Guide complet de la pancréatite chez le chat 

pancréatite chat
Accès direct à vos questions via le sommaire

Caractérisée par une inflammation du pancréas, la pancréatite est une maladie relativement fréquente chez le chat, bien qu’elle soit assez souvent difficile à diagnostiquer. Sans traitement, cette maladie peut avoir des conséquences graves sur la santé de nos félins, voire même entraîner le décès de l’animal. Alors, quand faut-il s’inquiéter ? Et comment soigne-t-on cette maladie en médecine vétérinaire ? On vous dresse un guide complet à propos de la pancréatite féline dans cet article. 

Rôle du pancréas

Le pancréas est une glande (exocrine et endocrine), indispensable à la digestion, située dans l’abdomen, en arrière de l’estomac. Cet organe libère à la fois : 

  • Des enzymes dans le duodénum (nom donné à la partie de l’intestin qui fait suite à l’estomac) : c’est le suc pancréatique qui contient des protéases, des amylases et des lipases. 
  • Des hormones dans la circulation sanguine pour réguler la glycémie, à savoir l’insuline et le glucagon
pancréas chat anatomie

Il faut savoir que chez le chat, l’abouchement des voies pancréatiques dans le duodénum est commun avec les voies biliaires. Ce rapprochement anatomique de ces 3 structures (pancréas, intestin grêle et vésicule biliaire) rend le chat particulièrement sensible à développer des affections concomitantes de ces 3 organes : on parle de triade féline qui regroupe la pancréatite, les MICI et les cholangites. 

Pancréatite chez le chat : Qu’est-ce que c’est ?

Par définition, une pancréatite résulte d’une inflammation du pancréas.  

En temps normal, le pancréas produit des enzymes digestives sous formes inactives et les stocke dans des vésicules de sécrétion en attendant leur relargage dans l’intestin au moment du repas. Lors d’inflammation, le phénomène s’emballe et les enzymes sont activées directement dans le pancréas. Elles peuvent alors digérer le parenchyme pancréatique et même essaimer dans les organes environnants entraînant d’autres lésions. 

Si elle n’est pas prise en charge, la pancréatite peut avoir des répercussions graves. En effet, si une trop grande partie du pancréas est abîmée, il va se transformer en tissu cicatriciel et ne sera plus capable d’assumer ses responsabilités. On risque alors d’observer des troubles digestifs chroniques ainsi que l’apparition d’un diabète

Pancréatite aigüe

On parle de pancréatite aigüe chez le chat lorsque le phénomène inflammatoire survient brutalement. Les symptômes exprimés par l’animal sont en général assez sévères et on parle parfois d’abdomen aigue pour évoquer les douleurs abdominales violentes exprimées par le chat malade. Mais on peut espérer une rémission complète en cas de prise en charge rapide et efficace. 

Pancréatite chronique

Néanmoins, les chats semblent plus souvent être victimes de pancréatite chronique. Cette forme de la maladie est insidieuse et elle évolue à bas bruit. Bien souvent, les symptômes passent inaperçus aux yeux des propriétaires jusqu’au moment où une grosse crise apparaît. Les lésions au niveau du pancréas sont alors, en général, déjà bien avancées, et un traitement à vie est bien souvent nécessaire pour soutenir le pancréas défaillant. 

Y a-t’il des chats prédisposés à faire une pancréatite ?

Absolument tous les chats peuvent développer une pancréatite au cours de leur vie, quel que soit leur âge, leur sexe et leur race.  

Quelles sont les causes possibles de pancréatite féline ?

Dans près de 9 cas sur 10 chez le chat, il n’est pas possible d’identifier une cause sous-jacente à la pancréatite. On parle alors de forme idiopathique. Cependant, certaines causes favorisant la maladie semblent avoir été identifiées dans l’espèce féline : 

  • Traumatisme au niveau de l’abdomen (AVP ou chat parachutiste …) 
  • Ingestion d’une nourriture grasse 
  • Infection virale, bactérienne ou parasitaire : FIV, FelV, coronavirus, parvovirus, toxoplasmose … 
  • Hypotension sévère ou déshydratation importante 
  • Troubles endocrinologiques : diabète, hypercalcémie, hyperthyroïdie … 
  • Ingestion de certains médicaments 
  • Affection dysimmunitaire  
  • Maladies inflammatoires de la sphère digestive : hépatite, cholangite, MICI … 

Quels symptômes chez le chat en cas de pancréatite ?

Le problème, c’est que les symptômes qui apparaissent chez le chat en cas de pancréatite ne sont pas du tout spécifique de cette affection. En plus, dans les formes chroniques, les symptômes sont bien souvent frustes et pas toujours facilement identifiables par les propriétaires, ce qui retarde le moment de la consultation et donc du diagnostic. 

Chez le chat, en cas de pancréatite aigüe on peut observer de l’anorexie et de l’abattement parfois associés à des vomissements et une douleur abdominale. Un ictère est parfois mis en évidence. 

Alors que dans les formes chroniques, insidieuses, les propriétaires rapportent plutôt une baisse d’appétit variable (= dysorexie) associée à une perte de poids sur le long terme et un abattement.   

Parfois les chats malades ont de la fièvre, des difficultés respiratoires et des troubles vasculaires. 

Dans tous les cas, quand l’anorexie s’installe, le chat malade risque de développer une lipidose hépatique, ce qui assombrit fortement le pronostic. 

Comment diagnostiquer une pancréatite chez le chat ?

Le diagnostic de pancréatite chez le chat est bien souvent difficile !!!  

D’une part, parce que la symptomatologie n’est pas du tout caractéristique et peut faire penser à pleins de maladies chez le chat : insuffisance rénale, gastro-entérite, hépatite, cancers … D’autant plus que l’on sait que la pancréatite est souvent combinée à autre chose dans le cadre de la triade féline. Il est donc capital de savoir s’il faut même traiter plusieurs affections en même temps. 

Votre vétérinaire traitant va donc vous proposer dans un premier temps de réaliser un bilan sanguin assez complet pour éliminer certaines de ces hypothèses et faire le point sur l’état de santé de votre chat. Plus il y aura d’organes abîmés et plus le pronostic sera mauvais. 

Mais s’il y a suspicion forte en faveur d’une pancréatite, le vétérinaire pourra réaliser : 

  • Une échographie abdominale pour mettre en évidence une inflammation du pancréas. Néanmoins, cet examen d’imagerie médical est loin d’être évident et il faut que la personne qui réalise l’échographie soit spécialisée dans son domaine pour pouvoir interpréter les images obtenues.  
  • Le dosage de la lipase pancréatique féline, peut se faire à la clinique grâce à un test rapide ou au laboratoire avec une prise de sang. C’est le test le plus sensible et le plus spécifique que l’on détient actuellement pour diagnostiquer une pancréatite chez le chat. Néanmoins, un test négatif ne permet pas d’exclure cette pathologie. 
snap test fPL en cas de pancréatite chez le chat

C’est la conjonction de ces différents examens et de la clinique, qui va permettre à votre vétérinaire de conclure et de poser ou non le diagnostic de pancréatite. 

L’histologie du pancréas est le seul examen qui permet un diagnostic de certitude. Mais pour le réaliser il faut prélever un bout du pancréas sous anesthésie générale. Le problème, les chats malades sont le plus souvent mal en point et le résultat va mettre plusieurs jours avant d’arriver. Voilà pourquoi cet examen est peu proposé par les vétérinaires. 

Comment soigner la pancréatite chez le chat ?

Le traitement va dépendre de la gravité des symptômes, du type de pancréatite (aigüe vs chronique) et de la présence ou non de pathologies concomitantes comme une cholangite, une lipidose hépatique, une MICI … 

Quand les chats sont très mal en point, une hospitalisation est presque toujours nécessaire pour mettre en place une perfusion et administrer des traitements par voie générale : antalgique, anti-vomitifs, antibiotiques … 

Pendant très longtemps, il était recommandé de mettre les animaux malades à la diète pendant au moins 48h. Cette mesure est aujourd’hui controversée, d’autant plus que l’on sait que chez le chat, le jeûn prolongé aggrave le risque de voir apparaître une lipide hépatique, maladie qui peut entraîner le décès de l’animal. 

Des mesures sont souvent rapidement mises en place aujourd’hui pour faire manger l’animal dès la phase d’hospitalisation. Une sonde de réalimentation peut notamment être posée pour permettre au chat de manger même s’il n’y arrive pas. 

Pour les cas de pancréatites plus chroniques, les traitements vont être administrés pendant un temps assez long, parfois même à vie pour certains. Notamment une supplémentation en vitamine B12, l’administration de médicaments contre la nausée pour stimuler l’appétit, antiacides … 

Si des pathologies concomitantes existent, il faudra les prendre en compte pour une bonne prise en charge thérapeutique : insuline si diabète, perfusion si crise d’urée lors d’insuffisance rénale chronique, antibiotiques si cholangite infectieuse, … 

Comme vous le voyez, soigner une pancréatite n’a rien d’anodin, ni de simple chez le chat. 

Quelle alimentation chez le chat après une pancréatite ?

Pendant très longtemps, la norme était de conseiller des croquettes très pauvres en matières grasses chez les chats qui avaient eu une pancréatite. Aujourd’hui cette mesure fait débat. Aucune étude à ce jour ne montre de bénéfice à utiliser ce type de régime chez les chats après une pancréatite, contrairement aux chiens. 

Le mieux est de discuter avec votre vétérinaire pour choisir une alimentation de qualité, très digeste et appétente, qui sera bien adaptée aux besoins de votre animal (surpoids, maladie concomitante …).  

Pancréatite féline : Quel pronostic ?

Le pronostic va dépendre de la sévérité des symptômes, de la rapidité de la prise en charge et de son efficacité. Difficile donc de donner un pronostic précis pour ce type d’affection. Quand l’épisode de pancréatite est chronique et que la prise en charge est rapide, le pronostic est plutôt “bon” avec de bonnes chances de récupération. Alors que dans les cas de pancréatites chroniques chez le chat, le diagnostic est souvent bien tardif et des lésions irréversibles sont en place.  

Dans tous les cas, si cette affection n’est pas prise en charge, l’animal finira pas en mourir. Surtout que progressivement, d’autres organes risquent d’être atteints ce qui va aggraver les défaillances. Dans le cas où une lipidose hépatique s’installe suite à une anorexie prolongée, le pronostic est sombre.

Existe t-il des moyens de prévention contre la pancréatite pour le chat ?

NON, Il n’existe pas en tant que de tel de moyens de prévenir cette affection chez le chat car les mécanismes d’apparition ne sont pas très bien connus. Ceci dit, tout faire pour avoir un chat en bonne santé est une bonne chose à faire : 

  • Choisir une alimentation de qualité, très digestes et adaptées aux besoins de votre animal 
  • Lutter contre le surpoids et favoriser l’activité physique de votre félin 
  • Vermifugation régulière pour éviter les inflammations digestives 
  • Stérilisation et vaccination pour éviter certaines maladies infectieuses graves  
Picture of Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :

Nom(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.