Peut-on donner de l’imodium à un chien qui a la diarrhée ?

peut on donner de l'imodium à un chien qui a la diarrhée ?
Accès direct à vos questions via le sommaire

Lorsqu’un chien a la diarrhée ou des selles molles, le propriétaire peut légitimement se demander s’il est vraiment nécessaire d’aller chez le vétérinaire.

La tentation est alors grande de faire de l’automédication et d’utiliser l’anti-diarrhéique humain le plus connu, à savoir l’Imodium® ou l’un de ses génériques à base de lopéramide.

Ce médicament très répandu n’est pourtant pas anodin et ne devrait pas être donné à la légère en raison des risques de complications graves qu’il peut engendrer.

Donnez de l’Imodium® à un chien ou un chiot n’est donc pas recommandé sans l’avis du vétérinaire et nous allons vous expliquer pourquoi.

Comment agit l’imodium® chez le chien ?

L’Imodium®, tout comme ses génériques, est composé de lopéramide.

Le lopéramide est une molécule dont la structure s’apparente à celle des opiacés dont la famille est constituée de substances narcotiques.

Son action dans l’intestin du chien consiste à diminuer le flux sécrétoire en augmentant l’absorption d’eau ainsi que les contractions intestinales (péristaltisme) agissant sur le transit. L’ensemble de ces 2 actions produit l’effet anti-diarrhéique voulu par l’administration de ce médicament.

Comme les opioïdes, l’Imodium® peut donc entraîner des effets secondaires notables dont la gravité dépendra du chien qui l’absorbe et de l’état de santé de celui-ci.

Est-ce que les vétérinaires donnent de l’imodium® aux chiens ?

L’Imodium® en tant que tel est rarement utilisé par les vétérinaires qui le recommandent dans des cas particuliers pour « dépanner » mais avec un suivi de l’animal.

La prescription est alors très cadrée et la dose spécifiquement adaptée afin d’éviter tout effet secondaire.

En médecine vétérinaire, on utilise néanmoins le lopéramide sous une forme adaptée et dosée pour le chien qu’on appelle Lopéral® (laboratoire Domes Pharma) ou le Diarstop® (laboratoire Biocanina).

L’usage de ce médicament n’est pas systématique et sa délivrance ne se fait qu’après consultation et sur ordonnance en raison des complications qu’il peut occasionner.

Quelles sont les complications possibles avec l’imodium® chez le chien ?

En raison de la puissance de cet opioïde de synthèse qu’est le lopéramide, les risques liés à son usage sont à prendre avec sérieux.

Parmi les effets secondaires possibles chez le chien et le chiot, on identifie :

  • La constipation est le 1er risque. L’effet du lopéramide est très efficace et peut provoquer une constipation modérée ou sévère qui peut être plus grave qu’une diarrhée. Lors de constipation grave chez le chien, des vomissements, une hémorragie digestive et des complications infectieuses sont fréquentes en plus des douleurs ressenties par l’animal.
  • L’intoxication des chiens dits « MDR 1 ». Certaines races de chiens comme le Colley, le Berger Australien, le Shetland, le Berger Blanc Suisse, le Bobtail, le Border collier et même le Berger Allemand présentent une mutation particulière au niveau d’un gène appelé MDR 1. (en savoir plus)Cette mutation a pour effet de favoriser l’accumulation de certains médicaments au niveau du cerveau jusqu’à atteindre des doses toxiques. Les symptômes observés peuvent englober des troubles digestifs (vomissements, hypersalivation), des troubles neurologiques (ataxie, parésie, convulsions), des troubles oculaires (pupilles dilatées qu’on appelle mydriase et perte de la vue), une dépression générale avec prostration du chien. Dans les cas les plus graves, le coma et la mort sont possibles.
  • Risques infectieux graves. Une diarrhée permet souvent à l’organisme d’évacuer les déchets et éléments toxiques présents dans le transit. Il en va de même pour les bactéries et virus lors d’une contamination. En ralentissant le transit avec de l’Imodium® ou de lopéramide générique, on peut provoquer une surinfection car l’évacuation des microbes est moins efficace. C’est pour cette raison que le lopéramide n’est recommandé que pour des diarrhées aigües non infectieuses chez le chien ou le chiot.
  • L’intoxication est aussi possible chez les chiots de moins de 3 mois et/ou pesant moins de 2Kg.Il est important de comprendre que les doses de lopéramide contenues dans l’Imodium® et ses équivalents sont adaptées pour un homme. Ces doses sont beaucoup plus importantes que pour un chien. L’intoxication intervient donc plus rapidement avec ces formulations destinées à l’humain. C’est pour cette raison que les formulations vétérinaires à base de lopéramide sont moins dosées pour le chien.

Quelle est la dose toxique du lopéramide chez le chien ?

La dose est variable d’un chien à l’autre et d’une race à l’autre comme nous l’avons précédemment décrit.

Pour vous faire une idée, sachez qu’une seule gélule d’Imodium® à 2mg pour adulte est toxique pour un chien MDR1 (Colley, Berger Australien…) de 20Kg ! Ca donne une idée de l’effet de cette molécule quand on sait que la notice recommande jusqu’à 8 gélules par jour pour un humain. Il convient donc de ne pas faire de l’automédication à l’aveugle avec cet antidiarrhéique et de bien mettre à l’abri l’Imodium® dans l’armoire à pharmacie.

Chiens pour lesquels l’imodium® et le lopéramide sont contre-indiqués

Retenez qu’il est risqué de donner ce médicament à votre chien sans l’avis de votre vétérinaire.

Les situations les plus à risque et dans lesquelles l’administration d’Imodium® pour chien est à éviter absolument sont les suivantes :

  • Chien ayant une mutation MDR1. Pour les races à risque listées plus haut, un test génétique existe pour savoir si notre animal est concerné ou pas.
  • Lors de constipation ou situation d’occlusion intestinale.
  • Lors de diarrhées d’origine infectieuse.
  • Pour des chiots de moins de 3 mois comme indiqué sur la notice.
  • Pour des chiens de moins de 2Kg
  • Lorsqu’il y a du sang dans les selles du chien (hémorragie digestive)

Dans tous les cas, un avis vétérinaire est vivement recommandé quand un chien a une diarrhée qui ne passe pas seule car l’automédication peut, ici, engendrer des complications graves.

En conclusion, retenez que l’Imodium®, que vous utilisez pour vous, est déconseillé pour votre chien quand il a la diarrhée.

En dehors des complications liées à la cause de cette diarrhée ou à la sensibilité de certaines races de chiens dites MDR1, la formulation humaine est trop dosée par rapport aux formulations canines.

Le chien est plus sensible que l’homme au lopéramide. La prudence est donc de rigueur si vous ne voulez pas rendre malade votre animal de compagnie.

Rédacteur de l’article

Dr Eric Trénel
Dr Eric Trénel
Vétérinaire
Fondateur de Conseils Véto

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.