Vasodilatation : définition

La vasodilatation est une augmentation de la taille (diamètre) des vaisseaux (vaso-) par dilatation.

Cette dilatation est rendue possible par un relâchement des muscles qui composent la paroi des vaisseaux sanguins (artères et veines).
Elle peut être provoquée par adaptation du corps.

Le meilleur exemple chez le chien, le chat et l’humain est de regarder les oreilles lorsqu’il fait chaud. Les vaisseaux de l’oreille (et d’autres parties du corps également) se dilatent permettant au sang d’affluer dans l’oreille et grâce à la surface de celle-ci d’augmenter les échanges de chaleur avec l’air ambiant. les oreilles sont donc plus rouges.

Elle peut constituer un symptôme d’une maladie, d’une intoxication ou d’une envenimation.
Un exemple courant chez le chien, le chat et l’homme est la réaction allergique qui se manifeste par des rougeurs et des oedèmes.
On retrouve cette vasodilatation, également, dans les réactions inflammatoires.

Elle peut être provoquée, lorsque cela est nécessaire, par un traitement. On parle alors d’effet vasodilatateur du médicament.
Un exemple courant est l’utilisation de vasodilatateur lors d’hypertension. Le sang arrive dans les vaisseaux avec une pression trop forte qui les abîme. On dilate les vaisseaux pour diminuer cette pression sanguine et protéger les vaisseaux. Le terme opposé à la vasodilatation est la vasoconstriction.

 

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

Vasodilatation : définition
9 votes, 5.00 avg. rating (98% score)