5 signes qui prouvent que votre chat est malheureux

signes mal-être chez le chat
Accès direct à vos questions via le sommaire

Propriétaire d’un chat, vous faites tout ce que vous pouvez au quotidien pour que votre félin soit le plus heureux et le plus choyé des animaux. Mais voilà que depuis quelques jours vous avez remarqué un changement dans le comportement de Félix. Il a l’œil triste, boude sa gamelle et ne réponds plus à vos demandes de caresses. Il semble malheureux ! Mais comment en être certain ? Dans cet article, on vous dresse la liste des 5 signes qui doivent vous alerter et suspecter un mal-être chez votre chat. Puis on donne quelques conseils et astuces pour lui redonner la pêche ! 

Chat malheureux : Attention à l’anthropomorphisme

Définition

Par définition, l’anthropomorphisme est la tendance à attribuer aux animaux, dont le chat, des comportements et des sentiments humains.  

Il faut donc plutôt parler de “bien-être” ou de “mal-être” chez le chat, plutôt que de bonheur ou de malheur.  

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (= ANSES) a établi la définition de bien-être animal en 2018 → « Etat mental et physique positif, lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que de ses attentes. Il dépend de la perception de la situation par l’animal ».

Depuis 2015, les carnivores domestiques, sont reconnus par la Loi Française comme des êtres sensibles qui ressentent des émotions, aussi bien positives que négatives.  

Mal-être chez le chat : Qu’est-ce que cela signifie ?

En fait, on peut dire qu’un chat dont les besoins physiologiques ne sont pas respectés ou qui ne va pas pouvoir exprimer certains comportements va mal vivre la situation et donc est “malheureux”.  

Voilà pourquoi il est fondamental de se renseigner avant d’adopter un animal quel qu’il soit. Plus vous connaîtrez le mode de vie normal d’un chat, ce dont il a besoin pour être en bonne santé et les comportements normaux exprimés et plus vous serez à même d’offrir à votre félin fraîchement adopté un mode de vie adéquat, qui lui permettra d’être bien dans ses pattes au quotidien.  

C’est l’ANSES qui dresse la liste des 5 libertés fondamentales à respecter pour assurer le bien-être de son chat au quotidien : 

  • Absence de faim, de soif et de malnutrition  
  • Absence de peur et de détresse : 
  • Absence d’inconfort  
  • Absence de douleur, de blessures et de maladie 
  • Liberté d’expression d’un comportement normal de son espèce 

Attention, chaque chat est différent et a une sensibilité propre. Ce qui va bien être toléré par un animal peut être une source d’anxiété importante pour un autre. Il est donc important lorsqu’on a un animal de connaître les règles générales, mais de bien s’adapter à la personnalité de son félin pour répondre au mieux à ses besoins à LUI ! 

Mais un chat malheureux n’est pas seulement victime d’un manque de stimulation. Un problème de santé va aussi entraîner un mal-être plus ou moins profond, qu’il va falloir prendre en charge.

5 signes qui révèlent un mal-être chez le chat

Dans cet article, nous vous dressons une liste non exhaustive de symptômes qui doivent vous alerter et vous faire suspecter un mal-être chez votre chat. Mais attention, certaines situations peuvent être graves et motiver un rendez-vous rapide chez votre vétérinaire pour une prise en charge médicale de votre animal. Soyez vigilant

Malpropreté urinaire

Un chat est un animal très propre. Alors si du jour au lendemain, votre chat commence à faire pipi en dehors de sa litière c’est que quelque chose ne va pas et le perturbe.  

Cela peut tout simplement être un défaut de nettoyage de la litière, le changement impromptu du substrat de la litière ou de l’emplacement du bac dans la maison. Même si ces choses vous paraissent anodines, elles peuvent être très anxiogènes pour votre animal.  

Les chats sont des animaux d’habitudes. Pour la plupart, toutes modifications de leur milieu de vie peuvent être une source de stress qui engendre des comportements indésirables et notamment une malpropreté urinaire : déménagement, soirée avec des copains, bruits forts, travaux … 

Enfin, votre chat peut se retrouver à uriner en dehors de sa litière tout simplement parce qu’il a mal et qu’il associe la litière à sa douleur. C’est notamment le cas en cas de cystite quelle qu’en soit la cause. 

Attention donc, un chat qui urine en dehors de sa litière peut se sentir mal à plusieurs niveaux. Certaines causes peuvent facilement être éliminées alors que d’autres vont nécessiter une visite médicale chez le vétérinaire. 

Toilettage excessif ou arrêt de la toilette

Dois-je le répéter ? Les félins sont des animaux propres dans tous les sens du terme. Faire sa toilette est une activité journalière importante chez tous les félins domestiques. Tout changement dans la fréquence et l’intensité de ce comportement peut signifier l’existence d’un mal-être chez le chat.  

Certains chats en souffrance ou malheureux vont tout simplement arrêter de faire leur toilette. Le pelage devient alors terne, sec et sale. Avec le temps, les poils s’emmêlent et forme des bourres de poils, formant comme une carapace à la surface de la peau. 

A l’inverse, des chats très anxieux vont se toiletter à l’extrême ! Et du fait des petits picots présents à la surface de la langue, ils vont finir par s’arracher les poils en se léchant de manière excessive. La perte de poil s’observe en général sur le dos, derrière les cuisses et sur le ventre quand elle est due à un profond mal-être. La peau dénudée finit par être couverte de plaies car elle n’est plus protégée par les poils quand le chat fait sa toilette. 

Un changement du comportement de toilettage de votre animal et/ou une modification de son pelage doit vous interroger.  

Agressivité

Toute modification du comportement chez le chat devrait alerter ! En tant que propriétaire vous connaissez le tempérament et les habitudes de votre animal. S’il ne paraît pas lui-même c’est que quelque chose le dérange ou lui fait mal. Si votre chat à l’habitude de s’isoler en journée, en cas de stress il peut décider subitement de rester collé à vos basques. A l’inverse un chat très câlin peut décider de se cacher s’il ne se sent pas bien. 

Parmi tous les changements de comportements à surveiller et qui doivent alerter, l’agressivité est numéro 1. Un animal doux comme un agneau ne devient pas agressif vers vous ou les autres sans raison. Un véritable mal-être émotionnel ou physique est à identifier et à traiter. Il ne faut pas hésiter à consulter rapidement car un chat agressif peut devenir dangereux pour vous et votre famille. Et il n’y a rien de pire que d’avoir peur de son animal. 

chat malheureux agressif

Changement de comportement alimentaire

Un chat en bonne santé physique et émotionnelle va manger sa gamelle en multipliant les petits repas au cours de la journée. Nous sommes bien conscients que chaque animal est différent : certains sont de gros gourmands et d’autres de petits mangeurs. Néanmoins, en tant que propriétaire vous connaissez les habitudes alimentaires de votre chat. Si elles changent, il y a anguille sous roche.  

Bien souvent, les chats anxieux, déprimés ou malades vont perdre l’appétit et grignoter des croquettes du bout des lèvres. Mais parfois, le stress rend nos petits félins boulimiques ! Dans un cas comme dans l’autre, les répercussions sur l’état de santé de votre chat peuvent être dramatiques. Alors consultez et faites le point sur l’état de santé global de votre animal : problème de santé véritable ou chat stressé ? 

Il passe son temps à dormir

Les chats dorment déjà une bonne partie de la journée. Mais le reste du temps, ils sont plutôt actifs : ils jouent, mangent, font leur toilette … Si le comportement de votre félin change et qu’il passe son temps allongé à dormir c’est peut-être que quelque chose ne va pas. Essayez de le stimuler pour voir si les activités habituelles l’intéressent toujours autant ou s’il s’en désintéresse et vous ignore. Un chat apathique qui ne répond plus aux sollicitations de sont propriétaires est peut-être déprimé ou bien malade. Soyez vigilant. 

Chat malheureux : Quand consulter mon vétérinaire ?

Un chat qui va mal ne l’exprime pas toujours ouvertement et franchement. Les altérations du comportement au quotidien sont parfois subtiles et passent parfois inaperçues. Voilà pourquoi, en tant que propriétaire de chat vous devez vous faire confiance. Si Minou ne semble pas comme d’habitude, vous avez sûrement raison même si cela ne saute pas aux yeux. 

Dans un premier temps, essayez toujours de voir si quelque chose dans l’environnement proche de votre chat a pu le perturber. Dans le cas où vous identifiez éventuellement un élément perturbateur, essayez si possible de l’éliminer. Quand ce n’est pas possible, demandez conseil à votre vétérinaire et utilisez des remèdes antistress pour chats naturels et légers : diffuseurs de phéromones, compléments alimentaires à base de protéines de lait ou de plantes, phytothérapie sous forme de collier ou de pipette spot-on …. 

Si vous n’avez rien identifié et/ou que votre chat semble aller vraiment mal, prenez rendez-vous rapidement avec votre vétérinaire. C’est particulièrement vrai en cas de malpropreté urinaire car les cystites sont fréquentes chez le chat et peuvent avoir des conséquences dramatiques comme un globe vésical. De même, consulter pour un chat anorexique depuis 48h est une urgence.  

En cas de doute téléphonez à votre vétérinaire. Lui et ses ASV (assistants vétérinaires) sont les mieux placés pour vous conseiller et vous dire si une consultation rapide est essentielle. 

Comment éviter que mon chat soit malheureux ?

Premièrement prenez soin de sa santé : vaccination, vermifuges, traitement antiparasitaire, hygiène des yeux et des oreilles … Vous éviterez ainsi bon nombre de situations où votre chat peut ressentir inconfort et douleur. Pensez à consulter votre vétérinaire au moins une fois par an pour un check up complet. Ces visites sont l’occasion de dépister certains problèmes de santé et d’éviter à votre animal bien des soucis. 

Dans un deuxième temps, aménagez votre logement pour qu’il soit adapté à votre chat et à ses besoins : coin repas, coin litière, coin repos, griffoir, cachette, jouets … Les chats qui n’ont pas accès à l’extérieur ont notamment besoin d’être suffisamment stimulés en votre absence pour ne pas mourir d’ennui et se sentir mal.  

N’hésitez pas à consulter notre article sur l’ennui chez le chat pour avoir un maximum de conseils et d’astuces pour enrichir le lieu de vie de votre matou. 

Enfin consacrez du temps à votre chat. Bien qu’indépendant, votre chat a besoin de vous pour remplir ses batteries affectives. Jouer avec lui. Faites des séances de câlins et de caresses. Si votre situation de vie change, voyez comment adapter votre temps pour que votre chat garde la même place au sein du foyer.  

Picture of Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :

Nom(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.