La maladie de carré chez le chien


La maladie de carré chez le chien est une maladie grave et souvent mortelle qui reste d’actualité. Lisez cet article pour comprendre les modes de contamination, les symptômes liés à ce virus et mettre en oeuvre les conseils de protection de votre (vos) chien(s).

Maladie de carré (chien, furet)

Espèces cibles de la maladie de carré

La maladie de carré est due à un virus de la famille des Morbillivirus. Ce virus est répandu dans le monde entier et touche de très nombreuses espèces animales, essentiellement carnivores.

On la retrouve :

– Chez tous les canidés (chien et loup notamment)
– Chez tous les mustélidés (furets, martres, putois, blaireaux, belettes, hermines, …)
– Chez d’autres espèces telles que : raton laveur, ours, petit panda, moufette, lion, tigre, civette palmée, hyène, phoques…

maladie de carré furet
La maladie de carré existe aussi chez le furet qu’il est recommandé de faire vacciner

Comme vous pouvez le constater, l’étendue de la faune sauvage touchée empêche une éradication de la maladie de carré.

On l’appelle Distemper ou  Canine Distemper Disease dans les pays anglo-saxon, Hundestaupe  en Allemagne, Moquillo  en Espagne et Cimurro  en Italie.

Maladie de carré chez le chat

L’infection existe chez le chat mais ne procure aucun symptôme.

Maladie de carré chez l’homme

Il n’existe aucune mise en évidence définitive de la maladie de carré acquise naturellement chez l’homme. Néanmoins, l’infection expérimentale a été possible sans que celle-ci provoque des symptômes.

Maladie de carré du chien : contamination

Maladie de carré du chien : mode  de contamination

Le virus de la maladie de carré se dissémine à partir des sécrétions corporelles : salive, productions (jetage) oculaires et nasales, urines et selles :

– Par aérosols (dans l’air)
– Par contact direct
– Par contact indirect rapide (car le virus résiste peu dans le milieu extérieur)

La voie placentaire existe mais est moins commune.

Le seul avantage qu’on ait avec le virus de la maladie de carré, c’est que le virus est assez fragile. Il est rapidement détruit par le soleil dans l’environnement. De nombreux détergents classiques le détruisent également.

Maladie de carré du chien : facteurs de risque

Le nombre de cas a diminué durant les dernières décennies mais cette maladie demeure très dangereuse pour les chiens. En effet, il existe de nombreuses espèces sauvages atteintes non vaccinables qui constituent un réservoir et plusieurs modes de contamination.

Les cas de maladie de carré chez le chien augmentent  durant la saison froide (hiver essentiellement, automne et début de printemps également).

Concernant les chiots, ils sont protégés de cette maladie par les anticorps maternels (quand la mère en possède) jusqu’à l’âge de 3 mois. Ensuite il faut les protéger avec un vaccin. La période la plus à risque pour eux se situe entre 3 et 6 mois d’âge.

Sans vaccin, tout chien peut être touché et tué par ce virus !

Maladie de carré chez le chien : pathogénie et symptômes

Le développement de la maladie de carré chez le chien est assez complexe. Il va dépendre de la réponse immunitaire de l’animal concerné.

Une première multiplication du virus a lieu systématiquement dans les cellules immunitaires du chien (son système de défense). Ca commence par celles du système respiratoire puis le virus atteint celles de tout l’organisme.

A ce moment :

Soit la réponse immunitaire est forte et rapide. Dans ce cas, l’animal guérit après un passage fiévreux peu spécifique accompagné d’une baisse d’appétit et d’activité possible.

Soit la réponse immunitaire est faible et tardive. Dans ce cas, on a apparition, après 7 jours, de la forme aigüe de la maladie. Le virus se multiplie, alors, dans tous les épithéliums (digestif, urinaire, génital, respiratoire, glandes du corps) et on peut observer les symptômes suivants :

Conjonctivite
Jetage oculaire
Jetage nasal
TouxDyspnée
Pneumonie
Diarrhées
Vomissements
Vésicules puis pustules sur la peau
Troubles neurologiques touchant les pattes, le cou (torticolis), le cerveau avec des crises convulsives possibles, les yeux (possible cécité ).

maladie de carré chien symptomes
Symptômes de la maladie de carré : jetage purulent nasal et hyperkératose de la truffe chez un chien

A ce stade, 3 possibilités se présentent :

1 – Décès du chien atteint en 2 à 4 semaines 2 – Guérison avec 2 séquelles possibles :

Atteinte de l’émail dentaire  chez le chiot.
Hyperkératose (développement anormal de kératine) surtout sur la truffe et les coussinets.

3 – Passage à une forme nerveuse chronique qui dure  de 2 à 3 mois. Ici tous les symptômes initiaux disparaissent et des troubles nerveux prennent le relais :

Le chien peut tourner en rond
Inclinaison de la tête / torticolis
Nystagmus (les yeux bougent seuls de gauche à droite ou de haut en bas)
Convulsions
Ataxie (troubles de la démarche et de la coordination)
Paralysies progressives

Cette phase nerveuse évolue soit vers une guérison parfois incomplète (certains des symptômes nerveux persistant) soit vers la mort du chien.

Maladie de carré chez le chien : Diagnostic

Au regard de tous les symptômes possibles, le diagnostic de la maladie de carré du chien n’est pas simple.

Le vétérinaire émettra d’abord une forte suspicion en présence de nombreux symptômes touchant la peau, les systèmes nerveux et digestif, les yeux et l’appareil respiratoire à la fois. Le fait que ces « zones » soient concernées en même temps est important pour poser le diagnostic.

Cependant, ces symptômes ne sont pas spécifiques et sont communs à d’autres maladies. Les examens complémentaires se révèlent donc indispensables.

Les prélèvements qui pourront alors être conseillés et employés par le vétérinaire seront :

La sérologie (prélèvement de sang) et la recherche d’anticorps : Cet examen pose, néanmoins, le problème des anticorps maternels et des animaux vaccinés. On ne fait, en effet, pas de différence entre les anticorps apparaissant au contact de la maladie lorsqu’elle se développe et ceux de défense déjà présents (transmission par la mère, vaccin).

Un prélèvement conjonctival (écouvillon au coin de l’oeil) : S’en suit une observation au microscope avec recherche de virus. Cet examen n’est pas suffisant et doit être associé aux autres moyens employés par le véto.

La PCR (recherche du code génétique du virus) : c’est la méthode de choix utilisable sur un écouvillon nasal, conjonctival (oeil), oropharyngé (gorge), urines, selles, sang. Cette technique est très sensible et les résultats sont fiables si l’animal n’est pas vacciné  ou alors vacciné depuis plus de 3 semaines.

Maladie de carré chez le chien : Traitement

Il n’y a pas de traitement spécifique.

La gestion du chien atteint passe, alors, par une hospitalisation et une prise en charge des symptômes et infections secondaires.

L’animal est généralement mis sous perfusion (réhydratation + soutien). Il reçoit des traitements contre les symptômes nerveux, des antibiotiques, des anti-vomitifs et anti-diarrhéiques, des pansements digestifs…

Même pris en charge et hospitalisé, le chien peut mourir. Les symptômes nerveux ne réagissent pas forcément aux traitements, comme vous l’avez lu précédemment. Ainsi, certains d’entre eux persistent même après récupération.

La survie dépend beaucoup de la souche virale et de la réponse immunitaire propre à chaque animal.

hospitalisation maladie carré chien
La maladie de carré nécessite une hospitalisation chez le chien

Maladie de carré du chien : vaccin et prévention

Vaccin du chien contre la maladie de carré

Fort heureusement, il existe un vaccin contre la maladie de carré du chien (et du furet aussi d’ailleurs). On utilise des vaccins vivants atténués (d’où la nécessité de faire les PCR quelques semaines lorsqu’on suspecte la maladie. Le but n’est pas de détecter le virus atténué du vaccin.)

Cette vaccination est une bonne protection et agit sur une longue durée.

Le protocole général recommande de vacciner :

Vers 7 à 8 semaines (primo vaccination)
3 à 5 semaines plus tard donc vers  12 semaines (primo vaccination)
1 an après cette primo-vaccination
Puis tous les ans.

Ce protocole est adaptable et peut se voir ajouter des injections notamment à 14/16 semaines pour les chiots en zone à risque.

maladie de carré chien vaccination
La vaccination annuelle est le seul moyen efficace de protéger son chien contre la maladie de carré

Le vaccin est efficace plus d’un an en réalité et il était question d’une injection de rappel tous les 3 ans fut une période. Ceci a été laissé de côté par l’immense majorité des vétérinaires pour plusieurs raisons :

– Il fallait être sûr que l’animal vive dans des conditions quasi aseptisées.
– Devant le nombre d’animaux non vaccinés et le danger lié à la faune sauvage, la fenêtre de risque se serait accrue.
– L’association fréquente de ce vaccin avec celui de la parvovirose augmentait la contrainte vaccinale pour le propriétaire et le vétérinaire.
– La vaccination annuelle protégeant davantage et n’amenant quasiment pas de surcoût, le bénéfice est en faveur du chien et du propriétaire.

Au sujet du risque, aujourd’hui, il est possible de voir réapparaître d’importantes épidémies dans les zones sous vaccinées et ce, en dépit, de la baisse du nombre de cas de chiens malades. Cette maladie n’est pas éradiquée, ne peut être éliminée et apparaît encore sous forme de foyers soudains avec un taux de mortalité assez élevé.

Prévention et précautions face à la maladie de carré

La vaccination est la meilleure protection contre cette maladie. Demandez bien conseil à votre vétérinaire pour faire le nécessaire.

– Pour les jeunes chiots en période de transition immunitaire :

. Les tenir en laisse lors des promenades.
. Limitez le contact avec les zones très fréquentées par d’autres chiens où ceux-ci urinent et posent leur déjections.
. Evitez le contact direct avec des chiens inconnus ou errants.

En cas de maladie (diarrhées, vomissements, anorexie, abattement,…) :

. Appelez votre clinique pour prendre RDV afin que le vétérinaire puisse poser un diagnostic.
. Isolez votre chien des autres chiens.
. Nettoyez toutes les zones souillées avec des détergents classiques (Javel par exemple)

Vérifiez dès maintenant que les vaccins de votre chien sont à jour pour lui assurer la meilleure des protections.

Cet article sur la maladie de carré du chien est une bonne piqûre de rappel pour vous (re)faire prendre conscience d’un risque mortel facilement évitable. La vaccination de votre chien est la meilleure barrière contre ce virus qui surgit par épidémies imprévisibles. Peu de contraintes pour vous puisqu’il suffit de tenir à jour cette vaccination. 😉 Pensez y !

 

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

La maladie de carré chez le chien
243 votes, 4.73 avg. rating (94% score)

Afin de vous apporter plus de contenu et donc de libérer du temps à sa rédaction, les commentaires sont désactivés pour une période indéterminée sur cet articleMerci pour votre compréhension. 😉

Crédit photos : Dawn Huczek, Wikipedia, Jagdzurich, Young Kim CBS Denver,

Commentaires et Conseils vétérinaires

123456

Bonjour a tous ,

Notre petite Nina est âgée de 4 mois environ nous l’avons trouver au millieu des bois seul.
Nous l’avons donc ramener à la maison aprés deux semaine manifique.
Une nuit Nina s’est mise a pleurer, sans savoir pourquoi.
Hier nous l’avons amener chez le véto car elle avait le ventre tous gonflé aprés des radios il ni avait rien d’anormale. Aujour’dhui notre véto nous annonce la maladie de carrée. Nina mange boit pleure et ne peut plus bouger s’est pattes arriére, le véto a refait une radio il ni a rien d’anormale au niveau du train arrière.
Que pouvez vous nous conseillaient ?
Est ce que l’on doit lui laisser une chance ? ou alors arrété ses soufrance?

Merci de nous répondre.

Dr E. Trénel

Bonjour,

Désolé pour le délai de réponse.
Comment son état a t il évolué depuis votre message ? J’espère qu’elle s’est améliorée.
Difficile pour moi de vous donner une indication sur les choix importants de ce type face à la maldie de votre chien. Vous le comprendrez bien, je ne la vois pas, ne la soigne pas et ne peut juger de son état via internet. Votre vétérinaire est là pour vous aider et vous orienter. Posez lui bine toutes vos questions pour être le plus informé possible et prendre des décisions les plus adaptées.
Bon courage.

Cordialement

BROUHAUD

Bonjour, que pensez-vous d’un chiot qui tombe malade après avoir été vacciné ? Il s’agit d’un chiot de 3 mois qui vient d’être vacciné et est très malade depuis… En ce moment, il est chez le vétérinaire mais il a la diarrhée et ne fais que vomir depuis 3 jours… C’est le chiot de mes petits enfants ; tout le monde pleure … Avez-vous vu déjà des cas semblables ? Merci de me répondre

Dr E. Trénel

Bonjour,

Un chien qui tombe malade après le vaccin ça peut arriver sans forcément que le vaccin soit mis en cause. En effet, les maladies mettent du temps à se développer (incuber). un chien peut contracter une maladie 2 jours avant le vaccin, être totalement sain en apparence lors de la visite et déclencher les symptômes 1 ou 2 jours après. Ca n’arrive pas souvent mais je l’ai déjà vu effectivement.

Cordialement

FARENEAU

Bonjour,
J’ai emmené mon chiot chez le vétérinaire qui a diagnostiqué une fracture (sans faire de radio mais en palpant) et lui a donné des anti-inflammatoires pour 10 jours. Il dit qu’on ne peut rien faire, soit elle restera comme elle est (tordue), soit le morceau « pendant » tombera tout seul.
Cela reste sensible au toucher mais il a une attitude comme d’habitude (mange, joue, court…) et il peut à nouveau s’asseoir.
Y a-t-il un risque d’infection si ça se nécrose?

Cordialement

Dr E. Trénel

Bonjour,

Voilà qui précise la lésion. Vous avez bien fait de le montrer.
Tant qu’il n’y a pas de lésion ouverte ou de souci de circulation du sang majeure, il n’y a, à priori, pas lieu de craindre une infection.
L’important consiste à surveiller le confort de l’animal et l’évolution de la queue. En cas de gêne réapparaissant ou de plaie se développant, vous ne manquerez pas d’appeler votre vétérinaire qui saura juger le mieux à faire.
Lors de nécrose, les tissus meurent faute de recevoir suffisamment de sang et donc de nutriments. La partie concernée peut soit sécher et tomber, soit s’infecter si des plaies apparaissent.

Il arrive souvent que des chiots ou chatons se cassent la queue. Souvent celle-ci se « ressoude » en position pas toujours originale (queue tordue) sans pour autant créer un souci de circulation du sang. La queue reste alors comme ça créant une déformation purement esthétique sans aucune gêne pour l’animal.

Cordialement

FARENEAU

Bonjour,

Mon chiot de 5 mois a depuis ce matin la queue « tordue », elle forme un angle droit à environ 10 cm de la base et elle est sensible au toucher (il couine). Il mange normalement, joue, saute court sans aucun problème, remue un peu la queue mais ne s’assoit pas comme d’habitude quand on lui demande.
Quand je l’ai acheté à 2 mois 1/2 il avait déjà à cet endroit une sorte de grosseur très dure (cal osseux?) et non douloureux et sa queue était déjà un peu tordue.
J’ai appelé la clinique vétérinaire qui m’a dit que ce n’était pas une urgence, s’il ne vomit pas ou n’a pas de signes particuliers de mal-être. A nous d’évaluer la nécessité d’une consultation. Qu’en pensez-vous?

Cordialement

Dr E. Trénel

Bonjour,

Une queue tordue à 90° incite à pratiquer une visite vétérinaire pour juger la lésion via une radio et prendre une décision quant au devenir de cette queue.
Il ne faudrait pas que cela entraîne gêne et douleur ou encore que que la partie tordue se dévitalise et nécrose.
Le vétérinaire pourra juger de tout cela sans souci.

Cordialement

FARENEAU

Bonsoir,

Merci beaucoup pour vos réponses.

Bonne soirée
Cordialement

FARENEAU

Bonjour Docteur,
Je suis allée à un cours d’éducation canine pour chiot (le mien a 4 mois 1/2) et l’éducatrice est très surprise que mon setter n’ai pas eu le vaccin contre la piroplasmose. D’autre part elle me conseille celui de la toux du chenil. Qu’en pensez vous?
Il a eu Nobivac puppy CP à 6 semaines puis Vanguard 7 fraction DAPi et fraction CPV-l à environ 9 semaines et ensuite Versican DHPPI et L3R à 3 mois. Nous habitons en Loire Atlantique.

Merci pour vos conseils et bonne journée.

Cordialement
Anne

Dr E. Trénel

Bonjour,

L’évaluation du besoin de vaccination est liée aux risques encourus par votre chiot selon son mode de vie et l’environnement dans lequel il évolue.

Pour la piroplasmose la vaccination se fait généralement vers l’âge de 5 à 6 mois donc votre chiot était (est) trop jeune) pour l’administrer. C’est une vaccination recommandée mais non obligatoire. Elle n’est en tout cas liée qu’aux tiques et non au fait d’être en cours d’éducation canine avec d’autres chiots.

La fraction « Pi » des vaccins évoqués est un vaccin contre la forme virale de la toux de chenil. Donc votre chien est vacciné contre cette forme. Cette vaccination peut être complétée avec un vaccin agissant contre la forme bactérienne (vaccin nasal) mais, en soit, votre chiot est en partie protégé.

Evoluant avec d’autres chiots et régulièrement exposé au milieu extérieur et aux tiques, les vaccins évoqués ici sont de bonne recommandations effectivement.
La meilleure chose à faire est d’en reparler avec votre vétérinaire qui jugera le degré d’exposition et la vaccination actuelle et pourra adapter les vaccins selon le degré de protection que vous désirez et l’âge de votre chiot.

Pas d’inquiétude donc 😉

Cordialement

Bullot Gabrielle

Quel plaisir de vous lire, monsieur le docteur Trenel, vous rappelez toutes les définitions de termes que je savais mais n’avais plus sur le coup en tête. Merci de ce savoir !
Gabrielle, école nationale vétérinaire de Nantes.

Dr E. Trénel

Ravi de voir que vous suivez les parutions. N’hésitez pas à me faire signe si vous décelez une petite coquille par ci ou par là. L’avis constructif des consoeurs et confrères est apprécié. 😉