Tout ce qu’il faut savoir sur les puces chez le chien

Un vétérinaire s'apprête à mettre une pipette antipuce à un chien
Accès direct à vos questions via le sommaire

La puce est indéniablement le parasite cutané le plus souvent mis en évidence chez le chien. Une consultation sur deux est due aux en dermatologie vétérinaire !

Bien qu’étant un parasite très fréquent et très bien connu des propriétaires canins, la puce est parfois terriblement difficile à éradiquer de nos boules de poils et de nos maisons.

Dans cet article, un vétérinaire vous explique tout ce que vous devez savoir sur ce petit insecte nuisible, comment le mettre en évidence et ce que vous devez faire en cas d’infestation.

La puce : un parasite très fréquent chez le chien

Tout savoir sur la puce

Les puces sont des parasites externes du chien :

  • Appartenant à la classe des insectes ;
  • Elles sont dépourvues d’ailes et aplaties latéro-latéralement ;
  • Leurs pattes sont adaptées pour le saut (jusqu’à 30 cm de long) ;
  • Elles mesurent environ 2 mm de long ;
  • Hématophages c’est-à-dire que les puces adultes se nourrissent de sang grâce à des pièces buccales adaptées qui leur permettent de piquer la peau. Sans cela, les puces ne peuvent pas se reproduire et pondre des œufs.

La puce, un parasite cutané du chien

Il existe plus de 2500 espèces de puces dans le monde qui peuvent parasiter des mammifères et/ou des oiseaux. Le chien peut être parasité par plusieurs espèces de puces :

  • Ctenocephalides felis (la puce du chat) dans plus de 90% des cas.
  • Mais aussi par Ctenocephalides canis (la puce du chien), Spilopsyllus cuniculi (la puce du lapin), Archaeopsylla erinacei (la puce du hérisson) et Pulex irritans (la puce de l’Homme).

Le cycle de vie de la puce

La puce est un parasite temporaire du chien puisqu’elle vit sur lui seulement au stade adulte et plus spécifiquement au moment de réaliser son repas de sang. Le reste du temps et pendant les autres stades de vie la puce vit dans l’environnement de l’animal.

Cycle de vie de la puce du chien

Une puce monte sur le chien au moment de piquer pour faire un repas de sang puis elle redescend. La puce va ensuite aller pondre ses œufs (environ 40/jour) dans l’environnement du chien parasité. Ces œufs vont éclore et les larves de puces vont fuir la lumière pour se cacher dans des endroits souvent assez inaccessibles comme les plinthes ou entre les lames de parquet. Les larves se transforment ensuite en nymphes immobiles qui vont pouvoir se transformer en puces adultes, en général quand un hôte viable passe à proximité : le plus souvent un chien ou un chat (mais parfois l’Homme). En moyenne, ce cycle de vie prend environ 1 mois à se réaliser mais les nymphes de puces peuvent survivre très longtemps dans l’environnement car elles n’ont pas besoin de se nourrir : dans des conditions extrêmes, le cycle de vie de la puce peut donc durer jusqu’à 6 mois !!!

ATTENTION : Lorsque vous voyez des puces adultes sur votre chien vous ne voyez qu’une infime fraction des puces présentes chez vous :

  • Seulement 10% des puces sont sous forme adulte ;
  • Le reste, c’est-à-dire 90% des individus sont sous forme immatures c’est-à-dire œufs (30%), larves (50%) et nymphes (10%). Ces formes ne sont pas visibles ce qui fait croire que l’infestation n’est pas aussi importante qu’elle n’y paraît. De plus ces formes de vie ne sont pas sensibles aux insecticides classiquement utilisés sur votre chien pour traiter les puces. Il faudra donc traiter plusieurs mois pour que toutes ces formes aient eu le temps de se transformer en puces adultes capables d’être tuées par les insecticides.

Comment mon chien peut-il attraper des puces ?

Contamination directe quand votre chien se trouve dans des zones infectées par des puces adultes et/ou des nymphes ou à proximité d’animaux infestés (chiens et chats). L’extérieur de votre logement est facilement contaminé par les autres animaux de compagnie qui se promènent mais aussi les mammifères sauvages et les populations de chats errants.

Contamination indirecte par notre intermédiaire lorsque les puces montent sur nos vêtements et que nous les ramenons chez nous.

Nouvelle contamination au sein même de votre logement quand vous pensez avoir réussi à vous débarrasser des puces dans votre maison mais qu’il n’en n’ait rien. Dans ces cas-là, il est fréquent qu’après quelques semaines votre chien ait du nouveau des puces : vous pensez qu’il s’est de nouveau contaminé à l’extérieur mais en fait ce sont des formes immatures qui ont fini d’évoluer pour donner de nouvelles puces adultes quand le logement n’a pas été traité correctement et/ou que votre chien n’a pas été traité assez longtemps.

Comment savoir si mon chien a des puces ?

Votre chien se gratte et vous aimeriez savoir s’il a des puces.

Dans certains cas, l’infestation est tellement importante que vous ne pouvez pas louper les puces qui courent à la surface de la peau de votre animal. Dans ce cas-là, le diagnostic est évident. Mais ce n’est pas tout le temps aussi facile et il est important de se rappeler que ce n’est pas parce que l’on ne voit pas de puce sur son chien que celui-ci n’en a pas !

En effet, si votre chien se gratte beaucoup, les puces vont être gênées et ne vont rester que très peu de temps dans le pelage de votre chien. De même, s’il se mordille et se lèche pour se gratter il peut même en avaler une partie.

Pour savoir si votre chien à ou non des puces utilisez un peigne à puce. Ces peignes ont des rangées de dents très serrées (moins de 2 mm) qui vont coincer les puces lors du brossage. Il sera alors beaucoup plus facile de trouver les quelques puces présentes sur votre chien. Cherchez aussi des signes indirects de leur présence : les déjections de puces. Les crottes de puces sont des petites saletés noires, souvent en forme de virgule que vous pouvez retrouver dans les poils de votre chien (et dans le peigne à puce). Si vous avez un doute, déposer les saletés sur un sopalin blanc et humidiez. Si une auréole rouge apparaît alors ces saletés sont bien des crottes de puces (sang de votre chien digéré), si rien ne se passe, ce sont juste de simples saletés.

peigne à puce pour chien

Quels risques pour la santé de mon chien si celui-ci a des puces ?

La pulicose

C’est le nom donné à l’infestation d’un chien par des puces.

En cas de pulicose, le principal symptôme observé chez le chien est du prurit, c’est-à-dire des démangeaisons. Ce sont les piqures qui entraînent ces démangeaisons. En fonction des individus et de l’importance de l’infestation, le prurit sera plus ou moins important.

Cette maladie parasitaire n’est pas grave en soi mais :

  • Elle peut être très handicapante pour certains chiens qui passent leur temps à se gratter.
  • Et quand l’infestation passe inaperçue c’est le logement qui finit par être extrêmement contaminé et il faut alors des mois et plusieurs types de traitement pour réussir à assainir sa maison.

 Chez les chiens très infestés, pour lesquels aucun traitement n’est mis en place, une anémie peut finir par s’installer.

La DAPP ou dermatite allergique aux piqûres de puces

Il arrive assez fréquemment que les chiens soient allergiques à la salive de puce. Dans ces cas-là, à chaque fois qu’une puce pique l’animal pour faire un repas, la peau réagit très violemment et les démangeaisons qui apparaissent sont intenses. On ne parle plus de pulicose mais de DAPP c’est à dire de Dermatite Allergique aux Piqûres de Puces.

Le plus souvent, en cas de DAPP, les démangeaisons sont localisées de la base de la queue à la moitié du dos (zone triangulaire). La peau de l’animal est très rouge car inflammatoire et les poils se raréfient du fait des démangeaisons (= alopécie). Si les démangeaisons persistent des lésions secondaires vont apparaître : surinfection bactérienne de la peau appelée pyodermite, squamosis (= pellicules), lichénification (épaississement de la peau) …

Triangle dorso-lombaire avec lésions et démangeaisons en cas de DAPP chez le chien

Triangle compris entre la moitié du dos et la base de la queue : majorité des lésions en cas de DAPP chez le chien

Parfois la DAPP se manifeste par l’apparition de lésion appelées « hot spot » ou dermatite pyotraumatique.

Les chiens atteints de DAPP se grattent presque en continu et de façon très importante. Cela devient gênant pour eux puisqu’ils passent leur temps à ça : du fait de l’anxiété entraînée par les démangeaisons constantes, leur comportement peut être altéré. Cela est aussi incommodant pour le propriétaire de l’animal car il entend son chien se gratter non stop !

En plus du traitement antiparasitaire, le vétérinaire sera souvent amené à prescrire un traitement pour lutter contre le phénomène allergique et les démangeaisons : cortisone, shampoing, antibiotiques …

ATTENTION : Chez le chien, toute maladie de la peau qui entraîne des démangeaisons doit faire penser à une infestation de puces ! Sachez cependant que si votre chien se gratte les causes sont nombreuses.

Transmission de parasites digestifs : ténia

Les puces peuvent être porteuses d’embryons de cestodes (= vers plats) appelés Dipylidium caninum, un type de ténia. Si votre chien avale des puces quand il se lèche ou se mordille, il peut se contaminer et se retrouver avec des formes adultes de vers dans l’intestin. Voilà pourquoi il est toujours recommandé de vermifuger son chien quand celui-ci a des puces.

En cas d’infestation importante par Dipylidium caninum ou chez les chiens plus sensibles (chiots, chiens malades ou âgés) il peut y avoir apparition de troubles digestifs avec diarrhée et perte de poids. Ces vers plats sont retrouvés dans les selles sous la forme de « grains de riz ». Mais une fois de plus, ce n’est pas parce que nous n’en voyez pas que votre chien n’en a pas.

Comment traiter une infestation de puces chez le chien ?

Si votre chien à des puces, lutter contre cette infestation peut se révéler difficile. Il est donc important d’utiliser des produits insecticides efficaces pendant un temps suffisamment long pour éviter toutes récidives.

En effet, la plupart des stades de vie (œufs, larves et nymphes) de la puce ne sont pas sensibles aux traitements antiparasitaires utilisés sur le chien. Il faut donc très souvent utiliser des traitements adaptés pour l’environnement pour diminuer la pression parasitaire et ne pas avoir à traiter son animal pendant des mois et des mois.

Traiter son chien et tous les animaux du foyer

Pour rappels, les puces sont des parasites de la peau non spécifique d’une espèce animale : le chien est le plus souvent infesté par la puce du chat mais pas seulement. Si votre chien à des puces, cela veut dire que tous les autres animaux de votre foyer sont susceptibles d’en avoir : chiens, chats, lapins, furets … Il faudra donc traiter tous les animaux. Le cas échéant, les animaux non traités permettront aux puces de continuer à se reproduire et l’infestation perdurera dans le temps !

ATTENTION : Certains traitements antiparasitaires pour chiens sont toxiques chez d’autres espèces notamment le chat et le lapin ! N’utilisez que des produits adaptés.

Pour traiter votre chien, il faut utiliser des traitements antiparasitaires efficaces contre les puces. Vous avez deux possibilités :

  1. Utiliser des traitements antipuces contenant des insecticides comme le fipronil ou des pyréthrinoïdes. Ces molécules vont tuer les puces rapidement dès lors qu’elles vont monter sur votre chien.
  2. Utiliser des traitements naturels répulsifs, souvent de la phytothérapie. Ce type de traitement n’est pas efficace en cas d’infestation car les puces vont quand même pouvoir continuer à se reproduire en partie. Il faut privilégier ces traitements en prévention pour les chiens peu à risques d’être contaminés.

Sachant que les nymphes de puces peuvent persister jusque 6 mois dans votre logement il faudrait normalement traiter une infestation de puces en traitant tous les animaux du foyer pendant au moins 6 mois. En fonction du degré d’infestation il est conseillé de traiter vos animaux au moins 3 mois d’affilés.

Les traitements antiparasitaires efficaces (insecticides) contre les puces existent sous forme de :

  • Pipettes spot-on. Ces produits sont à appliquer sur la peau de votre chien, au niveau de la région située entre les omoplates, en écartant bien les poils. Il est capital de ne pas laver votre chien 48h avant la pose de la pipette jusqu’à 48h après pour que celle-ci soit réellement efficace. La durée d’efficacité dépend du produit (1 à 3 mois)
  • Comprimés à faire avaler (disponible uniquement sur prescription vétérinaire). La durée d’efficacité dépend du produit (1 à 3 mois).
  • Colliers. Très faciles à mettre en place. Leur durée d’efficacité est souvent de plusieurs mois (6 à 8 mois en général).
  • Sprays. Le nombre de pulvérisation à appliquer dépend du poids de votre chien. Il faut bien répartir le produit sur l’ensemble du pelage de votre chien en faisant attention à sa tête. Chez certains chiens l’application d’un spray antipuce peut vite devenir compliquée et donc se révéler inefficace. Ces produits doivent souvent être réappliqué toutes les 3-4 semaines pour rester efficaces.
  • Shampooings antipuces. Ces antiparasitaires sont très efficaces pour tuer les puces présentes sur le chien le jour du shampoing ce qui est intéressant en cas de forte infestation. Mais ils ne sont efficaces que 2-3 jours et il faut ensuite refaire un shampoing pour continuer à tuer les puces qui montent sur votre chien. Il vaut mieux les utiliser en combinaison avec un autre type de traitement sur le long terme comme des comprimés antipuces.

Différents formats de traitements antipuces pour chien

Demandez conseil à votre vétérinaire pour choisir le type de produit adapté à votre chien et aux autres animaux présents dans votre foyer.

Traitement de l’environnement

Rappelez-vous, seuls 10% des puces sont sous formes adultes à se balader sur votre chien en cas d’infestation. Les 90% restants sont cachés dans l’environnement de votre animal : panier, couchage, coussins, canapé, parquet, parfois la voiture ….

Il est donc parfois recommandé de traiter sa maison voire sa voiture pour diminuer la pression parasitaire : c’est-à-dire soulager votre chien et avoir à le traiter moins longtemps.

Les traitements insecticides spécialisés pour l’habitat existent sous forme de spray ou de diffuseur (= fogger). Il est très important de suivre les consignes d’utilisation !

En plus de ces produits vous pouvez appliquer quelques astuces de nettoyage dans votre habitation pour éliminer plus rapidement les formes immatures de puces :

  1. Nettoyage des textiles à la machine à laver à 60°C ;
  2. Passer le balai chez vous car les vibrations font éclore les œufs ce qui fait durer le cycle de la puce moins longtemps (et donc moins de temps à traiter son chien) ;
  3. Puis passez l’aspirateur. Si aspirateur avec sac, jetez-le après avoir fait le ménage sinon nettoyez bien le réservoir de votre aspirateur.
  4. Possibilité d’utiliser un nettoyeur vapeur car la vapeur d’eau chaude sous pression peut tuer les larves de puces cachées dans votre maison.

Traiter son logement est complémentaire du traitement de son chien et des autres animaux du foyer. L’un ne va pas sans l’autre pour être complètement efficace.

Traitement antipuces en préventif chez le chien

Plus les puces ont le temps de se multiplier et plus l’infestation sera compliquée à éradiquer ce qui peut être décourageant pour les propriétaires qui suivent toutes les recommandations de leur vétérinaire !

Mieux vaut donc prévenir que guérir !!!

Les puces sont des parasites cutanés principalement retrouvés chez le chien pendant le printemps, l’été et l’automne. La contamination des animaux reste possible pendant l’hiver si celui-ci est doux.

Il est donc recommandé de traiter son chien toute l’année contre les puces (sauf hiver froid ou la surveillance est possible) en utilisant des produits insecticides efficaces. Les produits répulsifs, aussi appelés insectifuges, sont à réserver aux chiens qui attrapent peu de puces ou qui vivent dans des endroits peu contaminés.

ATTENTION : La mode est d’utiliser des produits naturels, parfois fait maison, pour lutter contre les parasites cutanés chez le chien. Ces remèdes de grands-mères ne devraient pas être utilisés avant d’avoir eu l’avis de votre vétérinaire car certaines recettes peuvent en fait s’avérer dangereuses. Sachez aussi que ces produits ne seront que répulsifs et beaucoup moins efficaces que les vrais traitements antipuces disponibles sur le marché.

Puis-je attraper les puces de mon chien ?

Bien que la puce du chien et du chat soit un parasite peu spécifique d’espèce, elle ne va pas venir piquer l’Homme tant que leur repas préféré reste à disposition. Cependant, en cas de forte infestation chez vous ou bien si les animaux ne sont plus présents dans le logement, les puces peuvent venir vous piquer. C’est particulièrement vrai pour certaines personnes qui sont plus sensibles. La meilleure solution pour vous protéger est de traiter vos animaux et votre logement quand vous mettez en évidence des puces chez vous.

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.