’est pas efficace à 100% car on ne peut pas vacciner contre tous les agents pathogènes responsables de la toux du chenil.

La vaccination permet d’éviter les formes graves de la maladie.

Précautions d’usage avec les vaccins intranasaux contre la toux du chenil

Le vaccin intranasal est un vaccin dit « vivant atténué ». Il contient des agents infectieux, à savoir Bordetella bronchiseptica, dont le pouvoir pathogène a été diminué. C’est pour cette raison que ce vaccin est d’une grande efficacité.

Les chiens vaccinés avec le vaccin intranasal peuvent faire une petite réaction vaccinale avec manifestations de symptômes respiratoires légers pendant quelques jours : écoulement nasal ou une toux.

Ils peuvent aussi excréter la bactérie moins pathogène du vaccin pendant des périodes allant de 6 à 11 semaines. Il faut faire particulièrement attention :

  • Aux chats et aux chiens qui vivent avec le chien vacciné car ils peuvent eux aussi présenter pendant cette période, des symptômes respiratoires légers.
  • Aux personnes immunodéprimées comme les personnes ayant des cancers ou les femmes enceintes qui vivent avec le chien qui vient d’être vacciné. En effet, ces personnes fragiles pourront être sensibles aux germes excrétés (même si affaiblit) qui pourraient entraîner des symptômes non désirés. Il vaut mieux éviter ce type vaccin et préférer une forme injectable dans ces cas-là.

Prix de la vaccination contre la toux du chenil

Lorsque le vaccin est réalisé seul, il faudra compter environ 50 à 60€ pour la consultation vaccinale.

Lorsque ce vaccin est réalisé avec d’autres vaccins chez le chien, il faut rajouter 20 à 30€ au prix initial.

Le prix de la vaccination contre la toux de chenil reste relativement modéré.

Rédacteur de l’article

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.