Conseils Véto > Repérer et traiter la douleur chez le chien et le chat

Repérer et traiter la douleur chez le chien et le chat

Repérer la douleur chez le chien ou le chat n'est pas évident. Comment savoir si mon chien ou mon chat a mal ? C'est pourtant indispensable pour assurer le confort de son animal et le soigner avec des anti-douleurs adaptés.

Ecoutez cette chronique sur la douleur du chien et du chat pour en savoir plus.

La douleur du chien et du chat : la détecter, la traiter

douleur chien chat mal medicament traitement
douleur chien chat mal

Il est important de savoir si votre animal souffre !

FB : Aujourd’hui nous allons voir comment on peut se rendre compte que notre animal souffre, a mal. Quels sont les signes, vu qu’ils ne parlent pas ? Il faut qu’on se débrouille tout seul ?

Dr T : Exactement ! La douleur est plus difficile à identifier chez l’animal sauf quand on a vraiment quelque chose de visuel comme une patte qui se lève, un saignement ou quelque chose comme ça.

Comme ils ne parlent pas, vous l’avez justement fait remarquer, ils vont quand même nous montrer les choses. Ils vont nous les montrer à leur façon et cette façon c’est les signes qu’il faut savoir lire et interpréter pour le propriétaire qui voit son animal au quotidien et qui peut donc comparer d’une journée à l’autre et voir comment son animal se comporte.

Alors les signes vont dans un premier temps êtres comportementaux :

- On va constater une baisse d’activité, une fatigue. L’animal va dormir plus. Il va par exemple s’isoler. Un chat peut aller se cacher. Un chien va se mettre dans son coin et ne va pas venir quand on l’appelle.

Parfois ils peuvent même montrer de l’agressivité, c’est-à-dire que lorsqu’on va les toucher, comme ils ont mal, ils peuvent montrer les dents et essayer de mordre. Ce comportement n’est probablement pas habituel pour l’animal et, dans ce cas là, ça doit être un signe d’alerte.

- L’appétit peut être diminué ou arrêté en cas de douleur chez le chien ou le chat. On peut constater la même chose avec la prise de boisson qui peut être en diminution ou stoppée. L’animal se mettant dans son coin, n’a même pas l’envie ou la force d’aller chercher sa boisson ou son alimentation.

- Visuellement, on va constater que son animal est triste. Il va avoir la tête baissée, il peut faire le dos rond pour un chat ou éventuellement mettre ses oreilles en arrière ou encore pliées.

- On peut avoir aussi parfois des plaintes. Soit l’animal émet ces plaintes seul ou alors quand on le touche. Par exemple un animal qui a mal au ventre, vous le portez un peu sous le ventre et il peut se mettre à gémir lié à des douleurs à ce niveau.

FB : Mais alors est ce que comme chez l’homme on peut leur donner de l’aspirine, de l’ibuprofène, du paracétamol ?

Dr T : On ne va surtout pas leur donner aspirine, paracétamol ou ibuprofène. Pour quelles raisons ?

Le paracétamol est toxique pour le chien et le chat. L’ibuprofène et l’aspirine également.

Dans le cas du paracétamol, on peut avoir une atteinte grave du foie possible. Mortelle chez le chat qui y est très sensible et qui peut être mortelle chez le chien en cas de surdosage. Les rares fois que l’on donne du paracétamol à un chien ou un chat c’est sur prescription vétérinaire.

L’ibuprofène et l’aspirine ont une toxicité similaire à savoir qu’ils vont entraîner des saignements dans l’animal. Le chat, encore une fois, y est plus sensible. Le chien l’est également. Et les rares fois où on donne de l’aspirine c’est sous contrôle vétérinaire et généralement pour des problèmes de coagulation sanguine pour aider à fluidifier le sang. Donc toujours sous contrôle.

FB : Donc, en fait, on ne les soigne pas comme on se soignerait !

Dr T : Exactement ! Il faut, quand son animal a des soucis de santé et plus particulièrement des signes de douleur, on va chez son vétérinaire qui va faire le traitement après avoir mis en place le diagnostic et adapter des traitements qui, aujourd’hui, sont très efficaces et sans toxicité pour l’animal.

Voici un aperçu des signes de douleur à reconnaître chez votre chien ou votre chat. Vous savez maintenant qu'il ne faut pas donner d'aspirine, de paracétamol ou d'ibuprofène. Un article complet sur cette toxicité est à lire en cliquant sur le lien précédent.

Rédacteur de l'article

Dr Eric TRÉNEL - Vétérinaire
Diplômé de l'École Nationale Vétérinaire de Lyon en 2003

Articles que Conseils Véto vous recommande

Crédits PhotosBigstockphoto