Le vaccin contre la Parvovirose chez le chien

vaccin parvovirose chien
Accès direct à vos questions via le sommaire

La parvovirose : Qu’est-ce que c’est ?

La parvovirose est une maladie causée par le parvovirus canin de type 2 (CPV-2). Cette maladie ne touche donc que les chiens.

Ce virus entraîne une gastro-entérite hémorragique pouvant entraîner le décès de l’animal si aucun traitement n’est rapidement mis en place. Cette maladie est donc potentiellement très grave !

Le parvovirus canin peut survivre très longtemps dans le milieu extérieur (plusieurs mois) et peut résister à l’action de nombreux désinfectants.

La contamination d’un animal se fait surtout par contact bucco-nasal avec des chiens déjà malades ou avec leurs excrétions (urines et selles). Le virus peut également être transporté d’un endroit à un autre en étant sur des vêtements, des semelles de chaussures ou des poils d’animaux.

Comme pour de nombreuses maladies d’origine virale, il n’y a pas de traitement spécifique. La prise en charge de cette maladie consiste à soutenir les fonctions vitales du chien malade pendant la période d’expression des symptômes : diarrhées, vomissements, déshydratation sévère …. On fait cela en attendant que le système immunitaire élimine tout seul le virus de l’organisme.

Si vous voulez en savoir plus sur cette maladie, nous vous invitons à consulter notre article dédié à la Parvovirose canine.

Vaccination contre la parvovirose : LE moyen de prévention efficace

Le vaccin contre la parvovirose chez le chien

Le vaccin contre la parvovirose fait partie des vaccination dites « essentielles » ou « recommandées » chez le chien. Ce vaccin est réalisé dans les protocoles classiques de vaccination en association avec le vaccin contre la maladie de Carré et celui contre l’Hépatite de Rubarth.

Vous pouvez savoir si votre chien a été vacciné contre la parvovirose si vous visualisez la lettre P sur la vignette du vaccin collée dans son carnet de santé (acronyme CHP).

Le vaccin contre la parvovirose est un vaccin vivant atténué :

  • cela veut dire que l’injection vaccinale introduit une souche de parvovirus incapable de provoquer l’apparition de symptômes
  • mais très efficace pour stimuler le système immunitaire de votre animal.

Protocole de vaccination contre la parvovirose chez le chien

Le protocole de primovaccination sur un chiot peut être commencé dès l’âge de 8 semaines (6 semaines en élevage). Une deuxième injection doit être réalisée un mois après, vers l’âge de 12 semaines. Il est maintenant recommandé de réaliser une dernière injection de primovaccination vers l’âge de 16 semaines. On observait régulièrement des cas d’échecs vaccinaux car les chiots vaccinés étaient trop jeunes et avaient dans leur sang beaucoup trop d’anticorps maternels qui bloquaient la vaccination.

Un premier rappel annuel est réalisé juste avant les 1 an de votre chien et l’immunité acquise grâce à ce protocole est de 3 ans.

Les rappels auront par la suite lieu tous les 3 ans pour maintenir la couverture vaccinale.

Pour les chiens vaccinés pour la première fois après l’âge de 4 mois une seule injection de primovaccination est nécessaire pour acquérir une immunité protectrice (plus d’anticorps maternels présents dans l’organisme). De même, en cas de retard pour l’injection de rappel, il n’est pas nécessaire de recommencer le protocole de primovaccination avec 2 injections à 3-5 semaines d’intervalle : une seule injection sera suffisante pour relancer la protection immunitaire pendant 3 ans.

Pourquoi vacciner les chiots dès l’âge de 2 mois ?

Au vu des informations données plus haut, il pourrait être tentant de ne vouloir vacciner son chiot pour la première fois qu’après l’âge de 4 mois pour ne payer qu’une injection tous les 3 ans (et pas les 3 à 4 injections recommandées dès 8 semaines) !

Les chiots ont jusqu’à 3 mois environ des anticorps de leur maman contre cette maladie, si celle-ci est correctement vaccinée et si ils en ont assimilés suffisamment bébé dans le colostrum. Cette protection peut être efficace mais pas à tous les coups. Retarder la vaccination, c’est prendre le risque que son chiot tombe malade et puisse mourir !

Il est donc particulièrement important de vacciner les très jeunes chiots car ils sont extrêmement fragiles face à cette maladie qui peut leur être très rapidement et souvent fatales, contrairement aux chiens adultes qui la supportent mieux. Vacciner tôt, et donc réaliser plusieurs injections, bien que coûteux permet de protéger efficacement nos jeunes animaux.

De même, les sujets immunodéprimés (vieux chiens, chiens avec maladie chronique …) doivent continuer à être vaccinés contre cette maladie car elle peut aussi plus facilement leur être fatale (ils sont plus fragiles).

Comme pour toute maladie très contagieuse, la vaccination d’une grande majorité de la population permet de diminuer le risque de circulation de l’agent pathogène et donc de limiter la contamination des individus les plus fragiles.

Quel est le prix du vaccin contre la parvovirose ?

Le prix du vaccin contre la parvovirose est en général inclus dans celui d’une consultation vaccinale où sont réalisés les vaccins recommandés chez le chien (parvovirose, maladie de Carré et hépatite de Rubarth : CHP).

Le tarif de ces consultations vaccinales varie donc entre 50 et 70 € en fonction des cliniques.

Si votre vétérinaire réalise 3 injections de primovaccination contre ces maladies pour votre chiot, il faudra donc régler ce montant fois 3. Ce tarif sera le même pour chaque injection de rappel réalisée tous les 3 ans.

Rédacteur de l’article

Dr Clément Leroy
Dr Clément Leroy
Vétérinaire
Vétérinaire diplômé de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse.

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.