Conseils Véto > Mon chien a un abcès : que faire ?

Mon chien a un abcès : que faire ?

L’abcès chez le chien peut être défini comme une collection de pus formant une poche sous la peau et pouvant se situer en divers endroits du corps (bouche, pattes, glandes anales, oreilles…) ou à l’intérieur de celui-ci (abcès abdominal ou thoracique par exemple).

Il existe de nombreux types d’abcès chez le chien. Ces poches purulentes peuvent être de petite taille et superficielles mais parfois plus importantes et mettre la vie de votre chien ou chiot en danger.

Que l’abcès soit fermé ou ouvert avec écoulement de pus et parfois de sang, il faut systématiquement prendre ce type de plaie au sérieux et en référer à votre vétérinaire. Un risque de contamination de tout l’organisme étant possible, il est préférable de prévenir toute complication.

​Notre vétérinaire vous explique les risques liés aux abcès canins et vous délivre les conseils adaptés pour soigner et protéger votre chien de ce type d’infections.

More...

​Formation et Causes des abcès chez le chien

Lorsqu’un chien ou un chiot est blessé accidentellement, par perforation, griffure ou morsure, la plaie peut rester ouverte et s’oxygéner durant la cicatrisation. Mais parfois, elle peut ​se refermer et « emprisonner » les bactéries en profondeur dans les tissus.

Il arrive aussi que des germes passent dans la circulation sanguine depuis un point infectieux (dents, oreilles par exemple) et que les bactéries se logent et se développent ​ailleurs dans le corps.

Parmi les bactéries le plus fréquemment rencontrées, on identifie une Pasteurelle  appelée Pasteurella Multocida mais aussi des Staphylocoques tels que Staphylococcus Intermedius

L’abcès canin se forme quand ces bactéries se retrouvent dans un milieu riche en nutriments et faible en oxygène ​favorable à leur reproduction.

La multiplication de ces microbes, associée à la réaction immunitaire, produit un liquide variant du blanc crème au verdâtre qu’on appelle du pus. L’odeur nauséabonde provient, quant à elle, de la fermentation bactérienne.

La croissance d’un abcès est souvent très rapide. On peut, parfois, constater l’apparition d’abcès gros comme des œufs ou des balles de tennis qui grossissent en à peine 48 heures.

Un abcès est entouré d’une coque fibreuse créée par le corps autour de l’infection grâce au système immunitaire. L’intérêt de cette coque pour l’organisme est de « contenir » la multiplication des germes à la zone concernée.

​Cette coque fibreuse autour de l’infection explique l’aspect cartonneux et dur de la peau dans cette zone ainsi que la nécessité d’inciser chirurgicalement un abcès qui ne s’ouvre pas pour se vidanger.
chirurgie abcès chien chiot

Types d'abcès les plus fréquents chez le chien

La localisation des abcès chez le chien est assez variable. ​Elle dépend ​surtout du point d'entrée des bactéries​.

Parmi les types d’abcès les plus fréquents chez le chien on retrouve :

L'abcès cutané superficiel ou profond

Le plus fréquent et très souvent lié à une morsure, une griffure ou encore la présence d’un corps étranger tel qu’un épillet.

Ils peuvent gonfler très rapidement et évoluer de 2 façons principalement :

  • ​L'abcès ouvert : Le pus ronge la coque protectrice vers l’extérieur et ​il s’évacue, ​parfois accompagné d'un écoulement sanguinolent​.
  • L'abcès fermé : La coque est trop solide et l’abcès gonfle. Il entraîne douleur et risque de compression des tissus périphériques.

Risques pour l’animal :

  • Compression potentielle de vaisseaux ou autres tissus organiques à proximité (exemple jugulaire dans le cou, œil au niveau de la face…)
  • Passage de germes dans la circulation sanguine avec atteinte d’organes internes distants (cœur, reins, poumons, foie…)
  • Septicémie (infection de tout le corps par le sang) avec risque vital.

L'abcès dentaire canin

Lié à la maladie parodontale qui se développe sur des gencives fragilisées et des dents peu entretenues, l’abcès buccal se développe souvent en profondeur dans la gencive.

La formation d’une poche, à proximité d’une racine dentaire, profite au développement bactérien, éventuellement renforcé par la fermentation d’aliments résiduels. L’absence d’oxygène favorise la multiplication rapide des germes.

Risques pour l’animal :
  • Extension alentour de l’infection avec possible contamination des sinus, infections nasales, oculaires, perforation de la joue, déchaussement dentaires, atteinte osseuse (ostéomyélite)…
  • Atteinte d’organes à distance comme les reins, le cœur, le foie etc…
    La richesse vasculaire gingivale permet aux germes de se disperser dans le corps.
  • Septicémie avec risque mortel

L'abcès de glande anale du chien

Les glandes anales sont au nombre de 2 chez le chien et situées de part et d’autre de l’anus. Leur sécrétion malodorante est un système de marquage qui enduit les crottes lors de leur émission afin de marquer le territoire.

Elles leur permettent également ​de se reconnaître entre eux. C’est d’ailleurs ce qu​'ils sentent lorsqu’ils se reniflent le derrière.

Il arrive fréquemment que ces glandes se bouchent pour différentes raisons (constipation, selles molles, inflammation…) provoquant alors une rétention des sécrétions qui peut conduire à un abcès.

La présence d’épillet dans l’un ou l’autre sac anal n’est pas rare et provoque aussi une abcédation.

Risques pour l’animal :

Mêmes causes, mêmes effets ! Des dégâts tissulaires locaux ainsi que des contaminations à distance pouvant induire une septicémie sont tout à fait possibles.

​Cas particulier du phlegmon

Pour faire simple, un phlegmon est un type d’abcès ou la coque contenant le pus ne se forme pas ou n’a pas le temps de se former. L’abcès se diffuse alors très rapidement dans les tissus comme le ferait un épanchement ou un œdème.

Le risque infectieux généralisé est plus important ici et la gestion médicale du phlegmon est un peu plus compliquée.

Symptômes des abcès canins

Les abcès du chien ou du chiot peuvent provoquer de nombreux symptômes variés. Voici les plus courants qui vous mettront sur la piste de cette affection :

  • Gonflement local plus ou moins important, mou ou très dur au toucher
  • Fistule avec écoulement de pus : c’est le cas le plus simple. Un trou est visible à la surface de la peau. Si la quantité de pus est faible, on constate juste un peu de poil collé et si la production est importante, l’écoulement est clairement visible.
  • Une inflammation locale (rougeur) fréquente avec chaleur au toucher
  • Douleur vive au toucher
  • Fièvre fréquente avec une température pouvant monter jusque dans les 40°C mais pas de façon systématique.
  • Perte d'appétit.
  • Fatigue marquée (léthargie)
  • Léchage ou mordillement excessifs de la zone (fréquent pour les épillets)
  • Perte de poils sur la zone
  • Saignement ou suintement autour de la plaie
  • Odeur forte et nauséabonde sur un abcès ouvert ou un abcès buccal (mauvaise haleine)
  • Autres symptômes locaux ou généraux liés à la compression de la ​masse purulente ou l’infection profonde.

Ces signes peuvent apparaître ensemble ou de façon isolée et pas forcément au même moment.
Pour chacun de ces symptômes, il faudra être vigilant(e) et appeler votre vétérinaire afin d’en déterminer la cause et de la traiter.

Un abcès est souvent très inconfortable pour votre chien donc ne perdez pas de temps car son bien-être dépend de vous.

​Diagnostic de l'abcès du chien

Identifier un abcès sur votre chien quand la masse est grosse, d’apparition rapide et que du pus s’en échappe est assez simple. Il faudra néanmoins en déterminer la cause et s’assurer que la guérison se déroule bien pour votre toutou. Prenez RDV chez votre vétérinaire traitant qui vous aidera à le soigner.

Dans de nombreux cas, les choses ne sont pas si évidentes. La masse peut se confondre avec une tumeur, une autre collection, un œdème éventuellement.
Pour les abcès internes, il vous est tout simplement impossible de les détecter visuellement!

Votre vétérinaire ​examinera votre chien en consultation et pratiquera des examens complémentaires selon la nécessité :

  • L’examen clinique et la palpation sont essentielles mais parfois insuffisants
  • Des examens sanguins sont souvent utiles (marqueurs infectieux, globules blancs)
  • Une ponction de la masse pour en déterminer la nature aussi.
  • Il est fréquent d’employer l’imagerie (radios, échographie, scanner parfois) pour détecter des abcès profonds

Faites confiance à votre véto qui maîtrise la démarche diagnostique pour détecter ce type de foyer infectieux.

​Traitement des abcès chez le chien et le chiot

Peut-on soigner l'abcès de son chien à la bétadine ?

Pour un abcès limité et ouvert, vous pouvez initier un nettoyage local à la bétadine solution ou savon avec l’aide de compresses (pas de coton pour éviter les fibres dans la plaie).

Il n’en reste pas moins fortement recommandé de montrer votre chien au vétérinaire pour déterminer la cause de l’infection et s’assurer de l’absence de complications ou de corps étranger dans la blessure.

Pour tout autre type d’abcès la bétadine sera insuffisante et vous ne ferez que retarder le traitement de votre animal de compagnie qui risque de souffrir durant ce temps.

​Comment le vétérinaire traitera l'abcès de mon animal ?

Les soins apportés au chiot ou chien concerné dépendent directement du type d’abcès et de l’état général constatés par le vétérinaire.

Le traitement d’abcès externes ouverts ou fermés est relativement aisé pour n’importe quel vétérinaire.

Ce traitement comprend habituellement l'incision de l'abcès pour un drainage approprié ou son ablation chirurgicale. Celle-ci peut se réaliser avec une anesthésie générale ou locale au besoin.

Dans le cas de phlegmon ou d’abcès très productif en liquide inflammatoire, la pose d’un drain n’est pas exclue.

L’usage d’antibiotiques est incontournable et sera adapté au type de bactéries incriminées. Ne donnez donc jamais d’anciens antibiotiques à votre animal au risque de créer des résistances.

Les anti-inflammatoires sont également utilisés fréquemment pour assurer le confort de l’animal et calmer le gonflement inflammatoire.

Une surveillance est indispensable et le port d’une collerette parfois recommandé pour protéger la zone soignée du léchage ou grattage

abcès chien collerette chirurgie

Le traitement des abcès internes est un peu plus long et complexe.

Un traitement antibiotique de plusieurs semaines peut être prescrit mais si cela ne suffit pas et que la zone est accessible, une chirurgie n’est pas à exclure !

Le risque de rupture d’un abcès profond n’est pas à négliger d’où la nécessité d’être réactif (-ve).

Pour les abcès dentaires, l’intervention de dentisterie ​amène souvent le praticien à retirer des dents. Idem pour les sacs anaux infectés.

Vous l’aurez compris en lisant nos conseils sur les abcès du chien et du chiot ! Votre réactivité face à toute plaie visible sur votre animal ainsi que face à tout symptôme inhabituel est indispensable.

Plus votre chien est pris en charge rapidement et soigné de façon adaptée, moins il y a de risques de complications. Votre animal est plus confortable et vous limitez tout à la fois, le stress et les frais vétérinaires.

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

Mon chien a un abcès : que faire ?
31 votes, 4.90 avg. rating (97% score)


>

Le site Conseils Véto utilise des cookies afin de faciliter et personnaliser votre navigation. Vous pourrez les contrôler en suivant nos conseils via le lien suivant Gérer les Cookies

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer