Hypothermie du chien et du chat : causes et solutions

L’hypothermie peut être dangereuse pour votre chien ou votre chat. Cet article vous aide à comprendre ce qu’est l’hypothermie et comment protéger votre chien ou votre chat de celle-ci.

Qu’est ce que l’hypothermie chez le chien et le chat ?

L’hypothermie est définie par le passage de la température du corps en dessous de la température normale du chien ou du chat.

L’hypothermie du chien ou du chat peut être liée à une maladie affaiblissant le corps qui devient incapable de produire suffisamment de chaleur pour maintenir celle-ci dans la norme. Elle peut également être due à l’exposition du corps à une température basse de façon prolongée, le chien ou le chat consommant alors ses réserves énergétiques jusqu’à ne plus pouvoir maintenir sa chaleur corporelle.

En dessous de 36 à 36,5°C, l’hypothermie devient marquée et sous 35°C l’état est considéré comme critique. Une chute plus prononcée de la température corporelle peut alors déboucher sur le décès de l’animal.

L’hypothermie des chatons et des chiots est un risque sérieux à prendre en compte. En effet, dans les premiers temps de leur vie, ils sont très sensibles à la température extérieure car leur « système de chauffage » n’est pas assez développé. Il convient de les laisser près de leur maman, de surveiller qu’ils têtent bien et que l’environnement soit suffisamment chauffé.

Hypothermie chez le chien ou le chat : que faire ?

Comment gérer l’hypothermie des chiots et des chatons ?

C’est l’hypothermie la plus fréquente. En effet, les chiots et chatons ont des capacités plus faibles pour se réchauffer. Ils présentent donc plus de risques de se refroidir. Ceci est d’autant plus vrai dans les premières semaines de vie.

Il faut donc s’arranger pour éviter le refroidissement du corps et réagir vite en cas d’hypothermie. Comme on l’a vu ci-dessus, une baisse sévère de la température peut être mortelle.

On fera donc en sorte :

Placer ou replacer le chiot ou le chaton près de sa mère quand cela est possible. Celle-ci le réchauffera.
Complétez le nid avec des couvertures qui augmenteront la chaleur et rendront l’espace plus douillet.
Utiliser des bouillottes d’eau chaude entourées d’un linge pour éviter les brûlures.
– L’usage d’un tapis chauffant peut aider. Veiller à en utiliser un à température limitée, là encore pour éviter les brûlures.
Les lampes infra-rouges sont très efficaces. La température qu’elle dégagent maintient un environnement chaud autour du petit.
– Gardez chiots et chatons dans des pièces chaudes et sans courants d’air.
En cas d’état dégradé, direction immédiate vers le vétérinaire qui pourra, en plus des conseils pré-cités, apporter un soutien avec des perfusions chaudes lorsque cela est nécessaire.

Hypothermie des chiens et des chats (adultes) : quelles causes et solutions ?

Elles sont plus rares et souvent liées à des affaiblissements généraux lors de maladies. Cependant, l’exposition prolongée à de basses températures, chez des animaux de faible gabarit, peut également provoquer une hypothermie.

En cas de maladie, c’est bien évidemment le vétérinaire qui gérera votre compagnon. S’il s’agit d’une exposition prolongée au froid, vérifiez qu’il n’y a pas de gelures et appliquez les mêmes recommandations que pour les chiots et chatons.

Prenez toujours garde aux brûlures éventuelles avec des bouillottes ou tapis trop chauds. Intercalez des tissus ou couvertures si vous n’êtes pas sûr(e) de la température générée.

Il est possible de placer l’animal dans un bain d’eau tiède (surtout pas chaude > douleur assurée) en ne faisant tremper que les pattes. Le flux sanguin distribuera la chaleur au reste du corps.

Pour éviter ces soucis, il est possible d’utiliser des vêtements adaptés pour protéger le corps (et parfois aussi les pattes) de votre compagnon. Lors de grands froids, évitez également de laisser votre chien ou chat, sans activité, dehors. Pensez à adapter son espace pour l’aider à se réchauffer si ce n’est pas possible de le rentrer.

Lutter contre l’hypothermie chez le chien et le chat n’est pas compliqué. Néanmoins, appelez systématiquement votre vétérinaire lorsque l’état général est dégradé ou affaibli afin de ne pas aggraver la situation de votre animal.

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

Hypothermie du chien et du chat : causes et solutions
35 votes, 4.31 avg. rating (86% score)