Bi-nutrition chez le chat : mise en place et bénéfices pour la santé

bi nutrition chez le chat (alimentation mixte) : croquettes et pâtées
Accès direct à vos questions via le sommaire

Depuis longtemps maintenant, les croquettes sont considérées comme l’aliment idéal à distribuer à son chat pour qu’il soit en bonne santé. Pourtant, nombreux sont les propriétaires de félins à distribuer régulièrement aussi de la pâtée à leur animal pour leur faire plaisir.

On sait aujourd’hui que la bi-nutrition (ou alimentation mixte) chez le chat est recommandée par les vétérinaires car elle présente de nombreux bienfaits pour leur santé. Notre vétérinaire vous explique dans cet article ce qu’est exactement la bi-nutrition, quels sont ses avantages et comment la mettre en place correctement.

La bi-nutrition : qu’est-ce-que c’est ?

La bi-nutrition, aussi appelée alimentation mixte, consiste à combiner une alimentation sèche (croquettes) et humide (pâtées, mousses, terrines) pour son animal. De cette façon, on bénéficie des bienfaits des deux types d’aliments pour son compagnon.

Avant, donner uniquement de la pâtée à son chat, ou en association avec des croquettes était controversé car :

  • Il est plus difficile de calculer une ration journalière quand on associe deux aliments différents. Les propriétaires avaient tendance à suralimenter leur chat avec un risque important de surpoids ;
  • Les croquettes sont considérées comme un aliment plus sûr au niveau hygiénique et sont souvent plus équilibrées que les pâtées ;
  • Les aliments humides favorisent la formation du tartre car ils « collent » sur les dents ;
  • Les aliments humides sont souvent plus appétents et, si on a un chat dont l’appétit est capricieux, on court le risque qu’il trie dans sa gamelle et refuse de manger ses croquettes ;
  • Enfin, les pâtées étant très riches en eau, il faut beaucoup plus de pâtée que de croquettes pour combler les besoins énergétiques quotidiens de son animal de compagnie. Donc nourrir son chat avec de la pâtée uniquement n’est pas très rentable d’un point de vue économique.

La bi-nutrition est de plus en plus recommandée par les professionnels de santé animale car de nombreuses études scientifiques ont depuis démontré son intérêt dans de multiples situations dans l’espèce féline.

Bienfaits de la bi-nutrition dans l’espèce féline

Lutte contre la néophobie alimentaire

Le chat est une espèce qui a tendance à développer de la néophobie face aux nouveaux aliments qui lui sont proposés. L’avantage de la bi-nutrition c’est de pouvoir habituer son chat à différents goûts (poulet, bœuf, poisson…) et textures (croquettes, pâtées, mousses, terrines…). On réduit ainsi le risque de voir son chat refuser de s’alimenter lorsqu’on lui propose une nourriture différente. La bi-nutrition est particulièrement intéressante chez les chatons et les jeunes chats afin de lutter contre ce phénomène de néophobie alimentaire. En effet, il est plus facile de les habituer à la nouveauté que les chats adultes ou âgés.

Pour un chat qui aura été habitué à recevoir des sources de nourriture différentes au cours de sa vie, il sera plus simple d’adapter son alimentation. Que ce soit en raison de son âge, d’une stérilisation ou d’une maladie chronique, vous pouvez en effet être amené à modifier l’alimentation de votre animal du tout au tout, dans son intérêt.

Dans la même idée, des chats qui auront eu l’occasion de manger des aliments différents au cours de leur vie auront une flore digestive (= microbiote intestinal) plus variée et moins sensible aux variations alimentaires.

Meilleure appétence de la ration

Les aliments humides ont tendance à être plus appréciés par les chats, ce qui peut être intéressant à exploiter chez les chats ayant un appétit capricieux, ou chez les chats âgés qui ont du mal à s’alimenter suite à des problèmes de santé (douleurs dentaires, nausées en cas d’insuffisance rénale ou autre pathologie…). Bien évidemment, les goûts de votre chat ne se discutent pas. Certains préfèreront les croquettes aux aliments humides. Au sein même des aliments humides, certains préfèreront une texture particulière par rapport à une autre. Avec la bi-nutrition, on propose ainsi un certain équilibre entre les différents types de nourriture.

Favorise le sentiment de satiété

Les croquettes au sens strict du terme ne sont pas des aliments très rassasiants. Il faut, en général, que le chat puisse en manger une grosse quantité avant de ne plus avoir faim. A l’opposé, les aliments humides sont riches en eau : près de 70 à 80% en fonction des types d’aliment et des marques. Ils prennent donc beaucoup de place dans l’estomac ce qui favorise ce sentiment de satiété.

On peut donc, avec des croquettes à disposition (en libre-service ou par le biais d’un distributeur) pendant la journée, respecter les besoins de « grignoteur » de son chat en lui permettant de faire de fréquents petits repas. Et par ailleurs, en lui donnant plusieurs fois de la pâtée, lui permettre d’être bien repu. La bi-nutrition est donc idéale chez les chats gloutons, les chats en surpoids ou bien chez ceux à qui l’on veut éviter de grossir (chat d’intérieur, chat stérilisé …).

chat obèse du fait sédentarité et car est glouton

Favorise l’état d’hydratation

Les chats sont généralement de petits buveurs qui ont besoin d’être stimulés pour s’hydrater correctement pendant la journée : plusieurs points d’eau dans le logement, fontaine à eau, bi-nutrition…

Distribuer de la pâtée à son chat, en plus de croquettes, c’est s’assurer qu’il s’hydrate inconsciemment alors même qu’il prend son repas. Pour rappel, les aliments humides pour chats contiennent environ 70 à 80% d’eau contre 8 à 10% pour les aliments secs.

On sait que le manque d’hydratation est un facteur favorisant pour les problèmes urinaires (= cystites, quelles que soient leur cause) chez le chat et un facteur aggravant lors de maladies rénales. Distribuer une partie de la ration journalière de son chat sous forme de pâtée, c’est lui permettre d’être mieux hydraté et favoriser une bonne hygiène urinaire et rénale chez le chat adulte et chez le chat senior.

Hygiène bucco-dentaire : avantage et inconvénient

Le problème de l’alimentation humide, sous toutes ses formes, c’est qu’elle a tendance à laisser des résidus entre les dents de votre animal, ce qui favorise grandement le développement de la plaque dentaire et le dépôt de tartre. On le sait, le tartre finit par entraîner des conséquences parfois importantes pour votre compagnon : gingivite, douleurs, mauvaise haleine, difficultés à manger, déchaussement dentaire… Les croquettes, à l’inverse, de par leur consistance qui favorise la mastication, présentent une sorte d’effet mécanique sur la surface des dents mimant un brossage dentaire.

Voilà pourquoi il est préférable de ne pas nourrir son chat uniquement avec de la pâtée. La bi-nutrition permet de conserver une part d’alimentation sèche pour « nettoyer les dents » de son chat chaque jour, même si bien évidemment cela ne remplace pas un vrai brossage dentaire avec une brosse à dents ou l’utilisation de dentifrice en poudre ou à croquer.

hygiène dentaire chez le chat : intérêt de la bi-nutrition

Y-a-t-il un intérêt à mettre en place la bi-nutrition pour mon chat ?

Pour résumer, nous avons vu que mettre en place une alimentation mixte chez le chat permet notamment de lutter contre la néophobie alimentaire, favorise la satiété et l’état d’hydratation. Elle est donc idéale chez quasiment tous les chats :

  • Chatons et jeunes chats pour les habituer à différents goûts et textures d’aliments ;
  • Chats stérilisés pour maintenir un poids de forme optimal (favoriser le sentiment de satiété) ;
  • Chats d’intérieur sédentaires et qui peuvent s’ennuyer. Augmenter le volume de nourriture dans leur gamelle permet de lutter contre la prise de poids ;
  • Chats gloutons pour les mêmes raisons que précédemment ;
  • Chats ayant une tendance à faire des cystites, quelles que soient leur origine (cristaux, calculs, stress, infections urinaires…) ;
  • Chats âgés pour soutenir la fonction rénale qu’elle soit défaillante ou non …

Mise en place de la bi-nutrition chez le chat

Toujours réaliser une transition alimentaire

Si votre chat ne mangeait jusqu’à présent que des croquettes, introduisez progressivement la pâtée en petite quantité sur 7 à 10 jours. Cette transition alimentaire va permettre à votre chat de s’habituer au nouvel aliment mais également à sa flore intestinale de s’adapter à la nouvelle composition. Dès que vous souhaitez changer de type de croquettes ou de pâtées, réalisez bien une transition alimentaire sur plusieurs jours pour éviter les désordres digestifs de type diarrhée et/ou un refus de s’alimenter.

Quel rythme de distribution ?

Pour respecter les besoins de votre chat il est préférable de :

  • Distribuer la pâtée en 2 ou 3 fois dans la journée pour faire autant de repas consistants ;
  • Laisser à disposition des croquettes pour permettre à votre chat de grignoter plusieurs fois. Si votre chat sait se réguler, vous pouvez laisser les croquettes de la journée dans une gamelle en libre-service. Si ce n’est pas le cas, privilégiez l’utilisation d’un distributeur automatique qui distribue plusieurs repas pendant la journée ou encore de jouets comme un pipolino ou des jeux d’intelligence …
jeu d'intelligence chez le chat pour manger moins vite

Donner les bonnes doses de nourriture

Le risque lorsqu’on fait de la bi-nutrition pour son chat, c’est de surestimer la quantité à donner en pâtée et en croquettes et donc de faire prendre du poids à son compagnon. En moyenne, on estime que 30 grammes de croquettes correspondent à 100 grammes de pâtée, d’un point de vue énergétique. Bien évidemment, cette vision est simpliste car cela dépend complètement de la densité énergétique et donc de la composition des différents aliments.

L’idéal reste de demander à votre vétérinaire de déterminer avec précision quelle quantité de croquettes retrancher de la gamelle en fonction de la quantité de pâtée que vous donnez chaque jour. De cette manière, vous proposerez à votre animal la bonne quantité de nourriture pour combler ses besoins énergétiques et il ne prendra, ni ne perdra de poids.

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.