Aliments toxiques chez le chien et le chat (partie 2) 

liste d'aliments toxiques chez les chiens et chats
Accès direct à vos questions via le sommaire

Beaucoup d’aliments que nous mangeons au quotidien peuvent avoir des répercussions sur la santé de nos chiens et chats. Mieux vaut donc se renseigner avant d’offrir une friandise maison à notre animal et ranger nos produits alimentaires hors de portée pour éviter les accidents. Dans cet article, nous vous présentons 6 nouveaux aliments toxiques et dangereux chez le chien et le chat. Pour en savoir plus nous vous invitons à lire la première partie de ce dossier ICI. 

6 aliments toxiques pour la santé de nos chiens et de nos chats

Thé et café

Thé et café sont des boissons très répandues et on en retrouve dans presque tous les foyers. Néanmoins, comme le chocolat, elles contiennent des alcaloïdes de la famille des méthylxanthines qui sont dangereux qui le chien et le chat comme la caféine, la théophylline et la théobromine. Le souci, c’est que nos carnivores domestiques métabolisent beaucoup moins bien ces substances qui vont s’accumuler dans l’organisme et atteindre des doses toxiques. 

Le risque d’intoxication semble plus élevé chez le chien qui a moins tendance à être sélectif sur ce qu’il mange ou boit. Soyez vigilant : 

  • Ne laissez pas traîner vos sachets de thé, dosettes de café ou sachet de café en grains
  • Ne proposez pas à votre animal de lécher le fond de votre tasse
  • Attention aussi aux sodas et boissons énergisantes, qui contiennent des concentrations très élevées de caféine, théobromine et/ou théophylline. 

La dose toxique de la caféine est de 20 mg/kg. Or on estime qu’1 gramme de grain de café contient environ 20 mg de caféine et qu’une dosette type Nespresso en contient environ 5 gr.  

En cas d’intoxication les symptômes se manifestent en quelques heures, essentiellement sous forme de désordres digestifs avec vomissements, diarrhées et douleurs abdominales. Si de forte dose ont été ingérée par l’animal on peut observer une toxicité cardiaque comme en cas d’ingestion de chocolat. Les décès sont rares car du fait du goût amer de ces boissons pour nos animaux, les quantités ingérées sont rarement très élevées. Mais soyez vigilant si vous avez un chien de petit gabarit ou un chat. 

Poisson cru

On retrouve dans la chair de poisson une enzyme appelée thiaminase, normalement détruite après cuisson. Cette enzyme permet de détruire la vitamine B1 aussi appelée thiamine ce qui pose problème puisque cette molécule est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme de votre animal de compagnie. En effet, la vitamine B1 intervient notamment : 

  • Dans le processus de transformation des glucides en énergie (= cycle de krebs) ; 
  • Dans le bon fonctionnement des muscles et du système nerveux

Donner du poisson cru ponctuellement à son chien ou son chat n’est donc pas toxique en soi mais en grosse quantité, ou trop régulièrement, cela peut entraîner une véritable carence en vitamine B1. Les symptômes sont essentiellement des troubles neuro-musculaires avec faiblesse, risques de convulsions et baisse de la vision. 

Remarque : La nourriture crue comme le poisson peut facilement être contaminée par des bactéries si la chaîne du froid n’a pas correctement été respectée. L’ingestion de ce type d’aliment peut entraîner des intoxications alimentaires parfois mortelles si certaines bactéries sont impliquées comme les salmonelles. La cuisson permet de diminuer drastiquement ce risque.  

Remarque : Dans le poisson cru on peut retrouver des kystes de parasites. Seule une congélation à -20°C permet de tuer les parasites. 

Blanc d’œuf cru

Le blanc d’œuf cru est dangereux aussi bien pour le chien que pour le chat, cependant nos toutous semblent plus souvent confrontés à ce problème ! L’ajout d’œuf cru dans la gamelle de nos carnivores domestiques est souvent recommandé sur internet pour augmenter l’apport en protéines de la ration chez les chiens sportifs, en cas de problèmes de peau et de pelage ou bien dans les régimes alternatifs comme le BARF. 

Le souci, c’est que le blanc d’œuf contient une protéine appelée avidine qui peut se fixer sur la vitamine B8 (= biotine) et empêcher son absorption par le tube digestif. Or, la biotine est une vitamine essentielle au bon fonctionnement de l’organisme : 

  • Elle participe au métabolisme des lipides, des glucides et des acides aminés ; 
  • Elle participe à la fabrication d’autres vitamines comme la vitamine B9 et B12. 

L’ingestion de blanc d’œuf cru est réellement problématique chez l’animal en cas de répétition car c’est dans ces cas-là que la carence en vitamine B8 apparaît. Un animal carencé perd plus ses poils, a une peau fragile et en mauvaise santé, est plus fatigué et peut présenter des troubles neuromusculaires. Heureusement, l’avidine est une protéine thermolabile qui est détruite par la cuisson. Il n’y a donc aucun problème à donner à votre animal un œuf cuit. Si vous souhaitez donner à votre chien/chat de l’œuf cru, contentez-vous du jaune. 

Remarque : L’ingestion d’œuf cru chez le chien et le chat présente encore une fois un risque biologique puisqu’il peut être contaminé par des salmonelles.  

Sel (chlorure de sodium)

Peut-être avez déjà vous fait l’expérience au moment de l’apéro après avoir mangé plein de chips et de charcuterie ? Vous avez probablement ressenti ce besoin intense de boire, parfaitement normal après ingéré des produits salés en trop grande quantité. Boire permet à votre organisme de rééquilibrer le niveau de sodium dans votre sang pour éviter tout risque de toxicité. 

L’alimentation de nos chiens et chats contient très peu de sel, tout juste ce qu’il faut pour couvrir leurs besoins. Bien que les risques d’intoxication au chlorure de sodium soient rares, cela peut se produire si votre animal : 

  • Mange une grande quantité de produits salés comme des biscuits apéritifs ou de la charcuterie
  • Boit beaucoup d’eau de mer
  • Lèche le sol après application de sel pour éviter le gel en hiver ; 
  • Avale du sel régénérant pour lave-vaisselle par accident ; 
  • Gobe l’œuvre d’art en pâte à sel de votre progéniture ! 

En cas d’ingestion de grande quantité de sel, il faut absolument que votre animal de compagnie puisse aller étancher sa soif. Avec de la chance, les choses se remettront progressivement dans l’ordre de cette façon. Attention cependant à ce qu’il ne boive pas trop d’un coup, ce qui peut aggraver la situation. 

La dose toxique du chlorure de sodium chez le chien est de 4 g/kg. 

En cas d’intoxication, la grande concentration de chlorure de sodium dans le sang entraîne une déshydratation cellulaire avec rétention d’eau dans l’organisme. Les symptômes sont observés en quelques minutes à quelques heures avec : 

  • Sensation de soif importante ; 
  • Troubles digestifs avec diarrhée liquide profuse, parfois douleur au ventre et vomissements ; 
  • Troubles neurologiques dus à l’apparition d’un œdème dans le cerveau avec agitation puis prostration, troubles de l’équilibre (= ataxie), perte de vision, possibles crises convulsives puis coma (et décès) dans les cas les plus graves. 

Si votre animal présente des symptômes consultez rapidement votre vétérinaire. 

Remarque : Voilà pourquoi il ne faut jamais essayez de faire vomir votre chien ou votre chat à la maison en lui faisant boire de l’eau très salé (en cas de suspicion d’intoxication). Car en plus de lui irriter fortement l’œsophage, vous risquez d’aggraver la situation avec une intoxication au sel ! 

Produits laitiers

Quel propriétaire n’a jamais voulu donner à son chat une petite coupelle de lait ou faire manger à son chien un bout de fromage ?! Ces choses font partie des friandises régulièrement données à nos animaux de compagnie et pourtant … Avec l’âge, nos carnivores domestiques perdent pour la grande majorité l’aptitude à digérer le lactose ! En effet, en vieillissant, nos chiens et chats possèdent de moins en moins de lactase, cette enzyme qui permet de digérer le lactose.  

Donner du lait à son animal de compagnie, ou un produit laitier qui contient du lactose, n’est pas en soi dangereux mais peut poser des problèmes de santé à ceux qui sont réellement intolérants au lactose. Les symptômes sont quasi exclusivement digestifs avec diarrhées et parfois vomissements. 

Evitez donc de faire boire du lait à votre animal ! En plus cela n’a pas de réel intérêt nutritionnel pour lui. Si vous y tenez vraiment, préférez du lait sans lactose.  

Remarque : Pour tous ceux qui laissent minou et médor lécher le fond de leur pot de yaourt, rassurez-vous ! On ne retrouve presque pas de lactose dans les yaourts puisqu’il a été digéré par les ferments lactiques. Pour ce qui est du fromage, la teneur en lactose dépend de l’affinage et du mode de production. Néanmoins, n’en abusez pas car le fromage reste un produit très gras et très calorique pour nos boules de poils. 

Xylitol

Le xylitol est un édulcorant naturel qui permet de remplacer le sucre classique dans certains produits. On le retrouve notamment dans les sucreries (bonbons et chewing-gums), pâtisseries, barres de céréales, gâteaux, beurre de cacahuètes … 

Cette substance est toxique chez le chien ! A l’heure actuelle aucune étude scientifique ne prouve sa toxicité chez le chat, mais il vaut mieux malgré tout éviter à votre félin de manger des produits sucrés qui ne sont pas bons de toute façon pour sa santé. 

La dose toxique chez le chien est de 0,1 g par kg de poids. 

Le souci du xylitol chez le chien, c’est que sa présence dans le sang stimule la production d’insuline par le pancréas ce qui entraîne une hypoglycémie. En fonction de la dose ingérée par le chien, l’hypoglycémie peut entraîner une simple baisse de forme comme des convulsions dans les cas les plus graves. Les doses mortelles peuvent vite être atteintes, il faut réellement être vigilant. 

On sait aussi que le xylitol a une toxicité hépatique même si on ignore encore comment. Après plusieurs jours, suite à une intoxication, une insuffisance hépatique peut se mettre en place avec vomissements, ictère (= jaunisse), pétéchies … 

Le souci, c’est que la présence de xylitol n’est pas toujours bien indiquée sur les emballages alimentaires. On peut donc facilement passer à côté de ce type d’intoxication si on ne sait pas ce que le chien a mangé. 

Que faire si mon chien ou mon chat mange un aliment dangereux pour sa santé ?

La 1ère chose à faire est d’appeler votre vétérinaire ou un centre antipoison vétérinaire pour savoir si ce que votre animal a mangé est réellement dangereux ou non. Grâce à un simple coup de fil vous pourrez avoir des informations sur les doses toxiques, les symptômes à surveiller ainsi que sur le niveau d’urgence de l’intoxication. 

numéro centre antipoison vétérinaires en cas d'intoxication alimentaire chez le chien

Privilégiez l’appel à un vétérinaire, joignable 24h/24 et 7j/7 plutôt qu’un simple avis non professionnel sur internet. 

N’essayez jamais de faire vomir votre animal à la maison pour qu’il élimine le poison qu’il a avalé. Cela peut être réellement dangereux et aggraver la situation. 

Mieux vaut consulter rapidement un vétérinaire si vous savez que votre animal a mangé quelque chose de dangereux pour lui. Une consultation avec surveillance et traitement préventif vous coûtera toujours moins cher qu’une véritable hospitalisation avec des soins intensifs. Le pronostic n’en sera aussi que meilleur pour votre boule de poils. 

Dr Tatiana Pradel
Dr Tatiana Pradel
Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :

Nom(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.