Epillets chez le chien et le chat : un danger sous estimé !

Que ce soit dans la patte, le nez, les oreilles de votre chien ou chat, lorsqu’un épillet est entré, il faut rapidement le faire retirer ! Source de complications parfois graves, les épillets pénètrent dans le corps de nos chats et de nos chiens par tous les moyens.
Sans l’expertise et les conseils de votre vétérinaire, ce corps étranger végétal peut alors percer tous les organes qu’il rencontre. Lisez cet article pour découvrir les risques et moyens de prévention face à ce problème fréquent.

Qu’est ce qu’un épillet ?

Les épillets sont des herbes et, plus particulièrement, les épis secondaires de graminées qui se détachent lorsqu’ils sèchent avec les beaux jours.
De fait, leur présence pose souci du printemps jusqu’au début de l’automne selon les régions et le climat.
On les retrouve en ville ou à la campagne et, selon les régions et les patois locaux, les épillets sont appelés : espigaou, espigon, spigaou, voyageur, folle-avoine, spighetta….

Epillets chiens chats herbe
Zone typique à épillets pouvant accrocher chiens et chats.

L’épillet est formé de deux extrémités: l’une est très pointue et dure tandis que l’autre est constituée de multiples barbules qui forment une sorte de plumeau.
Cette forme particulière permet à l’épillet de s’accrocher facilement sur les poils de nos chiens et chats et même sur nos vêtements.

Plus secs par temps chaud, ils deviennent plus durs et pénètrent plus facilement. L’épillet en hiver n’est pas exclu mais reste plus rare.

Après fixation, cette petite herbe se déplace toujours dans le même sens :
– L’extrémité pointue et dure fonce vers l’avant en perçant ce qu’elle trouve sur son passage (peau, muscles, organes).
– Les barbules l’empêchent de reculer en s’accrochant à tout ce qui les entoure.

epillet chien chat patte oreille

L’épillet chez le chien et le chat : où se loge-t-il ?

L’épillet représente un véritable danger pour les chiens et les chats car il est capable de pénétrer par tous les orifices mais aussi de se faire un chemin à travers la peau.
Le poil du chien ou du chat servant de peigne, il est facile pour eux de les ramasser lors des ballades au contact de la végétation. Une fois entré dans le corps, il avance indéfiniment en perforant tout ce qu’il touche et en générant des infections.

Les zones atteintes chez les animaux sont nombreuses:

Des epillets dans les oreilles

L’épillet s’accroche fréquemment aux poils présents autour de l’oreille puis gagne rapidement la face interne du pavillon jusqu’à l’entrée du conduit auditif dans lequel il peut s’introduire.
En restant dans le conduit auditif, l’épillet provoque inflammation (otite) et infection qui gênent le chien ou le chat. Ces derniers ont d’ailleurs pour réflexe de secouer régulièrement la tête et de pencher celle-ci du côté touché.
Si celui-ci touche le tympan, la douleur devient vive et insupportable, à tel point que l’animal crie lorsqu’on lui touche l’oreille.
Des écoulements purulents noirâtres et malodorants sont souvent observés.

epillet oreille chien chat
L’épillet entre dans l’oreille du chien ou du chat

 

epillets oreille chien chat
L’épillet touche et perce le tympan du chien ou du chat. L’otite est bien visible.

Un épillet dans la patte

Les épillets s’accrochent très fréquemment aux pattes des animaux ! Soyez vigilant(e)s au retour de vos sorties nature.

En marchant dessus pour les épillets libres au sol ou dans les herbes folles, les chiens et les chats vont s’en coller aux pattes.
L’épillet voyageur se fixe aux poils situés sous et autour des pieds et peut même piquer directement la peau entre les coussinets ou les doigts. Il y pénètre facilement car la peau est particulièrement fine dans cette zone.
Soit il reste sur place créant un abcès local, soit il remonte vers le haut de la patte.
On observe un gonflement et une inflammation locale des tissus avoisinant le point d’entrée de l’épillet ou sur son trajet. L’animal se lèche la zone continuellement.

Un épillet dans le nez

Lorsque cette petite herbe rentre dans une narine, l’animal est très gêné. Il réagit violemment, éternue et renifle. Des écoulements nasaux (accompagnés parfois de saignements) peuvent s’observer.

Il arrive que les éternuements fassent sortir l’herbe mais les évolutions les plus probables sont les suivantes :
– L’épillet s’accroche dans les fosses nasales et reste dans le nez de votre chien ou de votre chat.
– En avançant, il peut passer dans la gorge et être avalé puis éliminé.
– Mais aussi passer dans les voies pulmonaires et faire des dégâts dans les poumons (pneumonie).
– Pénétrer dans les sinus et remonter jusqu’au cerveau.

Epillet chien nez
Extraction d’épillets dans le nez d’un chien.

Je vous laisse imaginer les conséquences propres à chacune de ces situations. Ca peut aller de la simple rhinite infectée avec éternuements (très fréquent) au lésions cérébrales dramatiques (beaucoup plus rare).

Un épillet dans l’oeil

L’œil du chien ou du chat atteint par un épillet se met à cligner, enfle puis reste fermé en lien avec la conjonctivite provoquée. L’animal manifeste de la douleur et essaie de retirer le corps étranger en se grattant ou se frottant.
L’herbe se place fréquemment sous la troisième paupière située au niveau de l’angle interne de l’œil. Plusieurs évolutions sont possibles : conjonctivite purulente, atteinte de la cornée provoquant un ulcère (érosion de la surface cornéenne), pénétration dans le canal lacrymal voire perforation de l’oeil !

Des épillets dans les voies génitales

Les épillets atteignent parfois les orifices génitaux (la vulve des femelles et le fourreau des mâles). Ils s’introduisent dans les voies génitales et sont souvent responsables d’infection localisée.
Les perforations génitales compliquées sont également possibles. Des écoulements purulents et du léchage répété dans ces zones doivent vous alerter.

Un épillet dans la bouche

Lorsque votre chien ou votre chat mange de l’herbe, il peut ingérer en même temps un ou plusieurs épillets. Au cours de la mastication, ces derniers piquent les structures présentes dans la bouche (gencives, amygdales, joues…). Ils restent parfois accrochés sur la muqueuse buccale ou s’introduisent en dessous et cheminent plus en profondeur.

Un épillet n’importe où sous la peau

Un épillet peut s’accrocher aux poils du chat ou du chien à n’importe quel endroit, piquer la peau et pénétrer dans le corps. Des abcès et des fistules (trajets dans les tissus) infectées se forment le long de son cheminement. Les conséquences sont parfois graves et dépendent des organes atteints.

Un épillet dans une glande anale

Ces 2 petites glandes, situées de part et d’autre de l’anus, existent chez les chiens et les chats. Elles se terminent par un conduit qui débouche à l’extérieur par un petit orifice. De là, un épillet peut s’introduire et cheminer à l’intérieur de la glande où il provoque souvent une infection formant un abcès pouvant être très volumineux. Il peut migrer davantage et traverser les tissus plus en profondeur, atteindre le rectum et les organes à l’intérieur du bassin…

Epillets des chiens et chats : diagnostic et traitement

En cas de doute, consultez toujours votre vétérinaire traitant !

Les signes cliniques et le contexte permettent souvent au vétérinaire de suspecter la présence d’un épillet : abcès au niveau des pattes, entre les doigts, les coussinets, tête penchée sur le côté, gêne nasale importante, œil fermé…
Parfois même, les barbules sont encore visibles à la surface.

epillet patte chien
Lésions typiques d’épillets dans une patte de chien.

C’est beaucoup plus difficile pour les épillets qui ont migré en profondeur à l’intérieur du corps. Heureusement, ce cas de figure est moins fréquent.
On observe des signes généraux associés à une infection (fièvre, abattement…) et/ou à un dysfonctionnement des organes atteints. Des examens complémentaires sont alors nécessaires. Une échographie notamment, peut permettre de visualiser ce petit corps étranger dans les tissus mais pas toujours !

Le retrait des épillets est impératif pour éviter infections et complications graves !

Dans la grande majorité des cas, une anesthésie générale est indispensable pour les extraire et le vétérinaire doit pratiquer un acte chirurgical plus ou moins important.

La zone suspecte est incisée et inspectée à la recherche du corps étranger.
Pas simple car le point d’entrée n’est pas toujours visible en raison de la cicatrisation rapide de la peau. Localiser un épillet dans les tissus revient parfois à rechercher…une aiguille dans une botte de foin !
Ces petites herbes avancent rapidement dans les tissus et on les retrouve souvent à plusieurs centimètres de leur point d’entrée.

Lorsque l’on observe un abcès, l’épillet peut être à l’intérieur. Mais bien souvent, il a cheminé plus loin et aucun signe extérieur n’est visible (gonflement, rougeur, écoulements purulents…). C’est pourquoi, le vétérinaire doit parfois effectuer une grande incision ou plusieurs incisions voire même plusieurs interventions pour trouver un épillet.

Une sédation plus légère pourra être employée lors d’un examen attentif de la bouche ou des oreilles.
Seul votre vétérinaire jugera du besoin nécessaire au confort de votre animal.
Tout dépend de la facilité ou non à atteindre le végétal. Par exemple, pour le nez, un otoscope simple et une pince longue à corps étrangers peut suffire à agir rapidement mais lorsque l’épillet se cache dans les fosses nasales ou dans les choanes (orifices présents dans les cavités nasales), il peut être indispensable d’utiliser un vidéo endoscope demandant plus de temps d’intervention et donc une anesthésie plus longue.

Comment prévenir les épillets chez le chien et le chat ?

Vous ne pourrez évidemment pas lutter contre les épillets eux-mêmes car ils sont présents partout.
Cependant, des actions simples à mettre en oeuvre permettront de limiter les risques pour votre animal et de vous rassurer :

Tondre votre animal pendant la période à risque. Les animaux au pelage long et frisé sont plus facilement confrontés à ce problème.
Dégager les bourres de poils situées en arrière des oreilles ou sous les coussinets qui sont de véritables nids à épillets ! Si votre animal est difficile, parlez-en à la clinique vétérinaire qui pourra vous proposer des solutions de toilettage sous sédation pour ces zones.
Limitez les promenades en herbes hautes et sèches.
Inspectez systématiquement votre animal après la promenade ou au retour à la maison pour les chats. Insistez sur les pattes (entre les coussinets et les doigts), les oreilles, le nez, sous la queue et le ventre.
Eliminez, quand cela est possible, ces herbes de votre jardin. Pensez à bien ramasser les végétaux coupés car les épillets se détachent de leur tige et tombent souvent au sol après coupe.

Comme vous avez pu le constater, les épillets ne sont pas à prendre à la légère chez le chien et le chat. Afin d’éviter les complications liées aux perforations, connaître le problème et développer votre vigilance permettront le plus simplement du monde de limiter les risques.
Enfin, le vétérinaire et les conseils de ses assistant(e)s sont vos meilleurs alliés. En cas de doute, demandez leur avis plutôt que de passer à côté et retrouver votre chien ou chat avec un épillet dans les poumons, le foie, le coeur ou le cerveau à ne plus pouvoir faire grand chose !

 

Cet article vous a-t-il bien informé(e) ?

Epillets chez le chien et le chat : un danger sous estimé !
103 votes, 4.84 avg. rating (96% score)

Crédit photos : Jan anderson

Laisser un commentaire

Nom*

Adresse mail valide* (non publié)

Votre site web