Apprentissage de la propreté chez le chiot : Nos astuces pour réussir !

apprentissage de la propreté chiot : conseils et astuces
Accès direct à vos questions via le sommaire

Avoir un chiot, ce n’est pas de tout repos. Vous vous retrouvez face à cette petite boule de poils qui découvre le monde et qui doit découvrir tous les codes nécessaires pour bien cohabiter avec vous et ses congénères. L’apprentissage de la propreté est un des apprentissages qui pose le plus de tracas à certains propriétaires. En effet, il n’y a rien de plus désagréable que de marcher de bon matin dans une flaque de pipi. Mais être propre ne s’apprend pas en un jour et de mauvaises réactions de notre part peuvent retarder les progrès du chiot. Un vétérinaire vous délivre ici ses meilleurs conseils pour que l’apprentissage de la propreté se passe au mieux et le plus rapidement possible !

A partir de quel âge commencer l’apprentissage de la propreté chez le chien ?

Avant deux mois, il est illusoire de vouloir apprendre à un chiot à être propre. Il est incapable de se retenir car ses sphincters ne sont pas encore matures et donc compétents. Avec l’âge, le chiot va obtenir progressivement le contrôle de ses sphincters et sera de plus en plus capable de se retenir.

L’apprentissage de la propreté peut commencer progressivement après l’adoption, dès que le chiot arrive dans votre foyer. Ne retardez pas trop cet apprentissage :

  • Sous prétexte que votre chiot n’est pas vacciné. La plupart des maladies contre lesquelles il existe un vaccin chez le chien sont dues à des virus extrêmement résistants dans l’environnement, que vous pouvez ramener sous vos chaussures, directement à la maison. Rester à la maison pour le protéger n’est donc pas une bonne excuse. Votre chiot doit pouvoir sortir dès l’âge de 2 mois afin de se sociabiliser et d’apprendre à marcher en laisse. Ce qu’il faut éviter, c’est de laisser votre chiot faire « copain-copain » avec d’autres chiens ou de le laisse renifler tous les cacas/pipis dehors, tant que son protocole de vaccination n’est pas intégralement terminé.
  • En vous disant que vous avez le temps. Plus votre chiot sera grand, plus il sera difficile de lui faire prendre de nouvelles habitudes. Une fois adulte, si votre chien a appris à faire pipi sur des alèses à la maison, il aura du mal à comprendre qu’il faut seulement faire ses besoins à l’extérieur dorénavant.

Normalement, avec sa mère, votre chiot a appris à être « propre ». C’est-à-dire qu’il ne va pas faire ses besoins à proximité de son lieu de couchage ni de l’endroit où il mange. Votre rôle va être de lui faire comprendre qu’on ne doit plus faire ses besoins dans la maison mais dehors !

Repérer quand votre chiot a envie de faire ses besoins et installer une routine

Avec un œil bien entraîné, vous commencerez à repérer de plus en plus rapidement quand votre chiot a envie de faire ses besoins. Certains comportements annonciateurs doivent vous mettre la puce à l’oreille : votre chiot se met à renifler partout au sol, il tourne en rond, il s’agite … Mieux vaut vous dépêcher de l’emmener à l’extérieur pour qu’il aille au petit coin.

Votre jeune chiot n’ayant pas la capacité de se retenir, il faudra le sortir très souvent au début. Toutes les 2h en journée pour commencer. Pour la nuit, il faudra réaliser la dernière sortie de la soirée le plus tard possible. Une sortie nocturne est parfois nécessaire les premiers jours.

Prenez aussi l’habitude de sortir votre chiot :

  • Au réveil le matin ;
  • Après chaque repas ;
  • Après une séance de jeu ;
  • Après une sieste.

Avec patience et persévérance, votre chiot finira par faire tous ses besoins à l’extérieur pendant que vous le sortirez.

Comment bien réagir à l’extérieur avec votre chiot ?

Commencez vos promenades calmement, en essayant de ne pas trop stimuler votre chiot. Etant un enfant avec des capacités de concentration limitées, si trop de choses retiennent son attention, il ne va pas penser à faire pipi et caca. Vous vous retrouverez ainsi avec un chiot qui fait ses besoins une fois revenu au calme à la maison ! Gardez donc la séance d’éducation et/ou de jeux pour après les besoins.

Dès que votre chiot fait ses besoins, récompensez-le ! Et n’ayez pas peur d’en faire trop. On parle de renforcement positif. Soyez expressif et votre chiot comprendra rapidement que c’est ce comportement que vous attendez de sa part. Vous pouvez aussi, au début, le récompenser avec une friandise mais n’en abusez pas trop.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire en cas d’accident à la maison

Si votre chiot fait ses besoins à la maison mais que vous ne le prenez pas sur le fait, ne le punissez surtout pas. En effet, votre chiot ne comprendra pas pourquoi vous le punissez, ce qui engendrera un stress important et un risque de bêtises/destructions plus important. Il pensera plutôt que ce sont ses besoins qui entraînent le problème et non pas le fait de les avoir faits à l’intérieur. Le risque est alors qu’il essaye de manger ses crottes pour que vous ne les trouviez pas. On appelle cela la coprophagie.

Dans le cas où vous surprenez votre chiot pendant qu’il fait pipi ou caca à la maison, dites « NON » fermement et amenez-le dehors, afin qu’il comprenne bien ce qui est attendu de lui. Pas le peine non plus de hurler ou d’être violent. Sinon, votre chiot angoissé ira se cacher pour faire ses besoins chez vous. Idem, cela ne sert à rien de coller la tête de votre chiot dans ses excréments. A part le stresser au plus haut point. Rappelez-vous que plus vous bâtirez une relation saine et de confiance mutuelle, plus l’éducation se passera bien.

accident pipi à la maison pendant l'apprentissage de la propreté chez un chiot

Evitez de nettoyer ses déjections avec de l’eau de Javel car cette odeur a la fâcheuse tendance de les attirer. N’hésitez pas à utiliser un produit qui aide à neutraliser les odeurs après votre nettoyage.

De même, évitez de nettoyer si votre chiot est dans la même pièce. Il risque de prendre cela pour un jeu : « celui qui fait disparaître le pipi ou le caca le plus vite possible ». Et à ce jeu-là, vous allez perdre ! Ne nettoyez qu’après avoir éloigné votre chiot dans une autre pièce.

Apprendre à mon chiot à faire ses besoins sur une alèse à la maison : Est-ce une bonne idée ?

Certains propriétaires installent une alèse chez eux et apprennent à leur chiot à faire ses besoins dessus lorsqu’ils sont à la maison, afin d’éviter de se retrouver avec des accidents partout. Pourquoi pas quand vous êtes en maison et que vous rapprochez progressivement l’alèse de la porte ou de la fenêtre qui donne sur le jardin… Dans les autres cas, il est parfois difficile de comprendre, pour votre chiot, qu’il doit faire ses besoins à l’extérieur alors qu’on l’autorise aussi à faire à l’intérieur à un endroit bien précis.

Pour limiter au maximum les accidents en journée en votre absence, essayez de circonscrire au maximum la zone où va vivre votre chiot. Rappelez-vous que votre chiot est déjà propre car il n’aura pas envie de faire ses besoins près de son lieu de couchage. Plus l’espace auquel il aura accès sera limité, plus il fera de son mieux pour se retenir. Néanmoins, si vous vous absentez trop longtemps en journée, il est normal que votre chiot ne puisse pas se retenir au tout début. Il n’en est pas capable. Alors patience et prenez sur vous !

Apprentissage de la propreté chez un chien adulte

Normalement, à l’âge adulte, la propreté est déjà acquise. Mais il peut arriver que vous adoptiez un chien adulte qui n’aura pas été éduqué correctement étant chiot (victime de maltraitance par exemple). Dans ces cas-là, les bases de l’apprentissage sont les mêmes que pour les chiots. Il s’agira peut-être de faire preuve d’encore un peu plus de patience.

Si votre chien était propre et que la situation change du jour au lendemain, c’est peut-être à cause d’une maladie qui le contraint à augmenter sa prise de boisson et, ainsi, à uriner plus fréquemment. Ou bien cela peut-être de l’incontinence urinaire, du fait de l’âge ou d’une maladie… Dans tous les cas, il est recommandé de consulter votre vétérinaire. C’est le professionnel qui sera le mieux placé pour vous dire ce qu’il se passe et vous proposer les solutions qui lui semblent les plus appropriées.

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.