Chat qui bave : est-ce grave et que faire ?

chat qui bave

​Le chat qui bave est un symptôme le plus souvent inquiétant pour le propriétaire. En effet, il n’a pas l’habitude de voir son animal émettre beaucoup de salive comme un chien qui bave plus facilement.

« Mon chat bave beaucoup : que dois-je faire ? est-ce grave ? est-ce un signe de maladie ? »
Les situations sont très variables et vont du plus bénin et rassurant au plus grave. Nous allons donc vous les expliquer et vous donner les conseils vétérinaires associés.

More...

Le ptyalisme (ou hypersalivation) du chat peut être impressionnant et apparaître soudainement.
Le chat qui bave peut produire beaucoup de liquide sous forme de mousse, de bave gluante ou de salive très liquide comme de l’eau.

On parle d'hypersalivation (ou hypersialorrhée) lorsque la salive est produite en excès et "déborde" de la bouche.
Il arrive, par contre, que la salive ne soit pas produite en excès mais que le chat n'arrive pas à l'avaler.

Que votre chat bave beaucoup ou peu n’a pas de lien avec la gravité de la situation. Il peut aussi baver en continue ou de façon intermittente sans que ce soit plus inquiétant.

Le plus souvent cette salive est claire mais peut devenir rosée ou rouge en présence de sang. Une lésion de la bouche, de la gorge ou des remontées de sang digestives ou trachéales sont alors possibles.
 
Si le liquide salivaire est plus blanchâtre et malodorant (présence de pus), une infection de la gueule de votre chat est à envisager.

Dans ces 2 cas de coloration anormale du liquide salivaire, il faut quoiqu’il en soit prendre RDV chez votre vétérinaire car il y a forcément un souci de santé associé.

De la même façon, si votre chat manifeste d’autres symptômes en même temps que son hypersalivation, il faut voir le vétérinaire traitant ou de garde car ce n’est pas normal.
Parmi ceux-ci, on peut retrouver :

  • Vomissements ou Régurgitations
  • Diarrhée
  • Convulsions
  • Anorexie
  • Manifestations douloureuses au toucher ou pour manger
  • Difficultés à avaler
  • Toux
  • Pupilles dilatées (mydriase)

​​​LE SAVIEZ VOUS ?

​Beaucoup de chats bavent de façon non pathologique et plutôt par réaction émotionnelle (plaisir, stress, excitation).

​Publicité

Chat qui bave : les causes non pathologiques

Comme évoqué précédemment le chat peut se mettre à baver subitement sans maladie. Il s'agit alors, le plus souvent de causes émotionnelles mais pas seulement.

Mon chat bave quand je le le caresse

Et oui c'est possible ! Certains chats salivent de plaisir et bavent alors qu'ils se font caresser.
Le chat est alors dans un état second de bonheur absolu durant lequel il ferme les yeux, ronronne, pétrit avec ses pattes avant, se prélasse...

C'est assez déroutant mais ça ne pose aucun problème à part celui de prévoir un linge pour les essuyer. Quand ça arrive vous êtes sûr(e) de lui procurer du plaisir.

Mon chat bave quand il dort

Comme certains humains, le chat peut laisser échapper de la salive en dormant sans que cela pose souci. Ce n'est pas un peu de relâchement qui va le tuer. La vie de chat est si difficile... 😉

L'excitation peut parfois faire saliver le chat

A la manière d'un chien qui bave lorsqu'il voit sa gamelle, il arrive qu'un chat posté à la fenêtre hypersalive en observant les oiseaux. L'excitation du prédateur prêt à sauter sur sa proie est alors à son comble.

On peut retrouver cette hypersalivation lorsque le chat mâchonne de l'herbe à chat (cataire) qui a un effet euphorisant. Là encore le chat bave de plaisir sans conséquences.

Chat qui bave de stress : voiture, véto...

Vous avez peut être un chat qui est terrorisé à l'idée de changer de lieu et qui ne supporte ni les déplacements en voiture, ni les vétérinaires.

C'est assez fréquent, qu'en clinique vétérinaire, le chat stressé se mette à saliver de façon intense au point de mouiller la table d'examen ou alors d'être déjà mouillé dans sa cage de transport, effrayé par le trajet en voiture. 

Là encore rien de grave, il peut être intéressant de discuter avec votre véto pour trouver un anti-stress léger afin de l'apaiser lors de ces déplacements.

Baver en réaction à un goût désagréable

Rien de très différent des humains ici, un goût amer, un aliment acide, plante ou produit toxique... peuvent déclencher une hypersalivation réflexe qui vise alors à se débarrasser de ce goût désagréable en bouche et de l'élément déclencheur qui est alors recraché.
La salive produite en quantité joue alors le rôle de "rinçage" et de neutralisation de la sensation gênante ressentie.

mon chat bave

​L'excitation provoquée par l'herbe à chat peut le faire baver

Les causes médicales sérieuses du chat qui bave

Les causes pathologiques possibles sont nombreuses.

Lorsque l'un des cas bénins précédemment évoqués ne peut être mis en évidence ou que des symptômes supplémentaires sont présents, il est vivement recommandé d'appeler la clinique vétérinaire et de montrer votre chat rapidement.

E​n cas de doute, APPELEZ TOUJOURS VOTRE CLINIQUE VÉTÉRINAIRE ​pour être orienté(e) et montrer votre animal avant complication quitte à y aller pour pas grand chose et être rassuré(e).

Parmi les causes médicales principales, on aura :

  • Le problème dentaire (déchaussements, gingivite, abcès...) souvent accompagné d'une salive malodorante.
  • La piqûre d'insecte (abeille, guêpe, chenilles processionnaires) entraînant une forte salivation et un possible oedème de la langue par exemple.
  • La présence d'un corps étranger (Epillet, aiguille de couture,...)
  • Les troubles organiques entraînant des nausées (foie, reins, tube digestif)
  • Les tumeurs pouvant créer un blocage à la déglutition salivaire (cavité buccale, oesophage)
  • Les traumatismes (accident de la voie publique, choc) qui peuvent entraîner des fractures déplacées ou des dysfonctionnements neurologiques.
  • Une intoxication (produit ménager, médicament) souvent associé à des vomissements ou des troubles neurologiques (convulsions, tremblements)
  • Une maladie infectieuse capable de produire des lésions buccales (ulcérations, aphtes, gingivite) parmi lesquelles on retrouve le Calicivirus dans le syndrome coryza et le FIV (Sida du chat) par exemple.
  • Une anomalie des glandes salivaires ( lésion, atteinte immunitaire, tumeur, calculs)
  • Une malformation congénitale (arcades dentaires, oesophage) rare mais possible

​​ATTENTION

​​​Lorsque vous mettez des pipettes anti-puces ou anti-tiques, placez bien le produit dans le cou de votre chat.
​En effet, ils sont assez souples pour lécher entre les omoplates et attraper l'antiparasitaire. Ces produits font baver les chats systématiquement avec des troubles nerveux possibles.

Mon chat bave beaucoup, que faire ?

  1. Essayez d'identifier l'une des causes non pathologiques possible (il bave en dormant, excitation, stress, plaisir).
  2. Si vous ne comprenez pas la cause ou si vous constatez des symptômes supplémentaires, appelez la clinique pour le montrer sans tarder.
  3. Faites le tour rapide de votre domicile et du jardin pour trouver un produit toxique éventuel avec lequel il aurait été en contact.
  4. En cas d'empoisonnement ne tentez pas de le faire boire (eau, lait), vomir au risque d'aggraver sa situation
  5. Si vous avez identifié un produit ou médicament responsable, emmenez son nom ou son emballage au vétérinaire qui pourra aller plus vite dans les soins.

​Publicité

Diagnostic et traitement

Les causes d'hypersalivation du chat étant nombreuses, le vétérinaire va recueillir tous les éléments que vous pourrez lui apporter et pratiquer une auscultation complète dans laquelle l'examen de la bouche (dents, langue, glandes salivaires ...) sera primordial.

Une anesthésie générale est possible afin de mieux explorer la cavité buccale.
Si l'examen de la gueule de votre chat ne suffit pas, votre vétérinaire pratiquera des examens complémentaires:

  • Imagerie : Radio/Scanner) de la tête, du thorax ou de l'abdomen  ou endoscopie digestive.
  • Prises de sang (recherche de pathogènes, évaluation des organes)
  • Autres prélèvements : biopsies de muqueuses, ponctions salivaire, écouvillonnages biologiques

Enfin le traitement dépendra précisément de la cause diagnostiquée par votre véto.
Une hospitalisation, une chirurgie sont alors possibles suivant la gravité de la pathologie.

Dans de nombreux cas, le traitement symptomatique suffit mais il arrive que la cause soit incurable et que les soins deviennent palliatifs afin d'apporter une vie confortable à votre chat.

​Comme vous le constatez, un chat qui bave peut être le signe d'un comportement tout à fait bénin comme d'une pathologie grave
Vous avez désormais suffisamment d'éléments pour tenter de détecter l'urgence si votre chat salive beaucoup et appliquer la marche à suivre pour son bien être.

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

Chat qui bave : est-ce grave et que faire ?
57 votes, 4.81 avg. rating (96% score)

Crédit photo :Youtube, amaisa300k

Laisser un commentaire

Nom*

Adresse mail valide* (non publié)

Votre site web

>