Sérum : définition

Utilisé pour de nombreuses analyses chez le chien et chez le chat, le sérum est un liquide qui doit être préparé à partir d’une prise de sang avant d’être utilisé dans les analyseurs de la clinique ou envoyé vers un laboratoire spécialisé. Cette définition du sérum vous aidera à comprendre ce qu’il est, comment votre vétérinaire l’obtient et ce à quoi il sert.

Sérum : définition et composition

Le serum est un liquide que l’on retrouve entre les cellules du corps et dans le sang dont il est l’un des composants.

C’est, en fait, du sang auquel on retire les cellules sanguines (globules rouges, globules blancs, plaquettes) ainsi que les protéines et autres agents intervenant dans la coagulation à la différence du plasma qui contient encore ces facteurs de coagulation.

Il est composé à 90% d’eau dans laquelle baignent des protéines parmi lesquelles l’albumine (la plus importante) et les globulines (immunoglobulines aussi appelées anticorps). On y retrouve, également, des sels minéraux : sodium, potassium, magnésium, chlore, calcium…

 

Comment obtenir du sérum ?

Pour obtenir du sérum, le vétérinaire prélève du sang sur l’animal (chien, chat,…) à l’aide d’une seringue et d’une aiguille puis place ce sang dans un tube sec.
Un tube sec ne contient pas d’anticoagulant donc le sang coagule et forme ce que l’on appelle un caillot sanguin.
Il suffit alors de centrifuger le tube et on obtient un tube contenant le caillot sanguin (cellules sanguines + facteurs de coagulation) en bas et, surnageant au dessus, le sérum.

 

serum definition

 

A quoi sert le sérum sanguin ?

Le serum sanguin est utilisé pour réaliser des analyses permettant de mesurer la quantité de certains éléments présents dans le sang du chien ou du chat. Mais pourquoi se compliquer la vie à le préparer? C’est assez facile à comprendre:

– Le sang frais est assez instable et coagule vite empêchant certaines de ces mesures (le sang devenu solide ne passe plus dans les analyseurs).
– On pourrait alors se contenter du plasma qui résulte de la centrifugation du sang dans un tube contenant, cette fois-ci, un anticoagulant. Mais pour certaines analyses, la présence de l’anticoagulant perturbe les mesures .
– Enfin, certains composés du sang sont produits ou libérés lors de la coagulation et leur concentration augmente dans le sérum (lactates, potassium, phosphates…)

L’utilisation principale du sérum est la détection et la mesure de la quantité d’anticorps, témoins d’une maladie (parasites ou allergies du chien ou du chat par exemple), présents dans le sang. On pratique, alors, une sérologie. Mais le sérum peut également être utilisé pour la mesure de certaines hormones ou  médicaments (gardénal, bromure).

L’avantage, enfin, du sérum est qu’il peut être congelé et envoyé ainsi, pour une meilleure conservation.

Vous savez, maintenant, ce qu’est le sérum sanguin à ne pas confondre avec le sérum physiologique dont vous pouvez, également, découvrir la définition.

 

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

Sérum : définition
26 votes, 4.12 avg. rating (82% score)
 

Crédit photo : Imu Pro, Kapucine Nielsen-Kolding

>