La toxoplasmose chez le chat et le chien

Capable d’atteindre occasionnellement le chien, la toxoplasmose est essentiellement liée au chat qui intervient dans le cycle de contamination par le parasite. Lorsque les symptômes de toxoplasmose se déclarent chez ces animaux, le pronostic vital peut être engagé. Découvrez ici l’impact possible de la toxoplasmose chez le chat et le chien.

Cet article fait partie d’un dossier complet sur la toxoplasmose réalisé par Conseils Véto pour répondre à toutes vos questions.
Lisez l’article de cette page ou cliquez sur celui qui vous convient le mieux :

 Toxoplasmose et grossesse : risques chez la femme enceinte
La toxoplasmose (toxo): contamination, symptômes, traitement
Toxoplasmose et grossesse : les aliments interdits

Partagez largement ces articles pour informer le plus de femmes possible et protéger un maximum de bébés.

Toxoplasmose chez le chat et le chien : contamination

On rappellera ici que la toxoplasmose est provoquée par un parasite (Toxoplasma gondii ou toxoplasme) qui réalise son cycle chez divers animaux et l’homme.

Le chat est l’hôte définitif de ce parasite. Ce dernier se reproduit dans l’intestin du chat et diffuse ses œufs appelés oocystes dans les crottes du chat qui contaminent l’environnement.
Pour être actifs chez les hôtes, les œufs doivent sporuler (mûrir) dans le milieu pendant 1 à 5 jours suivant les conditions.

Pour plus de détails sur le cycle du toxoplasme et ses conséquences chez l’humain suivez le lien :  Toxoplasmose définition, cycle et symptômes

Toxoplasmose :  contamination du chat

Le chat se contamine en ingérant des proies (souris, rats, ..) contaminées. Ces proies contiennent dans leurs muscles et cerveau des formes enkystées du parasite (poches de parasites appelés bradyzoïtes).
Ces formes se transforment alors pour atteindre le stade adulte du parasite et se reproduisent dans les cellules de l’intestin du chat. Cette production engendre des millions d’œufs par jour pendant une période déterminée allant de 1 à 3 semaines. Ces œufs sont émis dans les crottes et recontaminent le milieu.

Le chat peut aussi avaler ces œufs en ingérant de la terre ou des végétaux contaminés eux aussi par des crottes de chat.
Comme chez tous les autres hôtes (animaux pouvant être contaminés), les œufs peuvent éclore et envahir l’organisme du chat sous la forme tachyzoïte du parasite avant de former des kystes dans ses muscles ou son cerveau.

On notera que , selon plusieurs études réalisées dans diverses populations félines, entre 15% et 64% des chats ont été contaminés par la toxoplasmose.
La fréquence est plus importante pour les chats qui sortent et peuvent chasser que pour les chats d’intérieur qui mangent une alimentation industrielle indemne de toxoplasmes.
La contamination intervient souvent dans le jeune âge, à partir du sevrage. En effet, c’est la période où ils commencent à chasser et à manger comme la mère qui leur apporte des proies pouvant être contaminées.

toxoplasmose chat

Toxoplasmose :  contamination du chien

Le chien peut également être contaminé par la toxoplasmose.
Sa contamination se fait par ingestion de kystes (forme bradyzoïtes) contenus dans des viandes crues ou mal cuites contaminées ou proies qu’il aurait attrapées.

Il peut lui aussi avaler les œufs sporulés en mangeant de l’herbe par exemple ou, comme cela se voit assez fréquemment, en mangeant des crottes de chat.

Toxoplasmose chez le chat et le chien : symptômes

Chat et chien en bonne santé

Dans la très grande majorité des cas, les symptômes sont absents ou peu spécifiques dans la mesure ou le chat comme le chien sont en bonne santé et que leur système immunitaire est opérationnel.
Il est possible d’observer seulement un court épisode de fatigue lié à une fièvre passagère et une augmentation de la taille de ganglions (adénomégalie) non repérable par le propriétaire.
La toxoplasmose clinique chez le chat et le chien est donc rare.

fievre chien chat

Chat et chien immunodéprimés

La présence d’une autre maladie ou des corticothérapies (traitements à la cortisone) longs peuvent entraîner une faiblesse du système immunitaire et favoriser l’expression clinique de la toxoplasmose chez le chien ou le chat.
A la faveur d’un SIDA du chat ou d’une leucose (FelV), on pourra observer pneumonie (atteinte des poumons), troubles neurologiques graves, hépatite (atteinte du foie), pancréatite (atteinte du pancréas) ou myocardite (atteinte du cœur) avec troubles du rythme graves pouvant entraîner un arrêt cardiaque.

Chez le chien, les rares cas de toxoplasmose sont le plus souvent associés à une maladie de carré confirmant l’opportunisme du parasite lors de baisse d’immunité.
Les symptômes sont similaires à ceux du chat avec des atteintes des poumons, du foie, du tube digestif et du cerveau avec des troubles neurologiques graves.

Chez le chat et le chien, des atteintes oculaires (yeux) sont observables avec  uvéites et chorio-rétinites (inflammations dans l’œil). Une inflammation du nerf optique étant possible aussi chez le chien.

Toxoplasmose chez le chiot et le chaton

Comme chez la femme enceinte, un passage trans-placentaire rare mais potentiellement grave peut se produire.
Il entraine des avortements et des dépérissements après naissance provoquant le décès rapide (mortinatalité).
Parfois les séquelles concernent le système nerveux avec des troubles neurologiques et locomoteurs (troubles de la démarche) ainsi que des problèmes oculaires plus ou moins graves.

Toxoplasmose chez  le chat et le chien : diagnostic

Il s’agit d’affections rares et le diagnostic n’est pas très simple car les symptômes ne sont pas spécifiques de la toxoplasmose.

Le vétérinaire réalisera un diagnostic différentiel chez le chat et le chien en raison des maladies pouvant entraîner les mêmes symptômes.
Pour le chien par exemple, il faudra s’assurer de la présence ou non d’une maladie de carré, de signes d’un traumatisme médullaire, de la leishmaniose
Pour le chat, on recherchera le FIV, la leucose, la PIF du chat

Il y a donc une démarche de suspicion et d’élimination de causes probables des symptômes avant l’usage de d’examens complémentaires.
Parmi ces examens complémentaires :

Les examens de sang classiques permettent de juger de l’état de l’animal ainsi que des fonctions atteintes sans prouver le lien avec toxoplasma gondii.
Les examens de selles (coprologie) n’apportent pas grand chose car les chats n’émettent des oocystes que durant peu de temps. On peut donc ne pas les détecter au moment du prélèvement.
La sérologie, par la recherche d’anticorps spécifiques  contre le toxoplasme, peut être utile si elle est bien utilisée mais ne suffit pas à elle-même pour poser le diagnostic avec certitude.

serologie toxoplasmose femme enceinte
Une sérologie permet de détecter des anticorps présents dans le corps. Pour la toxoplasmose il s’agit de savoir si la femme enceinte a déjà eu la maladie avant sa grossesse.

Le vétérinaire, devant une suspicion clinique de toxoplasmose chez le chat ou le chien va donc mettre en place un traitement et un suivi et espérer que les choses s’améliorent.

Toxoplasmose chez le chat et le chien : traitement et pronostic

Traitement de la toxoplasmose chez le chien et le chat

Lorsque un chien ou un chat exprime des symptômes de toxoplasmose, le vétérinaire va associer plusieurs traitements afin de lutter contre le parasite.

L’association d’antibiotiques tels que la clindamycine ou des sulfamides avec des inhibiteurs de la synthèse de l’acide folique tel que la pyriméthamine est le traitement le plus fréquemment utilisé. C’est aussi celui qui donne actuellement les meilleurs résultats sans pour autant garantir la guérison.
Un traitement de soutien de l’organisme est mis en place par le vétérinaire pour soutenir les organes et rééquilibrer l’état de santé du chat ou du chien.
Pour accroître les chances de récupération, suivez bien les conseils de votre vétérinaire.

Pronostic de la toxoplasmose clinique chez le chat et le chien

Sous traitement, l’amélioration clinique et celle, plus particulièrement, des troubles neurologiques peut demander plusieurs semaines.
Parfois, les troubles neurologiques ne sont pas réversibles.
La présence concomitante de maladies telles qu’un Sida, qu’une leucose chez le chat ou d’une maladie de carré chez un chien par exemple, aggrave le pronostic et l’assombrit fortement.

Toxoplasmose chez le chat et le chien : prévention

Aucun vaccin ne permet de protéger un chat ou un chien contre la toxoplasmose à l’heure actuelle.
L’idéal serait de trouver une solution pour éviter l’émission d’œufs de parasites dans le milieu.

Pour les chats et chatons, il est préférable d’éviter la contamination en ne les laissant pas sortir et en les nourrissant avec des aliments industriels (boîtes et croquettes) car les abats, viandes crues, viandes insuffisamment cuites ou congelées sont comme les proies : un risque de contamination.
On cadrera l’alimentation du chien de la même façon.

Cependant tout n’est pas toujours réalisable de la sorte car on empêchera pas un chien de manger de l’herbe en sortie hygiénique ou promenade sportive et les chats ne sont pas toujours faciles en intérieur.

Cela étant, le plus important, vu la rareté des symptômes de toxoplasmose chez le chat et le chien, c’est le risque éventuel de contamination du fœtus chez la femme enceinte non immunisée.

Toxoplasmose , chat et femme enceinte

C’est le point important de cette maladie. Les risques pour le fœtus lors d’une première contamination par la toxoplasmose durant la grossesse.

Cet article était destiné à présenter la maladie chez le chien et le chat mais d’autres articles complets ont été spécialement rédigés pour informer les femmes enceintes ou désireuses d’avoir un enfant et se posant des questions.

toxoplasmose et grossesse foetus femme enceinte
Contamination de la femme enceinte par la toxoplasmose

Ces articles que je vous invite à lire en totalité pour protéger votre enfant ou vous rassurer sont les suivant :

Toxoplasmose et grossesse : les risques chez la femme enceinte
Toxoplasmose et grossesse : les aliments interdits

 

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

La toxoplasmose chez le chat et le chien
58 votes, 4.93 avg. rating (98% score)

Crédit photos :Eric Trénel, Javier Brosch, Imu pro, ADAM inc traduit par Conseils Véto

Commentaires et Conseils vétérinaires

Dadou
Répondre

Si le chat a contracté la toxoplasmose pendant qu’il était bébé, est-ce qu’il reste porteur toute sa vie?

Dr E. Trénel

Bonjour,

Il peut garder des kystes dans son corps qui restent silencieux et sans conséquences oui mais on ne peut pas les mettre en évidence.

carmen
Répondre

Bonjour,
Merci pour votre article, en fait notre chien yorkshire de 5ans dont le comportement avait bcp changé, et je voyais bien qu’elle n était plus la même ectect….j ai consulté plusieurs vétérinaires et rien enfin Grâce à Dieu on vient de détecter avec prise de sang en finalement aller voir un neurologue qu elle avait la toxoplasmose malheureusement cela a tellement traîné que cela a atteint le système nerveux mnt elle est guerrie mais les séquelles sont la il fàudra faire scanner pour voir l etat du ceveau si pas lésions ect….. c est triste elle etait si vivante et gaie mnt elle est tout le contraire cest pour dire de faire des prises de sang car cest une maladie grave quand est détecté tard, si il y a des conseils ou des temoingnages ils sont les bienvenues Merci

Dr E. Trénel

Bonjour et merci pour votre témoignage qui aidera l’ensemble des lecteurs de l’article. 🙂
J’espère que votre chien ira de mieux en mieux.
Bien cordialement

Carmen

Merci Dr Trenel

BAUER
Répondre

bonsoir, n’y a-t-il pas une relation avec notre attirance pour les félins ?

Dr E. Trénel

Bonjour,

Je n’ai pas d’étude prouvant une sensibilité plus forte pour les personnes aimant plus les félins.
Maintenant, une personne aimant les chats aura plus tendance à en fréquenter et donc a plus de chance de s’immuniser. 😉

mohad
Répondre

Merci.c est bien utile.Il y a donc peu de risque pour une femme enceinte avec le chat d appartement.

Dr E. Trénel

Bonjour,

Effectivement. C’est l’intérêt de l’article de vous rassurer en vous donnant les bons conseils sur la toxoplasmose et le chat. 😉
Je suis content que cela vous ai servi.
Cordialement

zorba
Répondre

Bonjour,
Moi aussi je viens de lire l’article. Il est intéressant. Par contre, il me semble quand même superficiel au niveau traitement. Je pars du principe d’un 2é avis que le vétérinaire.
Je vais quand même partager cet article dans les différents groupes d’animaux dont je fais partie.
Merci à vous.

Dr E. Trénel

Bonjour et merci pour votre commentaire.

« superficiel au niveau traitement » je n’avais pas compris sur le coup mais vous parlez très probablement du traitement médicamenteux.

Tout y est pour ce qui est de la part vétérinaire et je n’ai pas à entrer dans plus de détails pour plusieurs raisons en fait :
– Je n’ai pas à donner de noms de médicaments comme me l’indique notre code de déontologie.
– Ce traitement est prescrit par le vétérinaire donc nul besoin de détailler plus pour le lecteur car tout y est pour sa compréhension.
– Pour les détails des soins en hospitalisation, ceux-ci dépendent à la fois de la pharmacie du véto et des besoins de l’animal qui peuvent varier d’un cas à l’autre donc si je décris trop précisément un protocole, certaines personnes ne comprendront pas que leur véto ne le suive pas précisément. Pourtant le vétérinaire pourra procéder différemment et faire ce qui est bon pour l’animal. C’est ce qui compte au final.

J’essaie d’être clair et complet sur chaque article mais certains éléments sont régis par les règles ordinales et d’autres restent soumis à la libre prescription du vétérinaire. Je ne peux m’opposer ni à l’un, ni à l’autre par simple respect.

Merci encore pour votre remarque qui permettra à d’autres lecteurs de comprendre aussi ce positionnement.
Merci encore plus pour votre intérêt et le partage.
A très bientôt,
Cordialement

AniPassion
Répondre

Enfin un article complet sur la toxoplasmose chez le chat et le chien. Un des amis avait son chat atteint de cette maladie que je ne connaissais pas du tout. Ce n’est pas évident de détecter les symptômes de toxoplasmose se déclarent chez le chat. Surtout que pour sauver son chat, il est indispensable de détecter la maladie rapidement.

J’attend avec impatience un vaccin pour les animaux !

Dr E. Trénel

Merci pour votre retour positif sur l’article.
Effectivement, on parle beaucoup de la femme enceinte, à juste titre, mais nos animaux peuvent être atteints.
Comme vous l’évoquez, la détection n’est pas simple et doit être rapide.
N’hésitez pas à partager le lien vers cet article pour sensibiliser d’autres propriétaires. 😉
Merci encore
Cordialement

Laisser un commentaire

Nom*

Adresse mail valide* (non publié)

Votre site web