Vaccins obligatoires chez le chien pour voyager

vaccins obligatoires chien pour voyager
Accès direct à vos questions via le sommaire

Il n’est pas possible de partir en voyage avec son chien en s’y prenant à la dernière minute.

Selon la destination, des mesures doivent être prises pour s’assurer que vos animaux voyagent dans la légalité, surtout en ce qui concerne les vaccinations. Si ces démarches ne sont pas faites en temps et en heure, vous ne pourrez peut-être pas entrer dans le pays d’arrivée avec votre chien et sa santé pourrait être mise en danger.

Nous vous accompagnons dans cet article pour connaître les vaccinations obligatoires pour voyager avec votre chien et les principales démarches associées, qui peuvent varier d’une destination à une autre.

Certains vaccins sont-ils obligatoire pour voyager avec son chien ?

Le seul vaccin obligatoire pour les chiens qui voyagent en dehors du territoire français est celui contre la rage.

D’autres vaccinations sont bien sûr fortement recommandées pour les chiens, qu’ils voyagent ou non. Ces autres maladies contre lesquelles les chiens sont vaccinés (maladie de Carré, Hépatite de Rubarth, parvovirose et leptospirose) sont plus ou moins répandues dans le monde et toutes peuvent être fatales.

Si vous voyagez en dehors de l’Union Européenne, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des ambassades ou des services vétérinaires car certains pays peuvent rendre ces vaccinations obligatoires pour entrer sur leur territoire. Des vaccins, comme celui contre la leishmaniose, peuvent vous être recommandés avant votre départ pour mieux protéger votre chien, en fonction de votre destination.

Rappels à propos de la vaccination antirabique chez le chien

Cadre réglementaire à propos du vaccin rage

Pour avoir le droit d’être vacciné contre la rage, un choit doit absolument :

  • Être âgé de plus de 12 semaines (3 mois)
  • Être identifié avec une puce électronique. Si un chien a été tatoué avant juillet 2011 et que celui-ci est toujours parfaitement lisible, on peut se contenter de cette identification pour voyager. Si le tatouage n’est pas très bien lisible ou s’il a été réalisé après juillet 2011 il faut réalisation une double identification avec pose d’une puce électronique pour pouvoir sortir du territoire français.
  • Avoir un passeport européen (ne peut être remis qu’à un chien identifié). Ce document est le seul qui permet de certifier que le vaccin contre la rage a été réalisé.

En cas de primovaccination, il faut attendre 21 jours après l’injection pour que le vaccin rage soit considéré comme efficace et valable aux yeux de la loi pour traverser les frontières (si les rappels sont effectués dans les temps, il n’y a plus de délai d’attente après les injections).

Un chiot qui a reçu sa primovaccination antirabique dès l’âge de 12 semaines ne peut donc pas voyager avant l’âge de 15 semaines.

La durée de protection du vaccin rage chez le chien varie entre 1 et 3 ans, en fonction de la marque de vaccin utilisé.

Le titrage antirabique, une preuve d’efficacité de la vaccination

Un titrage antirabique est une analyse qui permet de mesurer le taux d’anticorps antirabique présent dans l’organisme de l’animal vacciné avec une prise de sang. Cette mesure permet d’être sûr que les anticorps sont présents en quantité suffisamment élevée pour assurer une protection efficace contre la maladie.

Pour se rendre dans certains pays en dehors de l’Union Européenne, la réalisation d’un titrage antirabique peut être exigée. Sa réalisation est surtout importante pour pouvoir revenir dans l’UE (et la France) après avoir voyagé dans la région où la situation sanitaire contre la rage n’est pas maîtrisée. En effet, on est sûr, avant même le départ, que le chien vacciné ne pourra pas contracter la maladie sur place et il peut donc revenir sans crainte de contaminer des animaux et des personnes une fois de retour.

Dans ces cas-là :

  • Le titrage antirabique doit être réalisé au moins 3 mois avant le début du voyage (parfois encore plus longtemps selon les destinations) ;
  • Et 30 jours après l’injection du vaccin contre la rage.

Cette analyse ne peut être effectuée que dans les laboratoires agréés par l’Union Européenne.

Le taux doit être supérieur 0,5 UI/ml pour que la vaccination soit considérée comme efficace. En dessous 0,5 UI/Ml, il faudra revacciner votre chien et réaliser de nouveau un titrage antirabique 30 jours après la dernière vaccination pour pouvoir voyager. C’est pour cette raison qu’il est important de prendre rendez-vous bien votre départ pour éviter de ne pas pouvoir partir avec votre animal.

Si le résultat du titrage antirabique est supérieur à 0,5 UI/ml, le titrage restera valable pendant toute la vie de votre chien uniquement si tous les rappels de vaccination contre la rage sont bien réalisés avant la date d’échéance, au jour près ! Si vous dépassez ne serait ce que d’un jour la date du rappel, le titrage réalisé ne sera plus valable et il faudra réaliser une nouvelle analyse si vous avez de nouveau besoin de voyager dans une région à risque.

Voyage en France avec son chien

Aucune vaccination, même contre la rage, n’est obligatoire pour voyager en France métropolitaine et ce, quel que soit le moyen de transport utilisé, sauf si votre chien est un chien de catégorie (le vaccin rage est une obligation légale dans ce cas-là).

Si vous voulez voyager avec votre chien en Corse, en Guadeloupe, en Martinique et à la Réunion, le vaccin rage n’est pas obligatoire car on considère que l’on reste sur le territoire national.

Attention, certaines compagnies aériennes et maritimes peuvent malgré tout exiger que votre chien soit vacciné contre la rage.

Si vous prenez l’avion et qu’une une escale a lieu dans un autre pays, on considère que vous quittez le territoire français et votre chien doit être absolument être vacciné contre la rage (et respecter toutes les obligations liées à ce pays).

Soyez donc très prudent lorsque vous achetez des billets d’avion ou de bateau et renseignez-vous bien sur l’itinéraire et les demandes des compagnies.

En cas de voyage vers les autres départements et collectivités d’outre-mer, les obligations à respecter pour pouvoir entrer sur le territoire sont différentes :

  • Guyane / Mayotte / Saint Pierre et Miquelon : vaccination antirabique à jour pour les chiens.
  • Nouvelle-Calédonie / Wallis et Futuna / Saint-Martin / Polynésie française : vaccination contre la rage également obligatoire mais associée à plusieurs autres obligations en fonction de la destination : réalisation d’un titrage antirabique, permis d’importation à demander, certificat sanitaire de bonne santé à réaliser avant le départ ou par les autorités sanitaires à l’étranger, traitement contre les puces, tiques et/ou vers digestifs, quarantaine à l’arrivée …

La majorité des compagnies aériennes et maritimes demandent de fournir avant l’embarquement un certificat de bonne santé pour votre chien, réalisé la semaine avant le voyage. Contactez votre organisme de transport afin de connaitre les dispositions à prendre.

Voyage au sein de l’Union Européenne avec son chien

Une réglementation commune a été mise en place au sein de l’UE pour faciliter le transport des animaux et les démarches associées. Si la France est votre point de départ, quel que soit le pays où vous voulez vous rendre au sein de l’UE, il faudra que votre chien soit :

  • Vacciné contre la rage depuis plus de 21 jours (rappels bien à jour)
  • Avoir plus de 15 semaines (âge minimum légal pour voyager)
  • Être identifié par puce électronique (pour rappel, un tatouage est accepté si réalisé avant juillet 2011 et s’il est parfaitement lisible)
  • Posséder un Passeport Européen où est ratifié la vaccination antirabique (nom du vaccin, numéro de lot, date de vaccination, début d’efficacité et date du rappel)

Cette réglementation est aussi valable pour les destinations européennes, mais hors UE, suivantes : l’Islande, la Suisse, Saint-Marin, la Norvège, le Liechtenstein, le Vatican, Monaco et Andore.

En Irlande, à Malte, au Royaume-Uni et en Finlande, en plus des obligations précédentes, il est nécessaire de traiter son chien contre certains parasites, avec des molécules spécifiques, entre 1 à 5 jours avant le départ. Ces antiparasitaires doivent être donnés à l’animal par le vétérinaire et indiqués dans le Passeport Européen.

Toutes ces choses sont indiquées dans le passeport de votre chien et seront vérifiées par les autorités sanitaires à l’arrivée dans le pays. Si votre animal n’est pas en règle, il pourra être mis en quarantaine (à vos frais) ou bien être renvoyé dans votre pays d’origine.

Nous vous rappelons que la majorité des compagnies aériennes et maritimes demande la réalisation d’un certificat de bonne santé pour votre animal chez le vétérinaire dans les jours qui précèdent l’embarquement. Prenez contact avec de votre organisme de transport.

Voyage hors Union Européen avec son chien

Si vous voyagez avec votre chien hors de l’UE, il faudra respecter la règlementation du pays de destination. L’ambassade du pays ou les services vétérinaires (DDCSPP) pourront vous renseigner.

Pour un voyage en dehors de l’UE il faudra a minima veiller à ce que votre chien :

  • Soit âgé de plus de 15 semaines (12 semaines + 21 jours d’attente après le vaccin) ;
  • Soit identifié par puce électronique ;
  • Possède un Passeport Européen ;
  • Que la vaccination antirabique soit à jour et bien indiquée dans le Passeport ;
  • Qu’un titrage antirabique ait été fait dans les délais, avec un taux supérieur à 0,5 UI/ml ;
  • Ait un certificat international de bonne santé, réalisé quelques jours avant le départ (la durée peut varier en fonction des pays). Ce certificat doit être signé par le vétérinaire traitant et doit parfois co-signé par un vétérinaire des services vétérinaires (DDCSPP) avec lequel il faut prendre rendez-vous.

Certains pays peuvent demander une mise en quarantaine avant le départ ou à l’arrivée, avoir d’autres formulaires à remplir, rendre obligatoire la vaccination contre d’autres maladies, demander que les chiens soient traités contre les parasites internes et/ou externes …

Toutes ces démarches seront contrôlées par les autorités sanitaires à l’arrivée dans le pays. Si votre chien n’est pas en règle il risque (à vos frais) :

  • D’être mis en quarantaine, le temps que toutes les démarches nécessaires soient effectuées
  • D’être renvoyé dans son pays de provenance.
  • Plus rarement, l’euthanasie peut être demandée si le chien ne peut ni être mis en quarantaine ni être renvoyé !!!

Voyager avec son chien est un projet à bien préparer. Il ne faut pas hésiter à en discuter avec votre vétérinaire dès que vous en avez l’idée. Votre vétérinaire pourra vous accompagner dans vos premières démarches et vous donnera une idée des délais à respecter ainsi que les coûts engendrés.

Rédacteur de l’article

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.