Arthrose chez le chien: comment soulager les douleurs ?

soulager douleur arthrose chien
Accès direct à vos questions via le sommaire

L’arthrose canine est une maladie dégénérative touchant les articulations et plus particulièrement les cartilages du chien.

Il n’y a pas de solution actuellement pour soigner l’arthrose et retrouver une articulation saine. L’évolution progressive conduit à des difficultés dans les déplacements du chien et provoque des douleurs liées à l’inflammation articulaire. Le confort de l’animal et son mode de vie en sont très impactés.

 Fréquente chez les vieux chiens et les chiens adultes de grande taille, l’arthrose est une maladie qu’il est préférable de détecter dès les premiers signes. En agissant tôt, on peut retarder le phénomène dégénératif et maintenir le bien-être de son chien le plus longtemps possible.Agir sur les manifestations douloureuses est donc essentiel et nous allons vous présenter les solutions permettant de soulager un chien atteint d’arthrose.

Quels sont les signes de l’arthrose chez le chien ?

L’arthrose canine est difficile à déceler au début de son évolution. Les symptômes ne se manifestent souvent que lorsque l’articulation est sérieusement endommagée.Les chiens ont cette capacité à rester stoïques et masquer leur douleur jusqu’à ce qu’elle devienne extrêmement inconfortable. Quand la douleur vous saute aux yeux, retenez que votre animal a déjà mal depuis longtemps.Il est donc crucial de surveiller les chiens âgés et les chiens à risque (grandes races, chien de sport, chien ayant eu des fractures, chiens obèses…) pour détecter, au plus tôt, les signes d’arthrose.

Les signes d’appel sont les suivants :

  • Boiterie
  • Raideur des pattes, surtout à froid
  • Difficulté à se coucher ou à se relever
  • Le chien arthrosique peut ne plus réussir à monter ou descendre un obstacle habituel (escalier, coffre de voiture, …)
  • Douleur au toucher lors des caresses au niveau des articulations
  • Manifestation agressive, le chien montre les dents quand vous voulez le déplacer
  • Perte musculaire au niveau des membres atteints
  • Difficulté à lever la patte pour uriner chez le mâle, ou à se baisser pour faire pipi chez le femelle
  • Perte d’envie de jouer, dépression

L’ensemble de ces signes ne signifient pas systématiquement que votre chien a de l’arthrose mais nécessitent une prise en compte sérieuse car la douleur y est généralement associée.

Seul le vétérinaire pourra confirmer le diagnostic en consultant votre animal et en réalisant un examen d’imagerie (radio, scanner)

Retenez enfin que l’arthrose est plus fréquente et accélérée chez le chien en surpoids ou obèse.Si votre chien est trop gros, la sollicitation accrue des articulations engendre plus de risque de développer de l’arthrose et ce surpoids renforce la douleur en pesant sur les articulations.chien couché douleur arthrose

Comment gérer la douleur d’un chien arthrosique ?

Les antidouleurs

Les médicaments permettant d’atténuer les douleurs de votre chien arthrosique ne sont pas légion et doivent être prescrits par le vétérinaire.

Ne donnez pas vos anti-inflammatoires comme l’aspirine, le paracétamol ou l’ibuprofène qui sont toxiques pour le chien.

Le plus souvent, votre véto prescrira des anti-inflammatoires non stéroïdiens (qui ne dérivent pas de la cortisone) sur des périodes courtes à longues selon le besoin.

Ce type de traitement doit être régulièrement adapté pour déterminer la dose minimale efficace et ainsi éviter les complications liées à ces molécules sur le long terme. Il est généralement recommandé de suivre les paramètres sanguins grâce à une prise de sang.

La gestion du poids

Le poids est un facteur primordial à considérer lorsqu’un chien développe de l’arthrose.

Le surpoids peut, à la fois, provoquer l’apparition des lésions cartilagineuses et renforcer les douleurs ressenties par l’animal qui doit forcer pour se déplacer.

L’adaptation d’un régime hypocalorique visant à faire perdre du poids est indispensable si votre chien est trop gros.

Le soulagement articulaire est souvent très net lorsqu’on fait maigrir son chien arthrosique.chien arthrosique qui court élimine douleur

L’exercice

Il peut paraître contre-intuitif de faire bouger un chien qui a mal aux pattes mais en réalité c’est très important.

Sachez que l’entretien et la nutrition des cartilages se fait par le mouvement de l’articulation grâce au liquide synovial. Ne pas bouger entraîne une dégradation cartilagineuse.Il convient donc de promener son chien et de mobiliser ses pattes délicatement à la manière d’une séance de kiné.

Pour un cartilage, le mouvement c’est la vie. N’hésitez pas à déterminer avec votre vétérinaire les exercices, balades et mouvements recommandés pour votre animal.Si votre chien est en surcharge pondérale ou obèse, l’exercice l’aidera à perdre du poids.L’activité peut aussi, dans ce cas, être réalisée dans l’eau afin de le soulager.

Les compléments alimentaires à action articulaire

Les compléments alimentaires les plus utilisés sont :

Ceux-ci peuvent être données de façon continue afin de limiter l’inflammation et la douleur dans les articulations. On vise la chondroprotection (protection de scartilages).

Ces produits existent sous forme de poudres, de comprimés, de gélules, de pipettes.Il existe aussi des aliments spécifiques destinés aux problèmes articulaires dont la composition est déjà complémentée et équilibrées avec ces nutriments. Demandez conseil à votre vétérinaire.

La physiothérapie et le laser thérapeutique

Ces dernières années, de nombreux outils ont été développés pour les vétérinaires afin d’aider les chiens ayant des douleurs et des difficultés locomotrices.

Les outils de physiothérapie comme les plateformes mobiles, la balnéothérapie, la thermothérapie, les objets propres à chaque exercice offrent un panel de soins et d’exercices aidant le chien à récupérer sa mobilité et moins ressentir la douleur.

Le laser thérapeutique, appliqué en séances successives, permet de réduire les douleurs arthrosiques du chien également. Cette technique se développe beaucoup ces dernières années.

physiotherapie laser contre douleur chien arthrose

Les cellules souches comme solution à l’arthrose et la douleur

Thérapie récente et très innovante, l’utilisation de cellules souches injectées dans les articulations est très prometteuse.

Grâce à ces cellules spécifiques l’objectif est de moduler l’immunité locale et l’inflammation dans l’articulation. Mais ce n’est pas tout, les cellules souches agissent également en retardant la mort cellulaire au niveau du cartilage, en prévenant la fibrose et réduisant la douleur.

Toutes les cliniques n’utilisent pas cette technique qui reste assez coûteuse donc renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour savoir ou et comment la réaliser et surtout, si c’est adapté à votre chien.

L’utilisation du CBD (Cannabidiol) contre la douleur

Nous n’en avons pas parlé en premier car ce dérivé du cannabis très en vogue et peu régulé fleurit partout sur internet comme une solution miracle qu’il n’est pas.

Le peu de régulation en fait d’ailleurs un juteux business accessible à beaucoup d’intervenants n’ayant jamais travaillé dans le monde de l’animal.

Très peu d’études ont été réalisées sur le sujet et les effets antidouleur pour le chien sont, pour le moment, sujets à caution. Pour en savoir davantage, lisez notre article sur l’huile de CBD chez le chien.Il est préférable, au sujet de l’origine et de la nature du produit, de se référer aux produits prescrits par votre vétérinaire ou provenant de boutique fiable tant il y a d’abus dans ce domaine en terme de composition.

Quoiqu’il en soit, si vous désirez soulager votre chien, priorisez les conseils donnés plus haut avant de donner du CBD à votre animal.

La chirurgie conservatrice

Enfin, dans les cas les plus sévères, et lorsque l’articulation concernée s’y prête, la chirurgie conservatrice est envisagée.Elle a pour objectif de redonner du confort de vie à l’animal en « condamnant » son articulation ou en la supprimant.

C’est d’ailleurs une option fréquemment choisie comme traitement de la dysplasie de la hanche chez le chien. La triple ostéotomie du bassin en est un exemple.

En conclusion, on retiendra que l’arthrose canine ne se soigne pas, à proprement parler, et que cette maladie articulaire peut être source de douleurs handicapantes pour le chien.

Les signes visibles étant tardifs, il convient de réagir rapidement lorsque vous en détectez afin d’assurer le confort de votre animal le plus longtemps possible.

Une gestion multimodale comprenant de l’exercice, une alimentation adaptée, des médicaments et de la physiothérapie est la norme pour espérer rendre un confort de vie acceptable à votre chien.

Rédacteur de l’article

Dr Eric TRÉNEL – VétérinaireDiplômé de l’École Nationale Vétérinaire de Lyon en 2003

__CONFIG_colors_palette__{« active_palette »:0, »config »:{« colors »:{« f3080 »:{« name »: »Main Accent », »parent »:-1}, »f2bba »:{« name »: »Main Light 10″, »parent »: »f3080″}, »trewq »:{« name »: »Main Light 30″, »parent »: »f3080″}, »poiuy »:{« name »: »Main Light 80″, »parent »: »f3080″}, »f83d7″:{« name »: »Main Light 80″, »parent »: »f3080″}, »frty6″:{« name »: »Main Light 45″, »parent »: »f3080″}, »flktr »:{« name »: »Main Light 80″, »parent »: »f3080″}}, »gradients »:[]}, »palettes »:[{« name »: »Default », »value »:{« colors »:{« f3080 »:{« val »: »rgb(142, 174, 225) »}, »f2bba »:{« val »: »rgba(142, 175, 225, 0.5) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:216, »l »:0.72, »s »:0.58}}, »trewq »:{« val »: »rgba(142, 175, 225, 0.7) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:216, »l »:0.72, »s »:0.58}}, »poiuy »:{« val »: »rgba(142, 175, 225, 0.35) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:216, »l »:0.72, »s »:0.58}}, »f83d7″:{« val »: »rgba(142, 175, 225, 0.4) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:216, »l »:0.72, »s »:0.58}}, »frty6″:{« val »: »rgba(142, 175, 225, 0.2) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:216, »l »:0.72, »s »:0.58}}, »flktr »:{« val »: »rgba(142, 175, 225, 0.8) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:216, »l »:0.72, »s »:0.58}}}, »gradients »:[]}, »original »:{« colors »:{« f3080 »:{« val »: »rgb(23, 23, 22) », »hsl »:{« h »:60, »s »:0.02, »l »:0.09}}, »f2bba »:{« val »: »rgba(23, 23, 22, 0.5) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:60, »s »:0.02, »l »:0.09, »a »:0.5}}, »trewq »:{« val »: »rgba(23, 23, 22, 0.7) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:60, »s »:0.02, »l »:0.09, »a »:0.7}}, »poiuy »:{« val »: »rgba(23, 23, 22, 0.35) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:60, »s »:0.02, »l »:0.09, »a »:0.35}}, »f83d7″:{« val »: »rgba(23, 23, 22, 0.4) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:60, »s »:0.02, »l »:0.09, »a »:0.4}}, »frty6″:{« val »: »rgba(23, 23, 22, 0.2) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:60, »s »:0.02, »l »:0.09, »a »:0.2}}, »flktr »:{« val »: »rgba(23, 23, 22, 0.8) », »hsl_parent_dependency »:{« h »:60, »s »:0.02, »l »:0.09, »a »:0.8}}}, »gradients »:[]}}]}__CONFIG_colors_palette__ [tcb-script type= »application/ld+json »] { « @context »: « https://schema.org/ », « @type »: « CreativeWork », « author »: { « @type »: « Person », « givenName »: « Eric », « familyName »: « TRÉNEL », « honorificPrefix »: « Dr », « image »: « https://conseils-veto.com//wp-content/uploads/2021/01/eric-trenel-veterinaire-conseils-veto.jpg », « sameAs »: « https://www.linkedin.com/in/eric-trenel-veterinaire/ », « jobTitle »: « Vétérinaire », « worksFor »: { « @type »: « Organization », « name »: « OPTIMVET », « alternateName »: « Conseils Véto » }, « alumniOf »: { « @type »: « EducationalOrganization », « name »: « Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon », « alternateName »: « VetAgroSup », « sameAs »: [ « https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_nationale_v%C3%A9t%C3%A9rinaire_de_Lyon », « https://www.vetagro-sup.fr » ] } } } [/tcb-script]__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit____CONFIG_local_colors__{« colors »:{}, »gradients »:{}}__CONFIG_local_colors__

Articles que Conseils Véto vous recommande

[tcb_post_list query= »{‘paged’:1,’filter’:’custom’,’post_type’:|{|’post’|}|,’related’:|{||}|,’orderby’:’rand’,’order’:’DESC’,’posts_per_page’:’4′,’offset’:’1′,’no_posts_text’:’Bientôt vous trouverez ici des articles en lien avec celui-ci.’,’exclude_current_post’:|{|’on’|}|,’queried_object’:{‘ID’:17616,’post_author’:’2′},’sticky’:|{||}|,’rules’:|{|{‘taxonomy’:’category’,’terms’:|{|’656’|}|,’operator’:’IN’},{‘taxonomy’:’category’,’terms’:|{|’655’|}|,’operator’:’NOT IN’}|}|} » type= »list » columns-d= »1″ columns-t= »2″ columns-m= »1″ vertical-space-d= »15″ horizontal-space-d= »30″ ct= »post_list-43438″ ct-name= »Small size 05″ tcb-elem-type= »post_list » pagination-type= »none » pages_near_current= »2″ element-name= »Post List » css= »tve-u-17dd85b3461″ vertical-space-t= »30″ vertical-space-m= »15″ no_posts_text= » » horizontal-space-m= »0″ article-tcb_hover_state_parent= » » total_post_count= »9″ total_sticky_count= »0″ posts_per_page= »4″ article-shortcode= »tcb_post_list » featured-content= »0″ disabled-links= »0″ class= » article-tcb_hover_state_parent= » article-shortcode=’tcb_post_list’ ][tcb_post_list_dynamic_style][/tcb_post_list_dynamic_style]

[tcb_post_title link=’1′ target=’0′ rel=’0′ inline=’1′ static-link='{« className »: »tve-froala fr-basic », »href »: »https://conseils-veto.com/chien-peur-feux-artifice-petards/ », »title »: »Chien qui a peur des feux d’artifice et des pétards ! Que faire? », »class »: »tve-froala fr-basic »}’ css= »]

[/tcb_post_list]

Dr Eric Trénel
Dr Eric Trénel
Vétérinaire
Fondateur de Conseils Véto

Bonne nouvelle !

Nous travaillons sur une recette de croquettes pour les chiens. Pour recevoir un échantillon dès sa finalisation, laissez vos coordonnées ci-dessous :
Nom(Nécessaire)
RGPD(Nécessaire)

Service indisponible

Notre service de mise en relation avec un vétérinaire est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Merci de réessayer plus tard.

Service à venir !

Nous sommes en train de finaliser le développement de ce service.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne pas manquer sa mise en ligne

Recevez par email toute notre actualité

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.